Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! (voir : http://dogmazic.net/irc )

nouvel album BUBBLIES sur une clé USB sans DRM

Bonjour,

nous avons assisté comme vous tous aux débats stériles sur DADVSI....

Nous avons alors décidé de fonctionner de manière radicale et autonome :
nous sortons notre nouvel album sur une clé USB uniquement sur notre site! (petite précision : nous étions sur une major et nous avons décidé de casser notre contrat d'artiste!)

Voici un extrait du communiqué que nous avons envoyé à la presse (la réaction a été directe - cf: l'ecran, le supplément de libération du 17 juin - ) :



" Les majors du disque et multinationales des nouveaux médias en rêvaient !
Un groupe indépendant l’a fait, avant elles !
Mais pas comme elles !
A l’opposé des stratégies industrielles et marketing concentrationnaires.
Un groupe indépendant, dans une démarche artistique innovante, propose un nouvel objet culturel.
Et anticipe les nouvelles pratiques culturelles de la musique dématérialisée.
Les Bubblies, groupe de pop-rock toulousain, sortent leur nouvel album
« Bubblegum Explosion » sous format de clé USB musicale réenregistrable.
Un concept musical, graphique, et technologique. Avec la participation de Nick Sansano
(Sonic Youth, Public Enemy, Soûl Coughing, Jon Spencer, IAM, Akhenaton, Noir Désir. Zebda...).
Un acte culturel, économique et politique : les Bubblies, et leur association Combustible,
proposeront « Bubblegum explosion » uniquement en vente via le net : www.combustible.fr et www.bubblies.net
Dans un souci d’autonomisation des artistes, de rémunération équitable de leur travail, et de liberté des publics (Pas de DRM) ! "

Nous comptons sur votre soutient!

Amicalement

la Bubblies Team
«1345678

Réponses

  • c'est très bien
    mais ne compte pas spécialement sur le soutient (sic) officiel de MLO
    ici nous défendons les licences de libre diffusion, ce qui n'a rien à voir avec votre démarche
    l'absence de DRM, c'est très bien j'imagine, mais les licences de libre diffusion sont de toutes façons incompatibles avec les DRM, puisqu'il s'agit d'autoriser a priori la circulation de nos musiques
    Ce n'est donc pas le même combat, même si le vôtre n'est pas dénué d'intérêt et, je suppose, de courage, vu votre situation
  • A moins que par désir d'autonomie plus grande, vous démissionniez aussi de la SACEM décidiez in fine de mettre votre musique sous licence de libre diffusion...
    ça c'est déjà fait, certains artistes présent ici étaient d'anciens membres de la SACEM :)
  • La démarche est vraiment intéressante et les soutenir ne sera pas une mauvaise chose.
    Si des artistes ayants collaborés avec
    Sonic Youth, Public Enemy, Soûl Coughing, Jon Spencer, IAM, Akhenaton, Noir Désir. Zebda...
    sont de la partie, ils seront des portes-voix vers ceux-ci pour la libre circulation de la culture sous toutes ses formes, qu'elle soit libre ou non, après ce sera un choix d'artiste.

    Mais dans tous les cas, une telle démarche se doit d'être soutenue.
  • Si des artistes ayants collaborés avec
    Citation:
    Sonic Youth, Public Enemy, Soûl Coughing, Jon Spencer, IAM, Akhenaton, Noir Désir. Zebda...
    sont de la partie, ils seront des portes-voix vers ceux-ci pour la libre circulation de la culture sous toutes ses formes, qu'elle soit libre ou non, après ce sera un choix d'artiste.

