Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Le site artlibre.org est-il Kapout ?

C'est la question que je me pose.
Voici ce qu'on peut lire en se rendant à l'adresse :
http://artlibre.org
Le site que vous avez demandé n'est pas disponible sur ce serveur.
Les raisons possibles sont :

* Le site n'est pas hébergé par Lost Oasis sous la formule mutualisé avec trafic illimité
* La période pour laquelle l'hébergement a été réglé est achevée

Quelqu'un sait-il ce qui se passe ?

Réponses

  • 'sais pas

    mais je suis tombé sur ce message aussi tout à l'heure en voulant faire un lien dans ma réponse à bloublou (d'où mon lien vers la page sur la lal sur wikipedia, à la place...)

    :?:
  • Peut-être mais en général on fait ça de manière transparente, non ?
    On dirait plutôt quils ont oubliés de payer le serveur...Ou pas pu.
    Bon, ce n'est pas non plus un site trés vivant, c'est le moins qu'on puisse dire mais pour trouver une info fiable sur la LAL, il n'y a pas d'autre endroit.

    Je ne comprends pas d'ailleurs qu'il n'y ait pas de personnes plus actives pour défendre cette licence en informant, en clarifiant et en adaptant aux usages. Cette licence est toujours autant mal comprise et fait l'objet d'un rejet chez l'artiste lambda qui va lui préférer le mécano pré-mâché des cc. Mais bon, je ne veux pas ouvrir un énième débât sur la LAL, i y en a déja plein ici.

    PS : les CC c'est du mi-libre !!!!!! :D ( exception faîte de la by-sa )

    Si ça continue, je vais monter un syndicat pour défendre la LAL moi :)

    :arrow:
  • arf, sorry, j'avais édité mon post, pendant que tu rédigeais le tien, en zappant :
    "sont peut-être en train de migrer ?"
    parce qu'effectivement, ça me semblait zarb aussi...

    et du coup ta première phrase se mettait aussi à sembler zarb :)

    enfin ouaip, curieux, c't'affaire...
  • sinon, tout à fait d'accord, la LAL est sans doute l'une des LO les plus difficile à comprendre...
    ... et sans doute aussi celle qui se rapproche le plus de l'esprit des licences open source des logiciels.
  • Et surtout...Surtout, il faut que quelqu'un le dise et assume aprés, c'est la seule façon de sauver le monde....

    :arrow:

    Ps : Est-ce qu'un de nos valeureux admins aurait des connections zavec les gens de Artlibre.org qu'on sache oukil est le problème ?
  • Licence Art Libre

    Licence Art Libre 1.3 (LAL 1.3)

    Préambule :

    Avec la Licence Art Libre, l'autorisation est donnée de copier, de diffuser et de transformer librement les oeuvres dans le respect des droits de l'auteur.

    Loin d'ignorer ces droits, la Licence Art Libre les reconnaît et les protège. Elle en reformule l'exercice en permettant à tout un chacun de faire un usage créatif des productions de l'esprit quels que soient leur genre et leur forme d'expression.

    Si, en règle générale, l'application du droit d'auteur conduit à restreindre l'accès aux oeuvres de l'esprit, la Licence Art Libre, au contraire, le favorise. L'intention est d'autoriser l'utilisation des ressources d'une oeuvre ; créer de nouvelles conditions de création pour amplifier les possibilités de création. La Licence Art Libre permet d'avoir jouissance des oeuvres tout en reconnaissant les droits et les responsabilités de chacun.

    Avec le développement du numérique, l'invention d'internet et des logiciels libres, les modalités de création ont évolué : les productions de l'esprit s'offrent naturellement à la circulation, à l'échange et aux transformations. Elles se prêtent favorablement à la réalisation d'oeuvres communes que chacun peut augmenter pour l'avantage de tous.

    C'est la raison essentielle de la Licence Art Libre : promouvoir et protéger ces productions de l'esprit selon les principes du copyleft : liberté d'usage, de copie, de diffusion, de transformation et interdiction d'appropriation exclusive.

    Définitions :

    Nous désignons par « oeuvre », autant l'oeuvre initiale, les oeuvres conséquentes, que l'oeuvre commune telles que définies ci-après :

    L'oeuvre commune :
    Il s'agit d'une oeuvre qui comprend l'oeuvre initiale ainsi que toutes les contributions postérieures (les originaux conséquents et les copies). Elle est créée à l'initiative de l'auteur initial qui par cette licence définit les conditions selon lesquelles les contributions sont faites.

    L'oeuvre initiale :
    C'est-à-dire l'oeuvre créée par l'initiateur de l'oeuvre commune dont les copies vont être modifiées par qui le souhaite.

