Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Bientôt le retour de la milice ?

09:34 modifié dans Le p2p
Deux ans après sa demande initiale, la Sacem vient finalement d'obtenir de la CNIL le droit de procéder à des collectes d'adresses IP sur les réseaux P2P lorsqu'elle constate des infractions au droit d'auteur. Avec la mise en oeuvre de l'accord Olivennes, c'est une machine de guerre anti-piratage qui se déploie, avec une notion assez particulière de la Justice... http://www.ratiatum.com/news6177_La_CNIL_autorise_la_Sacem_a_chasser_les_pirates_sur_les_reseaux_P2P.html

Réponses

  • Ouais et même que s'ils te prennent, bientôt ils enverront une énorme décharge électrique dans ta ligne pour griller ton ordi et t'électrocuter avec !
    Un bon pirate, n'est-il pas un pirate mort ?
  • même la CNIL nous lâche
  • En y réfléchissant un peu, c'est pas si étonnant hélas. Nous voilà dans un contexte où il faut tout privatiser parce que c'est "moderne", c'est "vachement in", c'est "tout bénef pour le consommateur" (je ne peux m'empêcher d'y ajouter une pensée perso : mon cul oui !). Ce que la Sacem a gagné, je suis convaincu qu'elle le perdra tôt ou tard avec les nouvelles formes de Peer2Peer (genre anonyme) ou autres moyens, qui vont se développer à vitesse grand V.
    Quand à la CNIL, on ne lui donnait déjà pas suffisamment de moyens à ce que j'ai pu comprendre, mais désormais, elle s'enlève elle-même les moyens d'être crédible et d'avoir un minimum de bon sens. J'en suis à me demander si elle n'est pas pour le coup devenue le pantin qu'on agite pour dire "Vous voyez, vos libertés seront quand même un peu sauvegardées, n'ayez crainte, bla bla bla...".
    Enfin, si tout cela est vraiment appliquée à la lettre, avec les résultats espérés, ils vont peut être se rendre compte que bah... oh là là ça fait quand même beaucoup d'abonnements qui peuvent sauter.
    Messieurs les nouveaux flics & juges de l'Internet-des-pirates-sauvages-pas-civilisés... Je me joins à bon nombre d'Internautes pour vous dire #-\^@]$.merde !!! :evil:
  • faut désinstaller nicotine Plus et Ktorrent alors ?
  • explicite écrit:
    c'est "tout bénef pour le consommateur" (je ne peux m'empêcher d'y ajouter une pensée perso : mon cul oui !)

    Tout à fait... à mon avis, le seul bénéficaire dans tout ça ça doit surtout être l'actionnaire !
    Le consommateur, pour ce qu'ils en ont à foutre... :evil:
  • mars 2009 modifié
    Perso, la milice, moi, je la vois aussi dans le monde réel... A chaque fois (chaque fois, oui) que je sors du métro sans avoir eu les moyens de payer mon déplacement (la RATP augmente tous les ans ses tarifs alors que mon salaire stagne depuis 5 ans)...

    Sont là, avec leur matraque et leur uniforme "RATP sureté", et m'attendent... Quand ils sont pas planqués derrière une vitre sans tein dans la gare de Châtelet, façon "on crée un étau pour les contrevenants en placant : une garde de l'Armée avec mitrailleuses à une sortie (jouer sur la peur d'une attaque terroriste pour faire du pseudo-sécuritaire, ca marche toujours, cf 1984), un squad de la "RATP sureté" à une autre, et on laisse la dernière sortie en apparence libre (tout en sachant que les vrais controleurs se cachent derrière)"

    Bref : moi je ne vous parle pas d'une simple milice des "bonnes moeurs" qu'ils vont placer seulement sur le net... Mais partout, à tous les degrés de la société... Bref : Etat policier... Je préfere aller crever sous un pont (au moins libre), ou sur dogmazic, que de participer à ce merdier avec les sous que je leur donne par mon travail et mes impots, tandis que ma compagne (fonctionnaire comme ces miliciens, mais à la culture, à la diffusion de la culture à la Bibliothèque Francois Mitterrand) stresse grave...