    Tu sais, des artistes très connus ont déjà mis des titres sous CC. Je pense notamment au Wired CD sorti en 2004 :
    Sur mlo :)
    chez Creative Commons

    Mais en effet, il faut vraiment que des têtes d'affiche commencent à se bouger pour faire changer les choses, c'est aussi à nous de les convaincre que la libre diffusion c'est peut-être la voie la plus intéressante vers l'indépendance.
  • Ou Revolution Void sur Jamendo http://www.jamendo.com/fr/artist/revolutionvoid/

    Oui exactement, mais pour cela il faut "rentrer" dans ces circuits et quand des initiatives comme celles-ci se montent il faut y aller, les encourager et leur montrer que le libre et/ou la libre diffusion sont des atouts pour un artiste. Je pense que la libre diffusion est un pied dans la "liberté", après le second pas, c'est lal ou cc-by-sa, mais si le premier pas est déjà effectué, un gros travail sera déjà fait.
  • Sans vouloir faire le rabas-joie... :shock:

    Leur démarche anti DRM, c'est bien, je dirais même que c'est normal, ça veut dire qu'ils sont sains d'esprit et qu'il voient où est leur intérêt.

    Le DRM, c'est quand même, à terme, la mort de la musique qui emprunte le circuit commercial, puisque le DRM empêche "physiquement" la libre circulation de "l'objet culturel" et nous savons tous qu'une industrie qui prétend arroser le plus grand nombre scie la branche sur laquelle elle est assise en faisant cela et en "tuant" les artistes qu'elle développe par la même occasion.

    Maintenant, pour en revenir à leur envie de nous faire connaître leur démarche sur MLO, je suis plus réservé...

    Je ne vois vraiment pas le rapport entre le refus des DRM, l'opération marketing qui consiste à vouloir nous vendre un album sur clef USB et la musique sous licence CC et LAL.

    Mais je ne doute pas que des gens soient prêts à payer pour avoir un objet de plus à collectionner.
  • Sans vouloir faire le rabas-joie... :shock:

    Leur démarche anti DRM, c'est bien, je dirais même que c'est normal, ça veut dire qu'ils sont sains d'esprit et qu'il voient où est leur intérêt.

    Le DRM, c'est quand même, à terme, la mort de la musique qui emprunte le circuit commercial, puisque le DRM empêche "physiquement" la libre circulation de "l'objet culturel" et nous savons tous qu'une industrie qui prétend arroser le plus grand nombre scie la branche sur laquelle elle est assise en faisant cela et en "tuant" les artistes qu'elle développe par la même occasion.

    Maintenant, pour en revenir à leur envie de nous faire connaître leur démarche sur MLO, je suis plus réservé...

    Je ne vois vraiment pas le rapport entre le refus des DRM, l'opération marketing qui consiste à vouloir nous vendre un album sur clef USB et la musique sous licence CC et LAL.

    Mais je ne doute pas que des gens soient prêts à payer pour avoir un objet de plus à collectionner.

    Je ne suis pas totalement en accord avec tous les gens que je rencontre, mais il y en a beaucoup dont je respecte la démarche, même si je n’ai pas exactement le même point de vu…
    Nous, nous respectons votre démarche, et nous pensons avoir beaucoup d’objectifs communs.
    L’élitisme ou le corporatisme risque a terme de vous enfermer ….
    Nous soutiendrons les actes de liberté sous toutes leurs formes !!!
    Nous avons commencé à envisager de créer une clé commune avec framasoft
    Une clé mixte qui contiendra de la musique et des logiciels libres.
    http://forum.framasoft.org/viewtopic.php?t=18271
    Nous sommes le premier groupe indépendant autoproduit à rentrer en play list sur une radio nationale( le Mouv’).
    Et nous allons pouvoir nous exprimer sur le sujet dans pas mal de gros médias…
    http://www.lesinrocks.com/DetailCritique.cfm?iditem=188841&idheading2=10
    il ne serait pas tres juste que ce qui ressorte de votre démarche soit négatif ?
    il ne faudrait pas que les gens disent que la musique libre est élitiste dans sa démarche ?
    Je ne crois pas que le refus des démarche différentes pour atteindre des objectifs proches soit une bonne idée…
    Je crois que l’union fait la force !!!!
    en tout cas nous ferons en sorte de communiquer de façon positive sur nos différences !

