Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Pour un plaidoyé: mode d'enregistrement sous licence libre/c

Je n'ai pas bien compris comment protéger une chansson sous copyleft ou licence libre. Je n'ai pas trouvé le étapes pour cela. Quelqu'un pourrait-il m'aider?
Merci

Réponses

  • J'avais vu mais cela n'est pas très clair. Je vais tout de même le relire attentivement!
    Mais, comment-est il possible de savoir si un artiste est sous licence libre ou copyleft?
  • un artiste sous licence libre est copyleft, et vice versa.
  • et j'exclue la distinction open source et copyleft, pour les puristes, désolé.
  • Ce n'est pas sa que je voulais savoir (mais je sais maintenant qu'il faut que je relise des trucs). Comment savoir si un artiste est sous copyleft ou copyright? Sur le site des licences? Sur le cd?
    Merci pour tout, cette fois c'est la dernière (j'espère!)
  • la dernière, pas bien grave, faut s'informer, on est là pour en discuter.
    Sous copyleft, c'est indiqué, comme sous copyright. Il y a nécessairement sur le site un logo ou une formule indiquant si copyleft, ou copyright. Le logo SACEM, sur les CD par exemple, te montre que copyright. Le logo Creative COmmons te montre qu'il est copyleft.
    Tu peux imaginer que (pour l'instant), les artistes que tu entends à la radio sont à la SACEM ou autre organisme étranger, sauf sur les radio concernées (voir page d'accueil, en bas à droite, boite "radio libres".
    Toute la musique sur ce site est copyleft, et les liens vers les radio et les labels t'amèneront vers du contenu copyleft.
  • mr erzats écrit :
    Tu peux imaginer que (pour l'instant), les artistes que tu entends à la radio sont à la SACEM ou autre organisme étranger,

    heu non justement
    on passe aussi sur les radios "en général" (enfin certains d'entre nous) - lesquelles radios ne font pas la distinction copyleft ou pas. Pour la plupart des programateurs radios, la musique sous copyleft ou pas, c'est de la musique. Ce en quoi ils ont raison. Maintenant, que les radios en rance aient à acquitter un forfait à la sacem pour pouvoir diffuser des morceaux apartenant au repertoire de la sacem c'est une autre histoire.

Ajouter un commentaire