    Les oeuvres conséquentes :
    C'est-à-dire les contributions des auteurs qui participent à la formation de l'oeuvre commune en faisant usage des droits de reproduction, de diffusion et de modification que leur confère la licence.

    Originaux (sources ou ressources de l'oeuvre) :
    Chaque exemplaire daté de l'oeuvre initiale ou conséquente que leurs auteurs présentent comme référence pour toutes actualisations, interprétations, copies ou reproductions ultérieures.

    Copie :
    Toute reproduction d'un original au sens de cette licence.

    1- OBJET.
    Cette licence a pour objet de définir les conditions selon lesquelles vous pouvez jouir librement de l'oeuvre.

    2. L'ÉTENDUE DE LA JOUISSANCE.
    Cette oeuvre est soumise au droit d'auteur, et l'auteur par cette licence vous indique quelles sont vos libertés pour la copier, la diffuser et la modifier.

    2.1 LA LIBERTÉ DE COPIER (OU DE REPRODUCTION).
    Vous avez la liberté de copier cette oeuvre pour vous, vos amis ou toute autre personne, quelle que soit la technique employée.

    2.2 LA LIBERTÉ DE DIFFUSER (INTERPRÉTER, REPRÉSENTER, DISTRIBUER).
    Vous pouvez diffuser librement les copies de ces oeuvres, modifiées ou non, quel que soit le support, quel que soit le lieu, à titre onéreux ou gratuit, si vous respectez toutes les conditions suivantes :
    - joindre aux copies cette licence à l'identique ou indiquer précisément où se trouve la licence ;
    - indiquer au destinataire le nom de chaque auteur des originaux, y compris le vôtre si vous avez modifié l'oeuvre ;
    - indiquer au destinataire où il pourrait avoir accès aux originaux (initiaux et/ou conséquents).

    Les auteurs des originaux pourront, s'ils le souhaitent, vous autoriser à diffuser l'original dans les mêmes conditions que les copies.

    2.3 LA LIBERTÉ DE MODIFIER.
    Vous avez la liberté de modifier les copies des originaux (initiaux et conséquents) dans le respect des conditions suivantes :
    - celles prévues à l'article 2.2 en cas de diffusion de la copie modifiée ;
    - indiquer qu'il s'agit d'une oeuvre modifiée et, si possible, la nature de la modification ;
    - diffuser cette oeuvre conséquente avec la même licence ou avec toute licence compatible ;
    Les auteurs des originaux pourront, s'ils le souhaitent, vous autoriser à modifier l'original dans les mêmes conditions que les copies.

    3. DROITS CONNEXES.
    Les actes donnant lieu à des droits d'auteur ou des droits voisins ne doivent pas constituer un obstacle aux libertés conférées par cette licence.
    C'est pourquoi, par exemple, les interprétations doivent être soumises à la même licence ou une licence compatible. De même, l'intégration de l'oeuvre à une base de données, une compilation ou une anthologie ne doit pas faire obstacle à la jouissance de l'oeuvre telle que définie par cette licence.

    4. L' INTEGRATION DE L'OEUVRE.
    Toute intégration de cette oeuvre à un ensemble non soumis à la LAL doit assurer l'exercice des libertés conférées par cette licence.

    Si l'oeuvre n'est plus accessible indépendamment de l'ensemble, alors l'intégration n'est possible qu'à condition que l'ensemble soit soumis à la LAL ou une licence compatible.

    5. CRITERES DE COMPATIBILITÉ.
    Une licence est compatible avec la LAL si et seulement si :
    - elle accorde l'autorisation de copier, diffuser et modifier des copies de l'oeuvre, y compris à des fins lucratives, et sans autres restrictions que celles qu'impose le respect des autres critères de compatibilité ;
    - elle garantit la paternité de l'oeuvre et l'accès aux versions antérieures de l'oeuvre quand cet accès est possible ;
    - elle reconnaît la LAL également compatible (réciprocité) ;
    - elle impose que les modifications faites sur l'oeuvre soient soumises à la même licence ou encore à une licence répondant aux critères de compatibilité posés par la LAL.

    6. VOS DROITS INTELLECTUELS.
    La LAL n'a pas pour objet de nier vos droits d'auteur sur votre contribution ni vos droits connexes. En choisissant de contribuer à l'évolution de cette oeuvre commune, vous acceptez seulement d'offrir aux autres les mêmes autorisations sur votre contribution que celles qui vous ont été accordées par cette licence. Ces autorisations n'entraînent pas un désaisissement de vos droits intellectuels.