    amicalement

    JLBUBB :D
  • mais heu
    bubblegum
    sur le principe de pas utiliser de DRM c'est sans doute très bien, on n'a rien à redire à ça
    simplement, je ne vois pas bien où est le rapport avec les licences de libre diffusion
    vous devez participer à un cdkey avec framasoft ok
    donc ? vous proposez votre musique sous licence de libre diffusion ?
    c'est bien ça ?
    quelle licence avez -vous choisie ?
    si c'est le cas, nous nous ferons un plaisir de relayer cette info

    sinon
    ce n'est pas la première fois que les inrocks causent de disques sous licence de libre diffusion
    J.D. beauvallet est maintenant sensibilisé sur le sujet grâce aux disques d'another record et de unique record qui ont été chroniqués (bien que n'ayant pas été diffusés sur le mouv :)
    http://prod-lesinrocks.integra.fr/DetailArticle.cfm?iditem=182580
    tant mieux si vous militez aussi pour le libre au passage

    mais désolé, pour moi clé usb ou cd, je m'en fous
    DRM ou pas, là n'est pas la question
    notre question à nous c'est :
    autorisez vous oui ou non la libre circulation de vos musiques et dans quelle mesure ?
    ça c'est l'information qui intéresse notre site
  • C'est louable de souhaiter "ouvrir" le champ de diffusion des oeuvres protégees sous contrat copyright ou par l'intermédiaire des sociétés de gestions.
    Mais n'est ce pas quelque part vouloir "convertir" un système qui ne le souhaite pas, tant les intérêts industriels sont considérables pour les producteurs/editeurs et les intermédiaires de la distribution.
    Alors que juste à coté de ce système, celui de la gestion individuelle permet à l'auteur de décider seul du mode de dissémination des oeuvres?
    Pensez-y pour l'avenir, les licences pour la musique en libre diffusion sont une solution intéressante permettant de construire autre chose à terme.
    Les majors représentent 97% du marché en France et les indé 3%.(le libre n'est pas contabilisé dans ces stats).
    Ne serait-il pas juste de chercher un autre modèle qui tranche définitivement avec l'industrie du divertissement telle qu'elle est organisée (verrouillée) aujourd'hui?
    Les licences libre permettraient à ces 3 % de s'affranchir de beaucoup de contraintes et d'usages institués par les majors et certains cannaux de distribution afin de rééquilibrer un peu ce marché (pour ceux bien sur qui souhaitent trouver une rémunération dans leur démarche artistique).

    Je ne crois pas que nous soyons élitistes ni exclusifs dans notre démarche, bien au contraire.
    Nous acceptons tout le monde sans sélection tant au niveau artistique que sur la qualité de production et tout le monde peut s'exprimer ici.
    Les mesures techniques de protections sont en effet un fléau pour la diversité culturelle et la dissémination des oeuvres.
    (cf: notre participation sur le livre blanc P2P au coté d'un certain nombres d'organisations).

    La musique sous licences en libre diffusion constitue une voie solide permettant l'avennement d'un espace culturel commun et pluraliste, notre engagement , quelquefois militant est uniquement dans ce sens, et généralement en réponse à une désinformation constante, voire une certaine indifférence organisée.

    Donc, pas d'elitisme mais la ferme intention de poursuivre le développement de ce fond culturel, complémentaire à l'offre industrielle afin que le public puisse librement choisir ce qu'il souhaite écouter et que tous les artistes puissent s'exprimer librement, avec un objectif économique ou non.

    Mon post est un peu long mais comme vous souhaitez "communiquer de façon positive nos différences" autant que vous soyez justement informés du sens de notre démarche, en évitant tout malentendu sur le sujet.

    Bonne zike à vous :)
  • Pas de malentendu sur le sujet !
    Je répondait juste au précédent interlocuteur.
    Je crois que tu as bien compris ce que nous faisons.
    Je préfère que ton post soit long, cohérent et ouvert plutôt qu’une réponse a la « va vite » et hors sujet !

    Nous sommes à la Sacem ...pour l'instant …à nos débuts (1992) il n'y avait qu'eux…
    Mais cela n’empêche pas de partager des objectifs communs avec framasoft ou d’autres!!!
    Et même d’envisager de créer des projets ensemble.

