Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

energyXT : enfin un logiciel complet sous Linux !

19:06 modifié dans Tech
Bon, certes, mon titre est un brin trollesque... :lol:

Je sais bien qu'il existe déjà d'autres logiciels de MAO très aboutis sous Linux et qui conviennent parfaitement à la façon de travailler d'un certain nombre de musiciens.
Seulement je tenais à vous faire partager ici mon immense joie d'avoir enfin trouvé LE logiciel "tout en un" que j'attendais depuis des lustres, facile à prendre en main et qui ne me dépayse pas trop par rapport à FL Studio sous Windows.

En effet, j'utilisais FL Studio depuis maintenant près de deux ans et, quoi qu'en disent ses détracteurs, j'étais plutôt satisfait par la qualité de ce soft.

Voyez... Je parle déjà de FL Studio au passé car j'ai enfin trouvé ma perle rare avec energyXT. C'est dire l'ampleur de la claque... Je suis tout simplement bluffé par la qualité du truc.

Le site officiel (en anglais) qui aura réponse à toutes vos questions se trouve à cette adresse :

http://energy-xt.com

Seul bémol : energy XT est payant. Ceci dit, il ne vous en coûtera que 70€ pour bénéficier de la version complète, sachant que la version démo vous permet de tester toutes les fonctionnalités mais vous empêche de sauvegarder vos projets. Compte tenu des possibilités offertes par le logiciel, cela me semble un prix plus que raisonnable si on le compare à ses concurrents.

Ce séquenceur "tout en un" est simplissime à installer (une simple archive à décompresser), à paramétrer puis à utiliser.

C'est bien simple, en une après-midi j'ai réussi à faire quasiment tout ce que je savais déjà faire sous FL Studio !

Ce qui m'a le plus bluffé c'est la qualité du synthé de base et des effets (reverb, delay, etc) incorporés au logiciel, ainsi que la prise en main super intuitive pour qui est déjà habitué à bosser avec un séquenceur.

Il y a aussi des possibilités de mixage et de masterisation comparables à celles offertes par FL Studio. Et ça c'est vraiment une gageure à trouver dans un même logiciel chez les rares équivalents libres existant sous Linux...

Autres points qui m'ont épaté : la possibilité de freezer très simplement une piste pour gagner en cycles CPU et même de la dé-freezer ensuite. C'est très fort, même si je sais que cela existe depuis belle lurette dans d'autres programmes sous Windows.
D'ailleurs, côté consommation de CPU, je suis loin d'avoir poussé le soft à bout mais je trouve qu'il s'en tire admirablement bien (testé sous Ubuntu Studio, alors peut-être le noyau basse latence est-il pour quelque chose dans ces performances ?)...

Parmi les fonctionnalités bluffantes il y a aussi une fonction de zoom très originale ainsi qu'une gestion très efficace des automations, avec des tracés de type vectoriel très pros et qui offrent une grande précision (un des points à améliorer, selon moi, dans FL Studio).

Dans l'ensemble les raccourcis clavier et les combinaisons clavier/souris sont très bien pensés et super pratiques. Tout ça est très ergonomique. L'interface visuelle très sobre n'en est pas moins diablement efficace (bien que certains petits détails puissent être encore peaufinés à mon humble avis).

Autre truc qui m'a bien plu : la qualité et la concision des tutoriels disponibles sur le site officiel, dont des tutoriels vidéo disponibles sur Youtube.

Et puis il y a aussi une gestion des banques de samples et de plugins tout à fait comparable à celle de FL Studio, avec notamment l'utilisation courante du glisser-déposer, ainsi qu'une communauté active d'utilisateurs regroupés au sein d'un forum.

J'en oublie encore sûrement beaucoup mais je ne voudrais pas non plus vous gâcher le plaisir de la découverte. :wink:

Ah oui ! J'allais oublier... energyXT gère les plugins VST et VSTi et il est également disponible en version Windows ce qui fait qu'il y a moyen de collaborer entre utilisateurs Linux et Windows.