    7. VOS RESPONSABILITES.
    La liberté de jouir de l'oeuvre tel que permis par la LAL (liberté de copier, diffuser, modifier) implique pour chacun la responsabilité de ses propres faits.

    8. LA DURÉE DE LA LICENCE.
    Cette licence prend effet dès votre acceptation de ses dispositions. Le fait de copier, de diffuser, ou de modifier l'oeuvre constitue une acceptation tacite.
    Cette licence a pour durée la durée des droits d'auteur attachés à l'oeuvre. Si vous ne respectez pas les termes de cette licence, vous perdez automatiquement les droits qu'elle vous confère.
    Si le régime juridique auquel vous êtes soumis ne vous permet pas de respecter les termes de cette licence, vous ne pouvez pas vous prévaloir des libertés qu'elle confère.

    9. LES DIFFÉRENTES VERSIONS DE LA LICENCE.
    Cette licence pourra être modifiée régulièrement, en vue de son amélioration, par ses auteurs (les acteurs du mouvement Copyleft Attitude) sous la forme de nouvelles versions numérotées.
    Vous avez toujours le choix entre vous contenter des dispositions contenues dans la version de la LAL sous laquelle la copie vous a été communiquée ou alors, vous prévaloir des dispositions d'une des versions ultérieures.

    10. LES SOUS-LICENCES.
    Les sous-licences ne sont pas autorisées par la présente. Toute personne qui souhaite bénéficier des libertés qu'elle confère sera liée directement aux auteurs de l'oeuvre commune.

    11. LE CONTEXTE JURIDIQUE.
    Cette licence est rédigée en référence au droit français et à la Convention de Berne relative au droit d'auteur.

    MODE D'EMPLOI :

    - Comment utiliser la Licence Art Libre ?

    Pour bénéficier de la Licence Art Libre il suffit d'accompagner votre
    oeuvre de cette mention :

    [Nom de l'auteur, titre, date et le cas échéant, le nom des
    auteurs de l'oeuvre initiale et conséquentes ainsi que leur localisation].
    Copyleft: cette oeuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org

    - Pourquoi utiliser la Licence Art Libre ?

    1/ Pour mettre à disposition votre oeuvre au plus grand nombre.
    2/ Pour la laisser diffuser librement.
    3/ Pour lui permettre d'évoluer en autorisant sa copie, diffusion et
    transformation par d'autres.
    4/ Pour pouvoir vous-même utiliser les ressources d'une oeuvre quand celle-ci est sous Licence Art Libre : la copier, la diffuser ou la transformer librement.
    5/ Ce n'est pas tout : La Licence Art Libre offre un cadre juridique intéressant pour empêcher toute appropriation abusive. Il n'est pas possible de s'emparer de votre oeuvre pour en court-circuiter le processus créatif et en avoir une jouissance exclusive.

    - Quand utiliser la Licence Art Libre ?

    Chaque fois que vous voulez bénéficier et faire bénéficier des droits de copie, diffusion et transformation des créations, sans qu'il n'y ait d'appropriation exclusive, utilisez la Licence Art Libre. Par exemple, pour des projets scientifiques, artistiques ou pédagogiques.

    - A quels types d'oeuvres convient la Licence Art Libre ?

    La Licence Art Libre s'applique aussi bien aux oeuvres numériques que non numériques.
    Vous pouvez mettre sous Licence Art Libre tout texte, toute image, tout son, tout geste, toutes sortes de machins sur lesquels vous disposez suffisamment de droits d'auteurs pour agir.

    - Cette licence a une histoire :

    Elle est née de l'observation et de la pratique du numérique, du logiciel libre, d'internet et de l'art. Elle est issue des rencontres "Copyleft Attitude" qui ont eu lieu à Paris en 2000. Pour la première fois elles faisaient se rencontrer des informaticiens du libre avec des gens du monde de l'art. Il s'agissait d'adapter les principes du copyleft qui définissent le logiciel libre à toutes sortes de créations. http://www.artlibre.org

    Copyleft Attitude, 2007.
    Vous pouvez reproduire et diffuser cette licence à l'identique (verbatim).
    Par mesure de précaution, je suis allé faire cracher le cache gogole. Et je conseille à tous ceux qui utilisent la licence art libre de reproduire le texte directement sur leur site.
  • il faut que quelqu'un le dise et assume aprés
    dise quoi ?
    qu'ils sont peut-être en train de migrer ?
    :)

    (non sérieux, pas compris, là...)
  • juin 2009 modifié
    Si jamais le site venait à disparaître, je serais pour monter un site-wiki ou à multiple contributeurs, genre worpress ou Spip, pour y réunir du matériel, des articles et une communauté autour de cette licence pensée par des artistes pour des artistes et française.
    dj3c1t écrit:
    il faut que quelqu'un le dise et assume aprés
    dise quoi ?
    qu'ils sont peut-être en train de migrer ?
    :)

    (non sérieux, pas compris, là...)
    Que cette licence peut sauver le MOondeu !