    Nous ne sommes pas d’accord avec le fonctionnement des institutions et nous ne voyons pas pourquoi nous devrions changer, alors que c’est la Sacem qui le devrait !
    Bien sur ça n’est pas facile et peut être impossible, mais nous avons fait le choix d’essayer !
    Nous sommes attachée aux services public et nous sommes conscient que l’état est démissionnaire voir favorable au grosses industries, mais nous nous battons !

    Nous avons payé pour entrer à la Sacem, nous voulons que leur fonctionnement change ! Qu’il nous permette de protéger notre musique en cas d’utilisation commerciale. Mais aussi que la circulation soit libre pour les publics !!!
    De notre point de vue de nouveaux rapports doivent se développer entre les publics et les artistes, des rapports plus participatifs (et non uniquement basés sur la consommation.) !
    L’accès à la culture pour tous fait partie des droits de l’homme !
    Pour l’instant d’un point de vue légal nous sommes dans une démarche de désobéissance civile…normale pour un groupe de rock.

    Je suis venu ici car mon contact chez framakey m’a dit qu’il envisageait de collaborer avec vous. Nous avons évoqués la possibilité de créer une compilation de groupes libres …sans pour autant écarter les publics ou les artistes qui ne sont pas au fait de tous ces nouveaux usages.

    Nous avons été contacté par beaucoup de structures ou d’artistes, et aussi par certaines majors, qui de toute façon ne vont pas tarder à utiliser ce support.
    Du fait que nous sommes entrain de créer une clé USB pour le Mouv’ nous essayons de faire remonter jusqu’à ce genre de média tout un tas d’infos …et nous essayons simplement de donner la priorité à l’indépendant…
    Nous nous battons à notre manière pour nos idées !

    Vive la liberté !!!

    Amicalement,

    JLBUBB
  • septembre 2006 modifié
    Votre combat est louable (même si je le répète vous n'êtes pas les premiers ni les derniers à proposer des choses différentes, alternatives comme ils disent :)

    Nous avons payé pour entrer à la Sacem, nous voulons que leur fonctionnement change ! Qu’il nous permette de protéger notre musique en cas d’utilisation commerciale. Mais aussi que la circulation soit libre pour les publics !!!

    hé bien dans ce cas,
    1° démissionnez de la Sacem
    2° utilisez la licence Creative Commons NC ND 2.0

    sur le site http://quitterlasacem.info, vous trouverez toutes les démarches à suivre
    de nombreux musiciens, y compris des gens talentueux et signés sur des labels et chroniqués dans les inrocks :) , ont déjà fait cette démarche

    OU alors faites du barouf à l'AG de la Sacem (si on vous laisse entrer)
    structurez un mouvement au sein même des sociétaires déçus
    ça fait je sais pas combien de temps que j'attends que des sociétaires le fassent : collectivement, pas chacun dans son coin
    en vain jusqu'à présent

    enfin bon

    Cela dit, je ne vois pas très bien comment vous pourrez faire partie d'une compilde framasoft sans démissioner de la sacem (à moins que d'ici là la sacem accorde une place aux licences de libre diffusion mouarfff je plaisante bien sûr)
    Ou alors les gars de frama se renient là :)
    (et faudra plus qu'ils viennent faire la leçon à ceux qui utilisent les licences mahcin truc plutôt que les licences bidules)
  • quittezlasacem.org

    euh, c'est plutôt quitterlasacem.info :D
  • ................................

    Ok alors ça serai sympas de lire mes posts avant de me répondre ….

    Et donc, nous n’allons pas faire partie d’une compil framasoft…

    Nous sommes entrain d’élaborer un partenariat entre « framakey » et notre structure « combustible » pour créer une clée commune mixte.
    Elle contiendra de la musique (notre album) et des logiciels libres !
    Eux ils ont l’air d’avoir compris que la démarche est plus importante que la licence …
    Et que nous leur offrons un pont de communication vers d’autres publics…

    Je pense que je ne reviendrais pas vous importuner !

