Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Mon groupe: questions sur les limites du libre...help!!!

bijour...
voila l'histoire, un groupe de 6 musiciens, depuis 2ans des morceaux déposés sous cc, en meme temps protégées par la snac.
Le groupe commmence à bien tourner, un projet d'album subventionné pour decembre avec projet de démarcher des labels.

Ok, mais bon les discussions à 6 vont bon train entre liberté et besoin de remplir le frigo!
alors les questions se forment et je cherche des éclaircissements dans ce marasme d'informations qu'on peut trouver.

Mon truc ce serait de pouvoir partager ma musique comme contenu libre (sous les conditions de la licence que j'ai choisi), c'est a dire permettre et encouragerles échanges les collaborations, le p2p, le gravage...etc...
En revanche je voudrais valoriser mon taf (au sens economique) via le produit que je vend: un disque !

Comment cela est il réalisable legalement, suis je dans un paradoxe? puis je négocier avec un label un contrat sans passer par la Sacem?

Autre question: y a-t- il une différenciation entre les diffusions publiques par des structures non commerciales et celles qui en font leur beurre?
cad puis autoriser une diffusion libre sur le net et faire raquer une radio? :oops: :oops:

Bref si quelqu'un a fait ce genre d'experience borderline entre libre et commerciale, un bouquin, n'importe quoi !!! :?: :!:
Merci a vous...

Réponses

  • Hello,

    je te conseille de prendre contact avec le label unique records qui diffuse des artistes sous CC (half asleep par exemple) même à la FNAC.
    Pour un label, le fait de ne pas être à la SACEM représente des économies, puisque les disques produits ne seront pas taxés au titre des droits de reproduction mécanique (8% du prix de revente à un distributeur). Donc, je ne vois rien qui mette en contradiction le fait de chercher une professionnalisation tout en étant sous CC, ça peut même permettre de gagner plus.
  • +1

    rico a tout à fait raison
    sur mon label, on réussit à vendre des disques tout en proposant les musiques sous licence de libre diffusion (et ça fait un bout de temps que ça dure)
    avec une distro, ce qui est le cas de unique records et d'autres, il n'y a pas de problèmes non plus.
    Un problème survient à partir du moment où tu cèdes en tant qu'artiste à un tiers une partie de tes droits patrimoniaux ou d'exploitation
    là évidemment tu n'es plus le seul maître du jeu
    mais ça se négocie évidemment
  • merci pour ces petites réponses...
    donc faut que je traque les labels qui sont adeptes de ce genre de fonctionnement, unique record...ok vous en avez d'autres comme ça? est ce qu'un gros label serait aussi interessé?
  • De rien :)
    Ben, Unique est un gros label indépendant déjà, mais tu sais, en France, vu que les majors détiennent plus de 94% du marché, il ne reste pas grand chose pour les indés.
    Après, tout dépend du style de votre zik...
    Sinon, dans les labels qui fonctionnent bien en libre, le plus emblématique est sans doute Magnatune, qui reverse 50% des recettes aux artistes, par contre la vente se fait uniquement en ligne.
  • certains labels ont deja acheté du son au Kali-Frogz alors qu'il était
    deja diffusé en CC
    dans un cas le label m'a demandé de retirer le tracks du download,
    en sachant qu'il avait deja été diffusé, dans les autres cas
    le morceau est resté en free download les labels n'y voyant pas d'inconvénients.

    ça peut le faire comme ça aussi, mais tout dépend de l'ouverture
    d'esprit du label. (vous pouvez même leur présenter des remix plus léchés
    et masterisé au petit oignons)
  • quand au radios c'est une utilisation commerciale de ta musique
    si tu a déposé tes musique en NC alors les radio seront obligé de te demander l'autorisation et tu peux alors négocier des droits par exemple
    En fait ce que ne fais pas la SACEM tu doit le faire si tu veux toucher les droits sur les diffusion commerciales

    après c'est pas facile (=impossible) de passer a la radio sans être dans une structure qui a une entente avec eux (=petits cadeaux) mais ca c'est une autre histoire
  • quand au radios c'est une utilisation commerciale de ta musique
    pas forcément d'accord
    on est obligé de nuancer là
    mais je m'en suis déjà expliqué ailleurs
    (lire mes textes sur la dissémination et la licence CC)
    la clause commerciale est floue : donc elle est sujette à interprétation
    et je trouve ça plutôt bien
  • oui enfin les radio qui passent des pubs doivent demander l'autorisation de diffusion a tout les artistes sous ND
    tu ne peux pas contredire ca ...
    elle ne peuvent pas savoir a l'avance que toi ca ne te dérange pas
  • oui enfin les radio qui passent des pubs doivent demander l'autorisation de diffusion a tout les artistes sous NC
    tu ne peux pas contredire ca .
    ..

    ben, si je peux :)
    de fait quand les artistes d'another passent en radio (et même dans des radios de catégorie A, avec un peu de pub), on nous demande rien :)
    (mais c'est parce que les mecs des radios considèrent qu'en payant le forfait sacem, elles peuvent diffuser n'importe quelle musique)

    bref
    je contredis le "doit"
    non seulement dans les faits mais au niveau de l'interprétation de la clause non-comercial
    je suis libre de considérer que la diffusion de ma musique sur une radio commerciale n'est pas en soi un acte commercial
    d'autres sont libres de voir les choses autrement
    et ils ont raison aussi puisque l'explicitation de la clause dans le texte de la licence demeure flou
    donc j'ai raison et toi aussi :)

    (à moins qu'on me prouve le contraire texte à l'appui - par exemple avec le texte de la licence creative commons concerné. )
  • ça c'est une question à poser à cc-france...

    Hey ho, les gars... vous êtes là ?
  • * A chaque réutilisation ou distribution, vous devez faire apparaître clairement aux autres les conditions contractuelles de mise à disposition de cette création.
    * Chacune de ces conditions peut être levée si vous obtenez l'autorisation du titulaire des droits.

    suffit de lire la description de la licence :
    http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ :)

    Donc, je peux déposer des titres en by-nc-nd (Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France) sur mon site, mais écrire sous le résumé de ma licence que j'autorise la nullité de telle ou telle clause restrictive de la licence, hé ben, je peux faire presque du BSD, ou du sur-LAL, ok ? :mrgreen:
  • a oui dans ce cas , si tu préviens sur ton site , ok
    mais je voulais dire qu'il faut bien un moyen que les radios sachent quels artistes ils ont le droit de diffuser.
    surtout que la conplexité de la chose ne simplifie finalement pas la libre diffusion
    prend le point de vue d'un diffuseur, entre la menace SACEM et les 20 licences libre , c'est pas simple tout les jours
    après tu contredis ce que tu veux je m'inquiète pas pour ca ;)

Ajouter un commentaire