    :arrow:
  • Que cette licence peut sauver le MOondeu !
    ah ok :lol:

    bon
    :arrow: aussi

    sinon, 'me demande: la LAL... elle est en LAL ?
  • Trés bonne question.
    A mon avis non. Une licence est conçue dans un cadre légal, là, il s'agit de la convention de Berne, donc je ne pense pas qu'on puisse la modifier selon ses envies, ça n'aurait pas de sens...
    Je me trompe peut-être, je parle par déduction.
  • oui, ça se tient.
    d'ailleurs, la première phrase de la GNU/GPL version 3 dit:
    Everyone is permitted to copy and distribute verbatim copies of this license document, but changing it is not allowed.

    edit :
    ah ben oui carrément
    je viens de voir la dernière phrase de la LAL:
    Vous pouvez reproduire et diffuser cette licence à l'identique (verbatim).
  • J'ai fait un whois... Ho mon Dieu, je suis un Hacker !!!!!! Mettez-moi en prison, sauvez le monde libre, heu...Américain !!!! :D

    J'obtiens :
    Name Server:NS1.LOST-OASIS.NET
    Expiration Date:26-Jun-2010 09:54:13 UTC

    Ce qui contredit ça :
    * Le site n'est pas hébergé par Lost Oasis sous la formule mutualisé avec trafic illimité
    * La période pour laquelle l'hébergement a été réglé est achevée
    Une personne plus avertie que moi saurait-elle de quoi il retourne ?
  • De source sûr : C'est un groupe de hackers qui se fait appeler By-sa payé par CC qui a piraté le site.
    La guerre des mondes libres a commencé.
  • Le site en lui-même n'est pas ultra-dynbamique, mais il y a une liste de diffusion en parallèle (copyleft-attitude) qui l'est particulièrement. C'est vrai qu'on y trouve beaucoup plus des plasticiens, philosophes et/ou écrivains, mais il y a quelques musiciens (j'en suis).
    Et oui, la LAL est sans doute la plus libre, elle est historique mon ami, et au moins, elle est ouverte. Par contre, je ne la trouve pas extrêmement complexe à comprendre, il y a même un mode d'emploi inclus dans le texte de licence !
  • Alut ami libriste !
    Tu as raison, elle n'est pas plus complexe à comprendre que les autres licences mais, pour une raison qui m'échappe, elle bénéficie d'un préjugé négatif auprés des musiciens qui lui préfèrent massivement les Creative commons. Moins de choses à lire peut-être, la licence étant souvent la partie sur laquelle les artistes passent le moins de temps. Il y aussi la croyance que la gros groupe capitaliste va passer par-là et pouvoir exploiter l'oeuvre sous LAL comme un gros porc et se faire plein de thune sur le dos de l'artiste naïf, alors que justement non, la viralité induite de cette licence l'en empêche...
    Il y a un gros travail pédagogique à faire auprés des artistes-musiciens pour que cette licence soit un choix pertinent, surtout quand on parle d'éthique et d'engagent.
  • Artlibre.org is back !

    :)
  • une page avec le texte intégral de la licence ne serait pas du luxe pour autant. et les textes (il y a plusieurs langues) de la lal sur les réseaux p2p non plus.
  • Name Server:NS1.LOST-OASIS.NET
    Expiration Date:26-Jun-2010 09:54:13 UTC

    Ce qui contredit ça :
    * Le site n'est pas hébergé par Lost Oasis sous la formule mutualisé avec trafic illimité
    * La période pour laquelle l'hébergement a été réglé est achevée

    non non, pas de contradiction.
    le DNS et l'hebergement, c'est 2 choses différentes.
    et à en croire ce whois et ce message de Lost Oasis, le DNS pointait encore sur un hebergement qui était terminé. je peux trés bien acheter un nom de domaine et le faire pointer vers un hebergeur avec qui je n'ai aucun rapport. le DNS sera valable et enverra les internautes vers l'hebergeur, mais ce dernier n'ayant aucun site configuré pour mon domaine, il affichera ce genre de message.

    Maintenant, c'est pas mal courant, de nos jours, de voir les hebergeurs proposer des packs incluant hebergement + nom de domaine, mais si les deux sont gérés séparément, on peut arriver à ce genre de situation.

    Donc manifestement, leur DNS est encore valable, mais ils ont du être un peu à la bourre dans le renouvellement de l'hebergement.

Ajouter un commentaire