    J’aurais préféré une réaction de Christophe.E qui lui prend le temps de lire les posts !
    Et qui a compris j’en suis sur que nos différences ne nous oppose pas.
  • JLBUBB, on est assé "taquins" par moment, effectivement l'idée d'une Framakey alliant logiciel libre et musique "sacem" nous parrait (dans le cadre strictement juridique) un peu risqué, mais aucun jugement de notre part.
    Je m'explique:
    Framasoft (le producteur/editeur/distributeur) devra s'acquiter pour chaque diffusion (distribution, vente, cession de gros) des droits auprès de la sacem, et cela risque de couter pas mal d'argent au final, si la clef se vend, distribue bien.(ce que je vous souhaite).

    Donc il faut être vigilant, dans votre action de désobéissance civile que je respecte totalement de ne pas "plomber" le projet avec des soucis pécuniers et juridiques.
    Effectivement, nous avons(avions?) des projets avec Framasoft mais n'etions pas au courant de cette démarche originale, grand merci de nous en informer.

    Sinon, tu ne nous importunes en aucun cas et tu es le bienvenu sur le forum.

    Bonne zike :)
  • Et combien de musiciens "Sacem" offrent sur leur site perso leur musique sans que la Sacem ne les importune ?
    Je crois qu'il y a une sorte de laisser-faire de la part de la Sacem sur ce point, leurs statuts, leurs contrats sont pourtants formels, les artistes Sacem ne peuvent pas diffuser librement leur musique, ils sont liés à la Sacem qui érige leurs(ses) droits ! Et surtout la Sacem peut-elle se permettre de porter plainte contre toutes ces personnes qui l'engraisse ? (Oui pour certains cas, mais pour tout un pan de leurs sociétaires...)

    Alors après, désobéissance civile, pourquoi pas, d'autres mouvements politiques ou syndicaux l'ont montré, cela permet surtout d'alerter le public, mais les pouvoirs ne font pas grand chose, et s'ils sont menacés, ils feront tout pour marginaliser, diviser, noyer les mouvements qui les gènent...

    Toujours la même question qui revient, peut-on changer un système de l'intérieur en prennant le risque de se faire corrompre (au sens idéologique), ou doit-on s'en détacher pour proposer une alternative (et ainsi se faire écarter, marginaliser, ce qui a pour effet de limiter les conséquences de l'action) ?

    La désobéissance civile se fait surtout quand l'on risque soi-même quelque chose, quand son intègrité de citoyen est remise en cause. Ici, ce n'est que le statut d'artiste Sacem qui est remis en cause, est-ce véritablement de la désobéissance civile, ou n'est-ce tout simplement pas une fronde, qui n'attend qu'une chose que ses revendications soient satisfaite pour se conformer dans le moule ?

    Votre initiative est intéressante, je le répète, et je vous encourage dans votre volonté d'essayer de faire changer les choses de l'intérieur... Reste à voir si cela est possible au sein de la Sacem...
  • Ok alors ça serai sympas de lire mes posts avant de me répondre ….

    j'ai lu ton post mon ami
    et je répète, et confirme ce que christophe E vient de dire :
    c'est bien VOTRE musique qui sera sur la framakey
    bon
    partant de là, je serais très très très étonné que ceux de chez FRAMA accepte de payer les droits sacem, alors même qu'ils sont d'habitude plus intégriste que nous sur la notion de ce qu'il considère comme libre ou pas

    D'autre part mon cher ami
    je me suis contentais juste de te rappeler que nous sommes un site consacré aux licences de libre diffusion, que nous militons depuis bien longtemps pour des systèmes alternatifs à la sacem
    je note que là dessus tu n'as trien à dire
    donc je pourrais te retourner le compliment : tu ne lis pas mes posts mon ami
    en tous cas tu n'y réponds pas
    j'aurais aimé savoir ce que tu penses des licences de libre diffusion par exemple

