Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

La Sacem contraint les coiffeurs à couper leur poste radio

2

Réponses

  • dana :
    "2. Solution les tenants de la gestion individuelle machin bidule : voilà : grâce à nous vous n'aurez plus à payer la sacem, par contre, vous paierez quand même, mais vachement moins cher parce que.. heu parce que.. quelque part, grâce à notre zique géniale, le chiffre d'affaire de votre salon va augmenter, donc c'est une utilisation commerciale donc faut rémunération, mais c'est moins cher voyez vous !
    la coiffeuse - ben en fait c'est pareil que la sacem en moins cher sauf que je pourrais pas passer du Obispo alors que moi j'adore Obispo ?
    le tenant de la gestion individuelle : ben oui.. mais bon, vous paierez plus la sacem quoi "

    je capte pas la......c'est quoi un tenant de la gestion individuelle (machin bidule) ??


    sinon moi je trouve les coiffeurs trop cher......et donc ça fait 14ans que je me coupe les tifs tout seul.....a la tondeuse........
    alors si ils trouvent leur forfait trop cher......ils ont qu'a chanter en coupant les tifs.........

    sinon ils n'ont qu'a installer des petits haut parleur sur leur siège qui peut être relié au baladeur du client..........

    ou alors ils font coiffeur a domicile...comme ça plus de forfait , plus de loyer......tout benef........
  • TOTORESK écrit:
    sinon moi je trouve les coiffeurs trop cher......et donc ça fait 14ans que je me coupe les tifs tout seul.....a la tondeuse........
    alors si ils trouvent leur forfait trop cher......ils ont qu'a chanter en coupant les tifs.........

    sinon ils n'ont qu'a installer des petits haut parleur sur leur siège qui peut être relié au baladeur du client..........

    ou alors ils font coiffeur a domicile...comme ça plus de forfait , plus de loyer......tout benef........

    Alors là, carrément d'accord !
    8 ans que je suis à la tondeuse DIY et c'est bien plus économique et original que chez le coupe-tif.
    Bon j'ai pas encore apposé de licences à mes coupes :lol:
  • Un peu comme si, en tant de crise, on demandait aux psychanalystes de renoncer à leurs honoraires sous prétexte que les patients n'ont plus les moyens, que l'analyse, après tout, est un luxe bourgeois, qu'on peut facilement trouver des consultations gratuites de coachs psychomachinchose sur des sites internet financés par la pub, et que donc plus personne n'est prêt à payer pour une vraie analyse.
    c'est compliqué cette histoire..
    il fut un temps où les psychanalystes n'accueillaient que des personnes fortunées. Ce temps a changé d'après ce que disent les collègues. Pas seulement parce que le lieu privilégié de consultation des pauvres ou des classes moyennes, c'est-à-dire, la consultation psychiatrique, le médecin généraliste pourvoyeur de médicaments, est en crise (débordé de partout, et médicalisé au possible, au détriment de la parole, à quelques exceptions près bien entendu), mais aussi parce que les dits pauvres ou classes moyennes, elles aussi comptent des personnes qui préfèrent causer que de se bourrer de médocs.. (causer à un psy quel qu'il soit, analyste, thérapeute, etc..) C'est même un grand sujet d'étonnement chez mes collègues parisiens quand je leur parle de mes patients.. et des tarifs que je pratique.. C'est pas du tout le genre de patients qu'ils reçoivent en général.
    Bon après, ma situation est exceptionnelle, comme elle l'est pour tout jeune analyste ou n'importe quel libéral ou indépendant qui s'installe sans le sou, sans patrimoine, et dans un coin paumé.. Et puis il y a vraiment la crise là.. j'en causais avec ma toute nouvelle assistante sociale à l'instant :) les dossiers critiques s'accumulent sur le bureau, les licenciements, les surrendettements.. et on ose parler de sortie de crise ?? Mais, chez les plus démunis, on est en plein dedans !
    des consultations gratuites sur le net heu.. j'en doute un peu au contraire même, et surtout, je ne suis pas sûr que les patients suivent ce genre de truc..
    mais en fait, ce que les chefs de la pensée analytique pensent de la psychanalyse pour els pauvres, c'est pire que ce que tu imagines :
    http://www.outsiderland.com/exercices_psychanalytiques/?id=32

    :)



