Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

musique de film .. droits d'auteurs ???

Hello à tous !

Vu que vous avez l'air tous de bien être informés, je vous expose mes préoccupations :

Je compose et j'ai choisi la licence creative common.
Mon but c'est d'illustrer de l'image.
Je suis complètement partisante du no sacem ! de la libre circulation, reproduction libre .... de la musique en général.
Pour ce que je fais, c'est pareil mais pas pour une utilisation commerciale sans qu'on me demande mon avis ... normal !

Mais j'ai une interrogation ... je commence à faire de la musique pour films, et dans ce cas je voudrais bien un jour pourquoi pas ... en faire un taf, donc gagner de l'argent ...
Je ne fais pas de la musique pour plaire, ni dans un but commercial mais bon, on ne sait jamais !!! peut-être que la créativité aura le dessus !

Et aussi, je voudrais bien protéger mes morceaux car j'ai déjà eu un cas de pompage ... mais bon ... Je me suis envoyé le cd en recommandé.... est ce qu'il y a une autre solution ? et quel est mon recours ?

Je pensais me protéger par courrier, diffuser sous la licence CC, mais pour la gestion des droits d'auteur ?
Comment je dois faire ?? sur le court métrage, je dois indiquer le type de licence et mon contact ? il faut un contrat ?

Merci d'avance ! & que la liberté soit avec nous !!

Sophie
«13

Réponses

  • Je suis complètement partisante du no sacem !

    bof, c'est un peu con comme phrase ... ou alors c'est pour faire du troll de forum.
    si tu as eu du pompage et que tu t'étais envoyé le cd en recommandé avec accusé de reception, c'est le moment de l'utilisée, non ?

    le problème avec ton :
    Je suis complètement partisante du no sacem !
    c'est que justement, si comme tu le dis, un jour tu as envie de vivre uniquement et entièrement de ta musique, il va bien falloir retirer des soux des diffusions commerciales, et là, la sacem te seras d'une aide considérable. si seulement ils autorisaient reellement, si l'auteur le souhaite, la diffusion libre de la musique sur les réseaux numériques, et sans contraintes de DRM, bah ça serait pas mal
  • Excuse moi de ma connerie ... c'est le fléau du sexe féminin. :shock: , promis je vais m'infliger une punition pour cet outrage.

    Je me demande si y'a pas un autre moyen de gérer des droits d'auteurs, sans passer par cette sacem .. c'est plus simple pour toi ?

    Pour le reste, je ne l'avais pas encore envoyé quand ça c'est passé.
  • __sam écrit:
    le problème avec ton :
    Je suis complètement partisante du no sacem !
    c'est que justement, si comme tu le dis, un jour tu as envie de vivre uniquement et entièrement de ta musique, il va bien falloir retirer des soux des diffusions commerciales, et là, la sacem te seras d'une aide considérable. si seulement ils autorisaient reellement, si l'auteur le souhaite, la diffusion libre de la musique sur les réseaux numériques, et sans contraintes de DRM, bah ça serait pas mal

    Bein justement il est pas si con que ça son "no Sacem".

    Et moi je dirais plutôt :"Ah si seulement il ya avait une autre société de gestion collective des droits, qui autorise les licences de libre diffusion à volonté par les adhérents.
    Parce que la SACEM est bloquée par les majors, si on attend que la SACEM bouge, on peut attendre longtemps... et puis un peu de concurrence ça fait pas de mal !

    En attendant les licences de libres diffusions telles que by-nc-nd permettent de faire des contrats spécifiques avec des producteurs de films par exemple, et je ne suis pas sûre que le fait d'être adhérent SACEM dispense de signer un tel contrat ! Un argument de plus pour le "No Scem"