    Vous ne souhaitez pas quitter la sacem par "attachement au service public' si j'ai bien compris, quoique vous fussiez fort critique envers les institutions
    bon

    soit

    vous êtes dans la désobéissance civile ??
    mais à quoi désobéissez vous exactement ?
    Effectivement si vous quittiez la sacem et que vous proposiez vos oeuvres sous une licence de libre diffusion, vous ne seriez plus du tout désobéissant, pusique c'est tout à fait légal
    Vous désobéissez à la sacem ?
    bon si ça peut vous faire plaisir..
    après tout
    vous pourriez tout aussi bien la quitter cette fameuse sacem par exemple
    mais bon, vous ne seriez plus désobéissants
  • ChristopheE écrit:
    JLBUBB, on est assé "taquins" par moment, effectivement l'idée d'une Framakey alliant logiciel libre et musique "sacem" nous parrait (dans le cadre strictement juridique) un peu risqué, mais aucun jugement de notre part.
    Je m'explique:
    Framasoft (le producteur/editeur/distributeur) devra s'acquiter pour chaque diffusion (distribution, vente, cession de gros) des droits auprès de la sacem, et cela risque de couter pas mal d'argent au final, si la clef se vend, distribue bien.(ce que je vous souhaite).

    Donc il faut être vigilant, dans votre action de désobéissance civile que je respecte totalement de ne pas "plomber" le projet avec des soucis pécuniers et juridiques.
    Effectivement, nous avons(avions?) des projets avec Framasoft mais n'etions pas au courant de cette démarche originale, grand merci de nous en informer.

    Sinon, tu ne nous importunes en aucun cas et tu es le bienvenu sur le forum.

    Bonne zike :)



    Le producteur c’est nous, donc si il y a des droit à payer (encore faudrait il qu’il existe une législation qui envisage le support) c’est notre structure qui payera. Les distributeurs (eux et nous) ne sont pas assujettis à quoi que ce soit…

    Nous avons envisagé la clé en très petite quantité, elle serait surtout un outil de communication et de sensibilisation.

    Le peu de clé que nous vendrons seront destinées à financer l’opération…
    L’idée étant de sensibiliser de nouveaux publics au libre, objectif qui nous tiens à cœur à tous!!!

    Ca ne va pas être facile de convaincre les plus radicaux, mais je crois que la sensibilisation est possible et surtout utile. Alors je comprends que si la Sacem évoluait vers un fonctionnement qui respecte les publics et les artistes il vous faudrait trouver un autre ennemi… (Moi aussi je suis taquin)

    Mais la Sacem n’est qu’un outil, c’est le fonctionnement de l’état (et pour ce qui nous concerne l’absence de politique culturelle) qui est en cause et plus largement l’absence de projet de société des pays du G8!

    L’individualisme est cultivé depuis trop longtemps, on ne nous parle que de consommation, de « pouvoir d’achat » : ridicule !

    C’est contre ce genre d’absurdités que nous devons nous battre !
    Surtout en cette période préélectorale.

    Et non nous diviser, cela arrange trop les gens qui essaient de nous imposer l’ultralibéralisme comme projet de société (concept plus proche de l’animal que de l’humain …les plus faibles crèvent) !

    Quant à votre démarche, je la respecte à mille pour cent !!!
    Simplement, je le répète, nous sommes attachés à la notion de service public dans notre pays et nous avons décidé d’assumer nos idées !

    Alors une petite précision : nous désobéissons à l’état et à ces lois stupides (DADVSI… et d’autres) qui entament un peu plus chaque jour nos libertés ! Non pas à la SACEM….

    Quant à notre légitimité ? Je dirais qu’il suffit de s’intéresser à notre histoire…
    Cela fait 15 ans que nous nous investissons dans l’associatif et que nous faisons tout notre possible pour contribuer à toutes les actions qui nous paraissent aller vers le mieux.

    Mais pour nous une chose est très importante, nous refusons la marginalisation, nous sommes des citoyens actifs, nous nous engageons parce que la société nous appartient et il nous appartient de la faire évoluer !
  • Ca fais un moment que j'entends parler de votre clé usb, on en a déja parlé sur ce forum , et le debat ne se situais pas vraiment au niveau de la licence mais plutot au niveau du format mp3 (voir post de jullian angel)
    tout ca pour dire que j'apprécie les trucs un peu concepts comme ca , un peu original du moins

    par contre tu ne peux pas nous en vouloir si on ne relais pas ton infos si tu ne joue pas le jeu des licences libres.