Je suis donc actuellement en train de bosser sur un tout nouveau morceau avec ce logiciel.
Pour un fan d'Ubuntu comme moi, c'est vraiment un immense plaisir de se sentir ainsi libéré de Windows, la MAO étant la seule application qui me retenait encore sous l'OS de Redmond.

Et tant pis si c'est pour travailler encore quelque temps avec du logiciel propriétaire. Je trouve que c'est déjà un sacré pas en avant d'enfin arriver à tout faire sous Linux, en attendant que des softs de type LMMS arrivent à pleine maturité.

Réponses

  • super !
    C'est bien que les editeurs audio se mettent à porter les logiciels sous linux.
    C'est comme les fabriquants de cartes audio qui permettent de porter sous liunx, ils faut les encourager. Tu l'as pas piraté mais acheté, j'espere :shock: :lol:
  • Piraté ? C'est quoi ce gros mot ?! :lol:

    Non. Je sais bien que tu plaisantes mais je précise : y a pas de logiciels piratés chez moi. Je suis résolument opposé à toute forme de piratage et je te confirme que j'ai bien acheté ma licence de ce logiciel (tout comme j'avais acheté ma version de FL Studio).
    Un prog d'un si bon rapport qualité/prix qu'energyXT sous Linux, non vraiment... ça me ferait mal de le pirater !
    Comme tu dis, pour une fois qu'un logiciel propriétaire de qualité est porté sous Linux... On va pas en plus aller voler le développeur qui nous a pondu ça quand même !
  • sympa ta trouvaille !
    En plus il supporte les plugin VST-Linux !
  • Yes !
    J'ai d'ailleurs eu l'occasion d'en tester quelques uns et ça tourne à la perfection ! :)
  • aisyk écrit:
    sympa ta trouvaille !
    En plus il supporte les plugin VST-Linux !
    Pour la bonne raison que c'est son développeur (Jorgen Aase) qui les a inventés. Je n'ai évidemment pas besoin de vous rappeler que normalement, les plugs VST versions Steinberg tournent sous Win ou MacOS. Ceux là par contre sont compilés pour tourner directement sous Linux. Il espère que d'autres lui emboiteront le pas. On verra...
    Perso, je trouve aussi ce soft très bien foutu, mais pour m'en servir j'attend qu'il gère correctement les synthés hardware, la synchro MIDI etc...
    Un petit tour sur Audiofanzine peut vous en apprendre plus : http://fr.forums.audiofanzine.com/apprendre/mailing_forums/index,idmarque,61702,mao,jorgen_aase.html
  • je l'ai acheté il y a un peu moins d'une semaine (mais j'avais testé la démo pendant +/- 1 mois) et franchement, il vaut le coup ! les 3/4 des sons de bases sont très bon (si on compare à fl studio, où + de la moitié des sons de bases sont à triturer pour être "bon") et la prise en main n'est pas trop difficile (le temps de s'habituer aux différentes fenêtres et les outils disponible)
  • Salut DJ_PCTM ! Ca fait plaisir de trouver un confrère zicos qui bosse avec le même outil que moi ! :)

    Alors, raconte ! Qu'est-ce que tu as pu en tirer jusqu'à présent ? Quelles sont les éventuelles difficultés que tu as rencontré ? As-tu déjà pu produire un ou plusieurs morceaux complets ?

    Pour ma part, j'avais dû laisser un peu de côté la MAO ces derniers mois, mais j'ai enfin pu trouver du temps pour m'y remettre.
    Actuellement je suis en train de bosser sur deux nouveaux morceaux sous energyXT. La toute dernière version du logiciel (2.05) a corrigé pas mal de bugs et à bénéficié de sérieuses améliorations. Sous Ubuntu Studio elle gère nettement mieux le CPU. Au fait... Tu bosses sous Windows ou Linux ?
  • alors j'en suis assez content ! je prépare quelques titres (orienté techno), dont 1 ou 2 sont presque fini. une des rare chose qui manque est le fait d'appuyer sur une touche du clavier (azerty) pour entendre le son d'un synthé :s, qu'on avait sous fl studio (en même temps, on peut pas tout avoir ^^")

    je bosse sous windows :p
  • mince j'avais pas vu ce post moi, cool de l'avoir remonté DJ_PCTM
    je vais m'empresser d'essayer ce soft
  • Merci à toi pour le retour DJ_PCTM !

