Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Creative Common Zéro : CC0 1.0

http://www.ecrans.fr/Creative-Commons-tend-vers-zero,6638.html

Je trouve que c'est une excellente idée pour ce qui touche effectivement aux publications scientifiques, pour les centres de doc, les bibs ... Pour la musique, à voir, d'autant que ça risque pas vraiment de rassurer ceux qui voyaient les CC d'un mauvais oeil avec l'arrivée du nouveau président. En même temps, il na s'agit pas d'une licence (?!)

A noter : le dernier paragraphe sur la définition d'une utilisation commerciale qui serait en cours de redéfinition ...

Réponses

  • Je ne comprend pas trop le "il ne s'agit pas d'une licence".

    Moi, ce qui m'intéresse le plus c'est :
    A noter que parallèlement, l’organisation travaille à l’élaboration d’une version 4.0 de ses six autres licences, par exemple pour mieux définir la définition de l’« utilisation commerciale » des œuvres.
    Peut être enfin des réponse a des questions que beaucoup se posent..
  • tiens....
    ils ont peut-être commencé à tirer des conclusions sur leur sondage ?
  • Je ne comprend pas trop le "il ne s'agit pas d'une licence".

    Si j'ai bien compris, la CC0 serait une sorte de domaine public international. Le domaine public n'étant pas une licence en tant que tel, la CC0 n'en est pas une ... Plutôt une zone juridique où l'on abandonne volontairement ses droits (y compris d'auteur ?! j'ai pas la réponse, si quelqu'un déchiffre mieux l'anglais juridique que moi, je suis preneur) en faveur de l'humanité, un peu comme je conçois la GNUArt (pourquoi ne pas la favoriser dans ce cas ? Pour bénéficier de l'aura des CC ? Pour faire une bonne pub à l'orga et au nouveau président ? Parceque la GNUArt n'est pas un outil universel ? je n'ai encore une fois pas de réponse, si quelqu'un a une idée ...).

    Je vous mets le lien vers le texte définissant la CC0 : http://creativecommons.org/publicdomain/zero/1.0/legalcode

    Je trouve l'initiative excellente (elle prend le contrepied de tous les verrous nés des accords internationaux et nationaux) et, en même temps, elle alimente une certaine forme de parano (si la major de demain pouvait ne pas payer les artistes, pourquoi s'en priverait-elle ?).

    Reste enfin la sempiternelle question du droit moral relatif à toutes les CC ...

Ajouter un commentaire