    Et surtout la ou je voulais en venir , c'est que tu nous traite indirectement de marginaux, ce qui est clairement a connotation négative dans ton post.
    Je crois que tu n'as pas bien compris la puissance des licences libres (ou de libre diffusion) appliquées a la musique et je te conseil d'y réfléchir
    Ce n'est pas un acte de rebellion de ma part de diffuser ma musique librement , c'est un geste refléchi

    sinon je suis complement d'accord avec toi sur un point : si la SACEM retournais sa veste , et permettais la libre diffusion ca ferais beacoup de tort aux licences libres musicales en France
    Mais et alors ? ca serais plutot bien ...
  • Alors une petite précision : nous désobéissons à l’état et à ces lois stupides (DADVSI… et d’autres) qui entament un peu plus chaque jour nos libertés ! Non pas à la SACEM….

    Je ne comprends pas en quel sens vous désobéissez aux lois concernant les DADSVI
    faut m'expliquer là
    Nul n'est obligé en tant qu'auteur de poser des DRM sur ses propres fichiers
    La plupart des artistes que je connais n'utilise pas les DRM (c'est surtout les artistes signés sur les majors qui voient leurs oeuvres marquées de ce sceau)
    Dobnc je ne vois pas en quoi votre démarche désobéit aux lois

    par contre
    vous pourriez éventuellement désobéir à la Sacem en proposant vos oeuvres en téléchargement libre tout en étant membre de cette société
    ça c'est illicite au vu du règlement intérieur de la sacem (pusique celle-ci est censée gérer la totalité de vos droits d'auteurs

    Le fait que le support soit une clé usb ou un vinyl ou je ne sais quoi n'a strictement aucune importance.
    Quant à votre démarche, je la respecte à mille pour cent !!!
    Simplement, je le répète, nous sommes attachés à la notion de service public dans notre pays et nous avons décidé d’assumer nos idées !

    Là aussi deux remarques (je les lance comme ça vu que de toutes façons tu n'as pas l'air décidé à répondre à mes questions) :
    1° de quelle manière êtes vous attachés au service public ?
    Là je ne comprends pas. Votre musique est considérée d'utilité publique ?
    Faire de la musique, écrire des chansons, les jouer sur scène, est-ce que c'est d'utilité publique ? bon..
    dans ce cas, tous ceux qui le font sont d'utilité publique (y compris Obispo et moi)
    2° Notre démarche est-elle d'utilité publique ? Je dirais que l'information que nous faisons passer sur la possibilité de diffuser autrement sa musique et d'en faire un autre usage, me paraît effectivement intéressante pour la cité (donc peut-être d'utilité publique), mais je doute qu'en tant qu'auteurs ou interprètes nous soyons spécialement utiles (sinon d'abord à nous-mêmes et peut-être ensuite pour certains auditeurs, mais bon.. je me vois mal dire que mes chansons sont d'utilité publique.. Une bilbiothèque l'est, une ligne de train un parc d'éolienne.. Une chanson j'en doute un peu)
    Quant à notre légitimité ? Je dirais qu’il suffit de s’intéresser à notre histoire…

    Votre légitimité ne fait aucun doute pour les gens de ce forum, rassurez-vous là dessus
    là n'est pas la question

    Qu'est-ce qui vous empêche de proposer vos morceaux sur la base de données de DOGMAZIC..
    C'est plutôt ça qui m'intéresse. (et je n'ai aucun a priori sur votre réponse. Je comprends très bien que Florent Pagny ne mette pas ses chansons sur Dogmazik. Et vous ? Qu'est-ce qui vous en empêche ? Vous touchez des droits d'auteur ? Vous auriez trop à perdre à proposer vos chansons sous une licence de libre diffusion ? Vous êtes intermittents et ces droits vous sont indispensables pour survivre ? Je vous assure que ces réponses seront tout à fait comprises ici, sans a priori)
  • Mais la Sacem n’est qu’un outil, c’est le fonctionnement de l’état (et pour ce qui nous concerne l’absence de politique culturelle) qui est en cause et plus largement l’absence de projet de société des pays du G8!

    J'ai l'impression depuis le départ JLBUBB que tu considères la SACEM comme une institution étatique, ce qui est faux, car c'est une société privée, certes agréée par l'état, mais privée.

Ajouter un commentaire