    C'est vrai que la fonctionnalité dont tu parles manque un peu, même si on finit par s'y faire et par se rabattre sur le clic-clic dans le pianoroll.

    Côté difficultés techniques, la principale que j'ai rencontré dans mon utilisation a été l'automation de certains paramètres du Syntheziser (le synthé de base intégré au logiciel).
    En effet, si on peut aisément automatiser les variations de panoramique, de volume ou encore de pitch, cetains paramètres plus spécifiques, comme le cutoff par exemple, ne sont pas proposés dans la liste par défaut.
    J'ai résolu ce problème quand j'ai découvert qu'il fallait préalablement utiliser l'onglet "MIDI" de la fenêtre du Synthesizer et attribuer le paramètre qu'on souhaite automatiser à un contrôleur CC. Ce n'était pas évident du tout vu que ça n'est expliqué nulle part sur le site ou dans le forum (ce qui m'a beaucoup surpris). J'étais d'ailleurs à deux doigts d'aller y poser ma question en désespoir de cause. Va falloir que j'aille y poster ma solution pour aider au moins les utilisateurs qui rencontreraient le même problème sans trouver comment faire...
    je bosse sous windows :p

    Personne n'est parfait ! :wink:
  • Ce logiciel est une tuerie. Je crois que j'en avais parlé sur ce forum quand on en était encore à la version 1.4
    En plus Jorgen, le développeur, est super à l'écoute de ses utilisateurs (sur le forum KVR).
    Toutes les machines et interludes de Nagah Mahdi, le second album de Sebkha-Chott ont été réalisés avec ext (1.3.6, je crois).
  • Merci pour l'info wlad.

    Je suis allé en écouter un p'tit bout.
    Ce n'est pas trop le style de musique que j'affectionne mais techniquement ça m'a l'air pas mal.
  • Arf, oui, ça peut dérouter un peu. Après il faut tomber sur les morceaux qui ont vraiment des machines dedans, aussi, c'est sûr.
    En tout cas, ext marche vraiment très bien.
  • Je dirai même qu'il marche de mieux en mieux. :wink:

    Tiens, tant que j'y suis, j'en profite aussi pour donner une solution à un épineux problème technique que j'ai rencontré en travaillant sous energyXT. Il s'agit d'un problème de sonorisation. Plus précisément de réglage de l'égaliseur.

    En effet, energyXT propose, pour chaque piste sonore, un égaliseur paramétrique 4 bandes. Ceci est bien utile pour couper une bande de fréquences superflues sur un instrument donné (coupure des fréquences hautes sur un son de basse par exemple), pour renforcer certaines fréquences d'un son ou bien, au contraire, les atténuer afin d'éviter le phénomène très désagréable de recouvrement spectral (ou recouvrement de fréquences).

    Le problème inhérent à ce type d'égaliseur vient du fait qu'étant non graphique il est très difficile à régler. On travaille ici à l'aveuglette et il est malaisé de déterminer avec précision un réglage idéal, surtout dans les cas de recouvrement spectral.

    Pour pallier à ce défaut, une solution serait d'utiliser un analyseur de spectre sous forme de plugin VST. Ceci est possible avec la version Windows pour laquelle il en existe de très bons. Mais ce n'est malheureusement pas le cas pour les Linuxiens comme moi qui veulent travailler avec la version Linux du logiciel.

