Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Licences libres et le juridique autour

Tombé sur ce lien,
je vous le partage volontiers
http://fr.jurispedia.org/index.php/Licence_libre_(fr)
Pour ceux qui ne connaissait pas voilà une lecture sur les termes des licences libres.

Réponses

  • merci du lien
    très intéressant ce regard purement juridique sur nos licences
    assez effrayant aussi (à ne pas mettre entre toutes les mains ce genre de site :)
    sinon j'ai beaucoup aimé la traduction de copyleft en
    Les licences de gauche d'auteur
    j'avais déjà vu ça quelque part (mais où ?) et c'est absolument délicieux (et ça ravive la connotation présente à l'origine du choix du terme copyleft : l'idée qu'il y a quelque chose d'une pensée de gauche là dedans.. ce qui n'est plus si évident dans les évolutions d'usage qu'on a pu observer depuis la fin des années 90)

    ha ou, précisons aussi : il est avant tout question de licences "logicielles" dans cet article, et seulement très vaguement d'autres objets
  • boh, gauche d'auteur, c'est la traduction pour laquelle Stallman en pincait en 2000-2001, on a bien essayé à l'époque lui dire, euh non, connoté, passer l'arme à gauche, mettre à gauche, toussa,... - cela dit en passant rien du tout de politique là-dedans, juste que anglais dit copyright pour droit d'auteur, donc copyleft c'est gauche d'auteur,logique non ? pure homothétie linguistique ; sauf que connotations et polysémies pas les mêmes, et puis juste gauche d'auteur ça le fait pas en français, autant copyleft en anglais je dis pas mais en français pas possible... enfin bref, voilà.
  • heu
    il me paraît peu probable que stallman ignorait la connotation politique du mot "gauche" ou "left" (qui existe aussi aux States bien entendu)
    mais bon, si tu le dis
    (et stallman n'est pas vraiment un conservateur républicain hein ?)
    d'autre part dans les associations d'idées qui courrent autour du copyleft, je serais très étonné si on n'entendait pas quelque part un clivage de ce genre : les licences libres sont des outils typiques des libéraux de gauche voire, dans la bouche de certains, ça s'entend très bien ça, des "gauchistes", alors que la défense du droit d'auteur classique, "la musique a un coût" etc, le gouvernement (de droite) l'incarne fort bien.. bon.. je n'ai pas dit que les licences libres étaient de gauche ou de droite hein ! je dis simplement qu'au niveau politique, ça pourrait se distribuer (de manière phantasmatique) comme cela)
    enfin bref quoi ! le copyleft c'est des fouteurs de merde ! des petits merdeux pseudo anarchistes communistes et des gauchistes qui font que nous embêter
    si on ne tient pas compte de cet aspect des choses, les discussions et les controverses sont incompéhensibles ! (dans le monde policé qui s'ordonne au contraire autour des jeux de langage juridiques, on ne voit pas ce qui justifie de tels emportements)
  • des petits merdeux pseudo anarchistes communistes et des gauchistes qui font que nous embêter..oui c est ca . en tous ca moi je le vois sous un angle politique mais ca n engage que moi . si j ai bien compris ton post, c est a dire pourquoi autant de déraison et de discours enflammés autour du libre ou des droits d auteurs , c est que consciemment ou inconsciemment ca reste un discours politique...et si j ai pas le droit je prends le gauche :D disons que c est implicite mais que parfois c est mieux de pas rentré dans la phraséologie politique sinon ca deviens encore pire car il y aurait alors des libristes centristes des libristes de la cnt ou de cnt ait ,des libristes de la lcr des libristes du parti socialistes ou des libristes de droite :D donc ca serait encore plus le bordel.d ailleurs au début j ai été surpris de ne voir aucune référence politique puis je me suis dit peut étre que c est mieux ca évite les débordements inhérents aux discours politiques .mais oui pour moi ca reste un engagement politique le copyleft...d ailleurs ce site ne fais que de la politique mais ce qui est intéressant c est qu on y emploie pas de la phraséologie archaique rélié a un groupe dominant ou pas.on pourrait dire qu on fait de la politique libre... :?:
  • deathstar écrit :
    on pourrait dire qu on fait de la politique libre...
    émancipée en tous cas des logiques politiques habituelles
    pour la raison qu'effectivement, les licences libres pourraient aussi bien servir d'outils pour une politique à visée sociale (l'idée du partage etc) que pour une pensée de type libérale (plus de liberté, moins de sociétés de gestion collective etc :) - les deux ne me semblant pas incompatibles

    mais sinon
    on reste quand même du point de vue des conservateurs (qu'on trouve aussi bien à droite qu'à gauche, voire aux extrèmes de cet échiquier) de sales gosses n'ayant pas su franchir le mur de la castration, incapable de se soumettre à la raison réaliste, laquelle veut, comme c'est bien connu, qu'on ne fasse jamais rien gratos, et laquelle tient le partage pour une valeur de hippie post68tard (ou de guss in the garage), lesquels constitue la lie du peuple français, presqu'à égalité avec les djeunes des cités et les sociologues de gauche post-bourdieusiens
  • émancipée en tous cas des logiques politiques habituelles tout a fait d accord et j aime beaucoup ca.car dés fois quand je parle du libre a des gens autour de moi déja qu ils ont du mal a saisir le truc si je rajoute la cnt et l anarcho syndicalisme la je suis cuit :D pour le reste je t avoue que malgré mes convictions sincéres et mon envie de comprendre le débat je me fais figure d ado attardé en tous cas aux yeux des gens suscités et j ai du mal a tenir un discours cohérent pour exprimé mon idée du libre et qui n est que mon idée puisque les discours sont nombreux et les envie différentes.oui je confirme pour ta derniére phrase ,je suis souvent surpris au cours de discussions sympathiques avec des gens normaux de la vitesse a laquelle on atteint le point godwin dés qu on parle de musique gratuite(bon le mot est pas trés jolie).ca doit étre un truc resté au fond du cerveau humain qui bip une alarme testostéroné...et sans vouloir dire de bétise la gratuité totale et l idée la plus extréme du libre...mais je respecte les gens qui veulent une rémunération...pour moi c est juste un choix perso qui n engage que moi mais oui je suis surpris que beaucoup de gens considérent ca comme un comportement déviant..... :D pour replacé le truc dans un contexte plus général et hors de moi je, je considére le libre comme une continuation des combats de proudhon a bakounine louise michel et tellement d autres pour nous libéré des formes de prédation économique et bien sur le libre ne s applique pas qu a la musique et a la culture...mais bon ca déja été dit dans ce forum alors j aurais du mal a rajouté un truc intelligent au sujet du libre... ca y est je suis un jeune padawan qu on m améne palpatine que je le dérouille :twisted:
  • ouais s dur de tout comprendre et de savoir expliquer
    je me surprends a y arriver
    mais suis pas toujours bon pour cela

    ca vient avec le temps
    et positif, on se débrouille de meiux en mieux.

    Didier
  • c'est sûr que les préconceptions et les préjugés sont au fond notre plaie
    du coup on passe beaucoup d'énergie à lutter contre le conservateur qui gît en tout homme
    surtout dans la mesure où nos adversaires font un usage fréquent et pernicieux de ces préjugés (employant le mot gratuité au lieu du mot libre des trucs dans ce goût)
  • Oui tu as raison dana.
    mais quand tu arrives a renverser les préjugés ; ce qui se révèle dans leur caboche est d'autant plus fort
    mais ! .... on m'aurait menti ! argHHH :roll:

Ajouter un commentaire