Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Black Out to Burn Out

15:59 modifié dans Le p2p
Ouais, même que. :)

Hadopi se combat d'une façon simple : En faisant péter les compteurs et en téléchargeant massivement : MASSIVE UPLOAD !

Lire article ici :

http://sebmusset.blogspot.com/2009/03/download-or-die-sabordons-lhadopi.html

Voir une vidéo de Grand François là :

http://www.dailymotion.com/video/k17LfZiYBdGPS1YLCM

:)

Réponses

  • Il m'est arrivé de télécharger des séries, des animes, des films de type blockbusters. Bizarrement depuis que je suis sous Debian, alors que c'est encore plus facile qu'avec Microsoft Os, je ne me sert de mon client torrent que pour télécharger des manuels, des bouquins et des distribs. Personnellement, je me fous que des gens perdent du temps à télécharger des produits jetables destinés à faire vendre du popcorn ou des sonneries de téléphone. On a la culture qu'on peut ( sans ironie ). Et je me fous aussi du choix des multinationales de l'amusement qui ne servent que d'intermédiaires auprés des marchands de lessive pour nous enrober de la merde éprouvée de longue date dans un bel emballage doré.

    En ce qui cooncerne Hadopi, ou loi Création et internet, nous avons tendance, je trouve à nous tromper de cible. Le téléchargement soit disant illégal et la chasse aux abusivement nommés pirates n'est qu'un moyen de ne pas parler de la réalité de l'action gouvernementale. Alors que les massmedias sont intégralement sous influence du pouvoir en place, que ce soit directement ou indirectement via les amis du président, il reste la terra incognita pleine de gens sous pseudos qui s'expriment sans pratiquement aucune autocensure, qui relaient des infos dont ne parlent plus aucun JT, qui montrent des images de peuples européens qui se soulèvent face à un capitalisme qui a montré ses limites mais dont les intégristes veulent nous faire croire qu'il n'existe aucune autre solution.

    Hé bien ce médium, ce réseau, par nature décentralisé, cet espace public planétaire, il convient de le museler. Quit à se mettre hors-la-lois d'avec l'Union européenne, quit à bafouer le droit le plus élementaire de tout citoyen à pouvoir s'exprimer librement, et à se faire représenter devant un tribunal pour se défendre.

    Nous sommes avec Sarkozy, dans larbitraire le plus complet. Si la France n'est pas une dictature, elle n'est plus non plus une démocratie apaisée où les élus du peuples travaillent pour le bien du plus grand nombre.

Ajouter un commentaire