    Mieux vaut attendre que les pro des licences et contrats passent par ici, pour voir ce qu'ils en pensent, c'est plus sûr
  • question pompage , contrairement aux idées recus , la SACEM ne sert a rien !
    tu peux juste faire un procès toi même ou si t'a une structure qui produit ta musique alors ils t'aident
    concernant le pompage toujours , dans une des FAQ du site , ( qui repondront a beaucoup des tes question en passant, je te conseil fortement de les lire : menu accueil t'as les 3 faq) il est expliqué comment ca marche tout se bordel de protection

    pour le poste de sam , bah je suis pas trop d'accord avec lui , surtout concernant le troll , ca risque pas de faire ca ici :roll:
    la SACEM peut aider dans beaucoup de cas (dans ton cas pourquoi pas , il faut se renseigner sur le metier de createur de musique de films, si les remunérations sont discutés directement avec la production , si y'a des contrats , ou si par contre c'est comme la diffusion radio et que ca passe par la SACEM)
    alors SACEM ok ils aident bien mais a quel prix aussi ?
    la encore je te renvoi aux FAQs
  • yza écrit:
    __sam écrit:
    le problème avec ton :
    Je suis complètement partisante du no sacem !
    c'est que justement, si comme tu le dis, un jour tu as envie de vivre uniquement et entièrement de ta musique, il va bien falloir retirer des soux des diffusions commerciales, et là, la sacem te seras d'une aide considérable. si seulement ils autorisaient reellement, si l'auteur le souhaite, la diffusion libre de la musique sur les réseaux numériques, et sans contraintes de DRM, bah ça serait pas mal

    Bein justement il est pas si con que ça son "no Sacem".

    Et moi je dirais plutôt :"Ah si seulement il ya avait une autre société de gestion collective des droits, qui autorise les licences de libre diffusion à volonté par les adhérents.
    Parce que la SACEM est bloquée par les majors, si on attend que la SACEM bouge, on peut attendre longtemps... et puis un peu de concurrence ça fait pas de mal !

    En attendant les licences de libres diffusions telles que by-nc-nd permettent de faire des contrats spécifiques avec des producteurs de films par exemple, et je ne suis pas sûre que le fait d'être adhérent SACEM dispense de signer un tel contrat ! Un argument de plus pour le "No Scem"

    Mieux vaut attendre que les pro des licences et contrats passent par ici, pour voir ce qu'ils en pensent, c'est plus sûr

    Merci pour vos réponses !
    Je ne veux vraiment pas devenir sociétaire de la sacem, .... en plus, j'ai lu qu'on ne peux pas se partager entre un pseudo copyleft et un sacem ... donc, il n'y a pas d'alternative avec cette société.
    Le contrat semble être une solution ... Pour avoir des conseils juridiques, vous avez des contacts ?
  • @__sam

    je comprends rien à ta réponse
    et pourquoi ce ton ?
    moi aussi je dis "fuck the sacem"
    on est sur mlo ici hein..
    la sacem c'est pas nos copains

    @pinkroom

    l'envoi recommandé à soi-même est effectivement un des outils les plus efficaces en cas de plagiat. Reste que là comme ailleurs, lors d'un procès au tribunal, tout dépend de la fortune de ton adversaire..

    Pour gagner de l'argent avec ta musique, tu as au moins deux solutions (je laisse de côté les concerts puisque tu fais de l'illustration musicale) :
    1° négocier un contrat d'exploitation commercial avec les producteurs du film qui "achêteront" une partie de tes droits. Tu peux aussi toucher des royalties pour chaque exemplaire vendus d'un dvd par exemple, en tant que compositeur de la musique.. bref, ce sont des choses qui se négocient. La licence Creative Commons NC autorise tout à fait cela.
    2° effectivement, t'inscrire dans une société de gestion collective de gestion des droits d'auteur, c'est-à-dire, en l'absence d'alternative en france : la sacem.
    Mais le jeu n'en vaut la chandelle que si tu participes à un projet rentable et fortement diffusé.. Sinon tu risques fort de ne toucher que des miettes. DE manière générale, avant de toucher un revenu confortable avec juste ses droits d'auteur, il faut quand même être énormément diffusé. Bien sûr si tu fais la BO du prochain film de Claude Zidi, ou le générique de Questions pour un champion, c'est clair que financièrement, tu décrocheras le pactole avec tes droits d'auteur.