    Pour résoudre ce problème, il existe deux solutions radicalement différentes :
    - Utiliser sous Linux la version Windows d'energyXT, via le logiciel Wine. Cela permet alors d'utiliser touts les plugins VST disponibles sous Windows, dont les fameux analyseurs de spectre.
    - Utiliser le serveur audio JACK, propre à Linux et Mac OS X, de manière à connecter energyXT à une application externe d'analyse de spectre.

    Pour ma part j'ai choisi la deuxième solution, via le serveur JACK.

    Voici comment procéder :

    Tout d'abord il faut savoir que pour pouvoir se connecter au serveur JACK, energyXT nécessite l'emploi d'une librairie pré-compilée qui se nomme libaam.so
    Le logiciel est livré d'origine avec une version de la librairie en question (qui se trouvera donc dans le répertoire où on a décompressé energyXT lors de son installation), mais celle-ci ne permet pas la connexion au serveur JACK.
    Heureusement, des fans d'energyXT proposent sur leur site non officiel le téléchargement d'une version de la librairie en question, compilée pour l'utilisation du serveur JACK.
    Tout ce qu'il y a à faire pour pouvoir utiliser energyXT avec JACK c'est, premièrement, de sauvegarder la version initiale de libaam.so livrée avec le logiciel (en la déplaçant tout simplement dans un répertoire créé à cet effet), puis d'aller sur le site suivant :

    http://people.jacklab.net/metasymbol/software/

    Sur ce site, on peut alors, dans la section download, télécharger la librairie libaam.so qui convient pour les distributions de type openSUSE et JAD ou bien pour les distributions de type Debian.
    Si l'on travaille sous Ubuntu Studio, c'est donc la version Debian de libaam.so qu'il faudra récupérer.

    Il n'y a plus alors qu'à décompresser cette version de libaam.so dans le répertoire d'energyXT (en ayant bien pris soin au préalable de déplacer la librairie libaam.so qui s'y trouve déjà et de ne surtout pas la supprimer, car on la remettra ensuite à sa place lorsqu'on voudra utiliser energyXT sans avoir recours au serveur JACK).

    Une fois qu'energyXT est fin prêt pour le travail avec JACK, on lance préalablement l'interface de controle de JACK (logiciel JACK control qui, sous Ubuntu Studio, figure dans la liste des applications son).
    Il suffit alors de démarrer le serveur JACK, en cliquant sur le bouton de lecture de JACK control, puis de lancer energyXT ainsi que le logiciel d'analyse de spectre qu'on aura retenu.

    Via le bouton "connect" de l'interface de JACK control, on connecte alors la sortie audio d'energyXT (côté "output", partie gauche de la fenêtre) à une entrée audio disponible (en principe "alsa_pcm", située côté "input", partie droite de la fenêtre) puis on connecte ensuite la sortie audio d'energyXT ("output") au logiciel d'analyse de spectre ("input").

    Si tout va bien on peut alors entendre le son d'energyXT et analyser son spectre sonore.
    Pour analyser le spectre d'une piste en particulier on la fera bien sûr jouer en solo (bouton S de la piste), ou bien on mutera toutes les autres pistes (bouton M).

    S'agissant du choix du logiciel d'analyse de spectre, celui que l'on peut tester par défaut sous Ubuntu Studio se nomme Jamin.
    C'est en fait un logiciel de mastérisation complet qui dispose notamment d'une fenêtre d'analyse de spectre.
    Donc, même si ce logiciel peut faire l'affaire et dépanner dans un premier temps, ce n'est pas la solution idéale car il consommera pas mal de ressources CPU en étant ouvert en même temps qu'energyXT.

    Pour un meilleur résultat on pourra donc peut-être plutôt se rabattre sur le logiciel suivant :

    http://www.baudline.com/what_is_baudline.html

    ou bien sur celui-ci :

    http://freqtweak.sourceforge.net

    Je n'ai encore eu le temps de tester ni l'un ni l'autre, mais j'en ai lu du bien. A voir donc...

Ajouter un commentaire