    De toute façon, hypothéquer l'intelligence pour une sécurité irréel, ca leur reviendra dans la gueule, plus vite qu'ils ne le croient, et de façon naturelle...
  • Bref : moi je ne vous parle pas d'une simple milice des "bonnes moeurs" qu'ils vont placer seulement sur le net... Mais partout, à tous les degrés de la société... Bref : Etat policier... Je préfere aller crever sous un pont (au moins libre) que de participer à ce merdier avec les sous que je leur donne par mon travail et mes impots, tandis que ma compagne (fonctionnaire comme ces miliciens, mais à la culture, à la diffusion de la culture à la Bibliothèque Francois Mitterrand) stresse grave...

    Bon, faut relativiser : ok, on se dirige de plus en plus vers du sécuritaire qui pue, mais d'un autre coté, on sait aussi que l'état sécuritaire ne peut pas tout contrôler, c'est plus ou moins une illusion, de la poudre aux yeux... Mais qui fait bien mal aux yeux, quoi...

    Comme dit Florent, ils n'auront jamais notre liberté de pensée...

    Y'a quand même des solutions mieux que de crever sous un pont...
    Crever sur une plage par exemple...
  • Oui, mais t'inkt : je relativise... C'est vrai que ce post fait volontairement obscurantiste... Je sais qu'il y a des gens plutot bien (après tout, ce gouvernement n'a pas autant de légitimité qu'il ne le prétend)...

    Je voulais juste dire que voui, ce que je vis sur le net n'est qu'une extension de ce que je vis réellement (privation des libertés... et c'est toujours 100 fois mieux de réfléchir à ça en écoutant year zero, ce que je fais actuellement hihihihi).

    C'etait pour dire que HADOPI, voui, bien sûr que ca n'a aucune chance de marcher... et tant mieux... Tant qu'on se bat... Le problème, c'est simplement que j'ai peur qu'ils ne cherchent l'épuisement de l'opposition... Ce sur quoi il faut être vigilant selon moi.

    Aujourd'hui hélas Dana, le CNIL n'a plus rien à voir avec ce que ces gens (que je respecte et dont j'adhère personnellement au mouvement intellectuel, et même politique) ont crée dans une autre ère...
  • Où l'on constate (une fois de plus) que la CNIL n'est rien d'autre que l'officine d'Etat qui sert à faire accepter le flicage, le fichage et le contrôle à tout va. Franchement, y a-t-il une avancée liberticide que la CNIL ait réussi à empêcher ? Au mieux, elle ne fait que ralentir le processus et faire croire aux bons citoyens qu'ils sont défendus.

    Y z'avez bien raison ceux qui occupaient la CNIL en 2007 et voulaient la dissoudre : http://grenoble.indymedia.org/2007-12-14-La-CNIL-occupee-depuis-ce-matin-et?var_recherche=cnil

    Après, le débat sur les frontières entre Etat policier, régime autoritaire, démocrature où je ne sais quoi ... je crois qu'à partir du moment où au moins les plus menacés vivent un régime d'exception permanent se traduisant par des contrôles à outrance, discriminations, humiliations, privations, déportations, on peut quand même se dire que "la France est une grande république démocratique patrie des droits de l'homme" ça sonne complètement creux, nan ?

    Alors si au moins un groupe d'individus vivant en France (les sans-papiers par exemple) vit sous un Etat policier, cet Etat policier est une réalité, qu'on ressent + ou moins selon le lieu où l'on vit et la position sociale qu'on occupe. Quand on paye pas le métro par exemple on s'en rend visiblement compte beaucoup plus vite que si on est un "bon citoyen" qui paye toujours (ce que ne démentira pas shaoshyant !)

    La France est donc aujourd'hui un Etat policier qui se construit et se renforce, sur internet et ailleurs ... et malheureusement je pense que l'exemple de la seconde guerre mondiale (cité + haut) n'est pas rassurant : vu l'énergie que la Résistance a du déployer pour les faux-papiers à l'époque (sans compétences techniques particulières vu les techniques rudimentaires), imaginez les compétences et l'énergie qu'il faudrait à une nouvelle résistance pour pouvoir faire des faux-papiers biométriques-RFID ... ce serait quand même mieux d'empêcher le développement du contrôle maintenant que d'avoir à lutter contre plus tard ...

Ajouter un commentaire