    à toi de voir
    j'ai des amis qui sont à la sacem pour cette raison : ls illustrent musicalement des films d'entreprise, c'est ignoble, mais bon ça suffit à faire un salaire correct. ça les empêche pas d'avoir un groupe qui déchire à côté, mais ils sont bloqués avec leurs prpres compos qu'ils ne peuvent pas mettre en creative commons (et du coup pour chaque disque de leur groupe, le label doit payer la sacem, ce qui est stupide, puisqu'ils vendent assez peu).
    En fait, pour prolonger cet exemple, on peut dire que le salaire qu'ils gagnent en bossant de manière "alimentaire" sur des projets à la con, les pénalisent au niveau de leur projet artistique. Leur musique est géniale mais ils ne décollent pas (je ne peux pas donner le nom du groupe ici parce que je tiens toutes ces infirmations du boss du label qui sort leurs disques, mais c'est un des plus connus des groupes de post-rock français :)
    Mais bon, de manière générale, vivre de sa musique, c'est comme essayer de vivre en tant que webmaster : faut être prêt à faire n'importe quoi : des sites de merde pour des marchands de chaussettes etc..
    C'est un métier quoi..

  • Oki ! mais leur groupe est aussi à la sacem dans ce cas. en fait, y'a pas moyen de passer par elle, pour être libre de faire ce que tu veux.

    En fait, je pensais me convertir d'un côté car obligée, sans alternatives, pour les films diffusés, et faire ce que je veux d'un autre côté, sans prétendre à des droits ... c'est donc impossible !

    Par exemple, là, je suis en train de finir la zik d'un court métrage. il ne sera surement pas le film de l'année ! mais le mec qui l'a fait veut le présenter à un festival .... tout ça c'est bénévole .. je ne compte rien toucher avec ça, mais je mets quand même le type de licence CC dessus puisqu'il va être diffusé ?

    PS : au fait, j'ai failli mettre fuck la sacem !
  • mais le mec qui l'a fait veut le présenter à un festival .... tout ça c'est bénévole .. je ne compte rien toucher avec ça, mais je mets quand même le type de licence CC dessus puisqu'il va être diffusé ?

    oui bien sûr
    certaines de mes musiques ont été utilisées pour des petits films à visée commerciale très réduite mais bon... J'ai donné mon accord pour que ces musiques soient utilisées pour illuster ces films à la condition qu'il y soit clairement inscrit au générique : creative commons nc nd etc..
    ça n'a pas posé de problème.
    si la personne qui produit le projet a un peu de sou ou espère e gagner, tu es tout à fait en droit de négocier un petit quelque chose : tout dépend de la taille du projet
    La licence Creative Commons NC permet justement cela
    par exemple tu peux toucher 1 euro par dvd fabriqué ou vendu
    ça n'emêche pas ta musique de circuler librement sous licence Creative comons nc
    Evidemment si tu cèdes la totalité de tes droits d'exploitation, c'est-à-dire que tu donnes au producteur tous tes droits concernant cette oeuvre, là tu dois absolument négocier et demander une somme importante.
    C'est comme ça que ça se passe, et ça n'a rien à voir avec la sacem.
    On peut tout à fait négoicier des contrats d'exploitation sans être inscrit à la sacem. C'est ce que font la plupart des petits labels qui sont présents sur MLO. (Sauf, que les rémunérations se font le plus souvent sous la forme de dons à l'artiste d'un certain nombre d'exemplaires du disque par exemple)

    la clause NC des contrats creative commons est faite pour ces cas de figure.
    (évidemment tu pourrais espérer gagner encore plus en touchant de surcroit des droits d'auteur en étant inscrite à la sacem, mais faut être sur un sacré projet quand même, fortement difusé, et je suis pas sûr que dans ton cas le jeu en vale la chandelle..)
  • tes droits sont protegés sans que tu n'ai rien a faire
    si tu veux libérer certain de tes droits comme la diffusion libre , tu peux mettre une CC
    ca depend de toi ce que tu veux faire,mais tu n'a aucune obligation (ni SACEM ni CC ) pour faire le film d'un gars
    En plus ca depend aussi un peu du producteur du film finlament , selon ce que tu a signé avec lui
    si t'a pas de contrainte tu pourrais par exemple (attention avis subjectif) en plus de les diffuser par le film , les diffuser en plus sur internet en licence CC
    pour que finalement le plus de monde possible ecoute ta musique
  • je trouve ça facile de dire "ouais faut faire un nouvel organisme de gestion et de collecte", parce qu'au final, bien voilà ... y'en a pas et personne n'est pret a trouver le fric pour le faire.

    pour la sacem, je trouve leur position sur DADVSI tout aussi déplorable.
    maintenant j'ai rencontré des zicos très bien que la sacem 'sponsorise', parce qu'ils ont fait les démarches etc. et c'est un côté super classe.

    tu vois, dana, l'extremiste ;), tu te poses en opposant direct et ensuite tu donnes à notre amie sophie 2 solutions :
    1 - soit du va a la sacem et tout est bloqué au niveau de l'usage de ta zic, c'est pas ce qu'elle veux.
    2 - soit tu gère comme une grande tes droits, et là, c'est la porte ouverte a TOUTES les pires dérives du capitalisme ...je sais que sophie est grande, mais le producteur de ses oeuvres va très rapidement négocier le truc en lui disant, et ma grande sophie, je vais te donner 3%, t'es contente, c'est sûr si tu avais été machin ou goldman t'aurais eu plus, mais là, pour toi, c'est ça. vous voyez le pb de la gestion individuelle des usages commerciaux

    donc, au lieu de constater une opposition, j'essaye une solution qui serait :
    la sacem autoriste les licences libres et gère la redistribution (un peu plus équitable qu'aujourd'hui please), sur les usages commerciaux.

    donc "fuck la sacem" c'est marrant, on se marre,
    "nique le CSA", pareil, on se marre,
    "mort au con", pareil, on se marre,
    "a bas le fn", pareil, on se marre,
    mais ça ne fait pas avancer les choses.
  • Tu caricatures là _sam
    relis mes messages : ils sont pragmatiques et voilà tout
    je réponds à la question qui a été posée
    c'est toi qui amène une dimension idéologique dans ta réponse
    pas moi

    par exemple tu écris :
    soit tu gère comme une grande tes droits, et là, c'est la porte ouverte a TOUTES les pires dérives du capitalisme
    c'est complètement débile
    je gère un label depuis 5 ans, j'ai pas le sentiment que les artistes qu'on a signé m'en veulent
    Un contrat d'exploitation n'est qu'un contrat : une entente entre deux parties
    on en passe tous les jours
    L'auteur n'est jamais obligé de signer quoi que ce soit
    si des mecs se font nicker en signant chez universal, ben faut pas qu'ils se plaignent, il fallait lire le contrat avant


    je ne milite absolument pas pour un :
    "nouvel organisme de gestion et de collecte"
    je ne milite absolument pas pour que la sacem change son point de vue
    je m'en contrefous
    la sacem c'est le problème des gens qui veulent conditionner la jouissance de leurs oeuvres à un paiment
    ce n'est pas mon problème

    je me contente d'informer des droits et des devoirs et je milite pour l'adoption des licences de libre diffusion
    si c'est compatible un jour avec la sacem why not
    je m'en branle
    si c'est pas compatible je m'en branle aussi

    ce qui me motive c'est de redonner aux auteurs leur liberté de choix
    ais pour ça il faut les informer
    ce que nous faisons ici
  • __sam écrit:
    je trouve ça facile de dire "ouais faut faire un nouvel organisme de gestion et de collecte", parce qu'au final, bien voilà ... y'en a pas et personne n'est pret a trouver le fric pour le faire.

    Ca c'était juste une idée à moi. Facile.... non c'est pas le mot, c'est sûr.
    __sam écrit:
    2 - soit tu gère comme une grande tes droits, et là, c'est la porte ouverte a TOUTES les pires dérives du capitalisme ...je sais que sophie est grande, mais le producteur de ses oeuvres va très rapidement négocier le truc en lui disant, et ma grande sophie, je vais te donner 3%, t'es contente, c'est sûr si tu avais été machin ou goldman t'aurais eu plus, mais là, pour toi, c'est ça. vous voyez le pb de la gestion individuelle des usages commerciaux

    Ah bon, un sacémisé n'a pas ce genre de problème ?
    __sam écrit:
    donc, au lieu de constater une opposition, j'essaye une solution qui serait :
    la sacem autoriste les licences libres et gère la redistribution (un peu plus équitable qu'aujourd'hui please), sur les usages commerciaux.
    .
    Intéressant ! T'as des infos sur un futur changement d'attitude de la SACEM en ce qui concerne les licences de libre diffusion ? Ca c'est LA solution facile, le seul petit problème c'est que seule la SACEM est responsable de CETTE solution. :wink:

    NB : moi aussi je connais des sacémisés dont j'apprécie la musiqeu. J'ai d'ailleurs des compo faites en commun avec un sacémisé que je ne peux pas publier sur l'archive ou ailleurs en licence CC (ou autre) à cause du règlement SACEM. Donc ouais ça serait, cool si la SACEM changeait ses règles ! Mais je crois qu'il faut pas rêver : qu'est-ce qui pourrait les faire changer d'avis aujourd'hui ? Surtout quand on voit les abus : faire payer des commerçants en prétendant que des titres sont sur leur répertoire alors que c'est faux : voir un autre post du forum. Ils en ont vraiment rien à cirer des licences CC !
  • tout à fait Ysa
    on a pu croire sur ce forum à un moment que certains dirigeants de la Sacem étaient intéressés par cette idée d'assouplir les modalités de gestion
    mais malheureusement, il semblerait d'après les derniers échos,, que la politique globale soit plutôt agressive envers les resquilleurs que nous sommes.
    Il n'en reste pas moins que la solution pragramatique idéale serait que la sacem autorise un double régime, là dessus on est d'accord _sam.
  • c'est tombé sur toi dana, ça aurait pu tomber sur un autre.

    autant que la discussion soit idéologique, non ? c'est ça mlo.

    je trouve le discours sur les défenseurs de licences libres (et moi par conséquence) parfois trop loin de la réalité du monde moderne.

    alors au lieu de s'opposer à la sacem, ça serait bien de composer avec elle, voilà.

    parce que moi, contrairement à toi, je ne m'en branle pas que les licences libres soient compatibles avec la sacem, ou tout autre système de gestion. c'est important qu'il puisse exister des gens qui fassent le choix de vivre de leur musique, et qu'ils soient rééllement rémunérés lors d'usage commerciaux et qu'a côté de ça, ils puissent laisser l'utilisation libre dans le cadre d'un usage privé. ce "militantisme", c'est pour moi une très bonne façon de promouvoir les licences libres en les incluant dans un système de gestion collective du droit d'auteur.

    aller, rejoints-moi, ça fera de la promo pour le libre. ;) :D
  • post croisé,

    donc on est tous potes,
    et on veux tous la même chose en fait, (j'ai le même pb que toi yza pour des collaborations que j'ai faites),
    y'a juste à parler et à parler encore pour que cette idée puisse être acceptée. j'suis peut etre le seul à y croire, mais j'y crois.
  • pinkroom écrit:

    Je compose et j'ai choisi la licence creative common.

    Laquelle ???
  • __sam a écrit:

    2 - soit tu gère comme une grande tes droits, et là, c'est la porte ouverte a TOUTES les pires dérives du capitalisme ...je sais que sophie est grande, mais le producteur de ses oeuvres va très rapidement négocier le truc en lui disant, et ma grande sophie, je vais te donner 3%, t'es contente, c'est sûr si tu avais été machin ou goldman t'aurais eu plus, mais là, pour toi, c'est ça. vous voyez le pb de la gestion individuelle des usages commerciaux


    Ah bon, un sacémisé n'a pas ce genre de problème
    la il a raison yza, ca n'a aucun rapport

    et par rapport aux usage commerciaux , tu fais encore le lapsus

    en même temps c'est pas pour rien que les licences libre marchent "tellement bien" en france par rapport aux autres pays
    c'est parce qu'en face y'a la SACEM qui a des règles stupide
    le plus simple serait de permettre la candidature des groupes aux organismes des gestion de droit de l'UE
    y'aurai de la concurrence ca serait autrement plus drôle
  • c'est exactement ça The_Archdude
    ça peut etre drôle, si quelqu'un connait une bonne agence de gestion de droit dans l'europe ! ?
  • _sam, puisque tu es semble-t-il mille fois plus réaliste que nous
    explique nous un peu coment s'est déroulé ta carrière
    combien as-tu sorti de disques ?
    combien en as-tu vendu ?
    sur quels labels as-tu publié tes musiques ?
    combien de concerts as-tu fait dans ta vie ?
    tu sembles connaître extrêmement bien (et mieux que moi dirait-on) le milieu de la musique
    hé ben vas-y raconte
  • pinkroom écrit:

    Je compose et j'ai choisi la licence creative common.

    Laquelle ???

    celle-ci : by-nc-nd

Ajouter un commentaire