    Pour en revenir aux coiffeurs :)
    et à l'art
    et aux tondeuses DIY
    et à Wall Street
    c'est fascinant de voir quel genre de thread on peut écrie à plusieurs mains dans une économie mondialisée :)
  • Suite de l'histoire, les coiffeurs font la "grève de la musique" et on parle un peu de musique libre:
    http://www.numerama.com/magazine/17527-les-coiffeurs-coupent-le-son-pour-protester-contre-la-sacem.html
  • Petite Question toute théorique:

    Si un mini salon de coiffure choisi la solution:
    1. solution DANA H. : ou bien on dit à la coiffeuse : vous pouvez l'utiliser gratos : au contraire ça nous fait plaisir à nous auteurs que notre zique soit diffusée dans des lieux de ce genre. Et n'hésitez pas à la faire savoir autour de vous : disséminer la musique sans contrainte, voilà notre credo !

    Comment peut-il se justifier auprès de la sacem de ne diffuser que du libre?
    Puisque au final, c'est le poste de radio ou le lecteur cd qui sont taxés...
  • Salut,

    Le mieux est qu'elle se constitue une "carnet de titres" libres...en s'assurant toutefois de l'accord des auteurs si la licence est de type NC.

    coté sacem tous les prétextes sont bons pour passer à la caisse ; ils sont formés pour cela ; a partir du moment ou aucun artiste/ oeuvre n'est sacem alors elle ne lui doit rien..radio ou pas ; ça ne les empêche pas de percevoir au delà de leur carnet d'oeuvre.

    tiens la redevance illégale...ca serait un concept a porter à l'assemblée nationale

    Pour la radio, elle est susceptible de diffuser des oeuvre sacem ; je crois que tout plaignant doit pouvoir le prouver.
    A la limite virer l'appareil ; si la radio c'est pour elle un baladeur suffit.

    Et si malgré tout elle est inquiétée ; et bien elle se fait entourer (avocat); on a des adresses. :lol:
  • ce qui est dingue, c'est de ce dire que :

    1. La Sacem se réveille seulement maintenant pour faire payer les coiffeurs (ce qui est complètement con, car les coiffeurs en eux-même ne se font aucun chiffre sur la musique (pas comme si on allait chez le coiffeur pour la musique...))

    2. Si les coiffeurs peuvent être taxé, pourquoi pas tout ceux qui écoute la radio sur la route (les chauffeurs routiers par exemple), pourquoi pas tout les magasins de vêtements et autres dont les employer écoute la radio, etc ?

    Jusqu'où s'arrête la "consommation" de la musique ?

    Je suis sur la solution Dana en ce qui me concerne...

    Quand au fait de payer le coiffeur ou non, c'est un débat qui n'a pas vraiment lieux d'être comparer à la musique libre car :
    1. La coiffure ça n'est pas de l'art.
    2. Si un programmeur laisse son code source ouvert, il n'apprend ses compétences à quelqu'un que s'il est dûment rémunéré (ce qui est normal) et dans le meilleur des cas devrait être payer pour développer du libre...
  • Dans un commerce, la Sacem perçoit "le droit d'utiliser le catalogue de la Sacem", et non pas l'utilisation des œuvres proprement dites. Et la facture tombe dès le moment où il y a un matériel susceptible de reproduire de la musique. Cette dacture est plus chère si on passe de la musique sur un support que si on passe la radio (ne me demandez pas pourquoi, je sais juste qu'au magasin, ils passent la radio parce que c'était trop cher de passer des disques de musique classique).

    Si un commerce ne diffuse aucune musique et n'a rien pour en diffuser, c'est aussi prévu (mais ça semble encore rare, ça doit en être au stade expérimental), il est possible de contester la facture après paiement seulement. Pas encore entendu qu'il faille prouver que la caissière ne chante pas pendant son travail ou auter délire du même genre, mais on n'est encore qu'en 2010, faut leur laisser le temps d'affiner leur technique...

    Pour les chauffeurs routiers et l'autoradio, quelque chose est déjà prévu et en application... Des gendarmes de la région ont été stoppés par un inspecteur de la Sacem parce que la musique s'entendait à l'extérieur du véhicule: "difusion de musique sur la voie publique" avec paiement immédiat du forfait, majoré d'une amende parce qu'ils ont diffusé sans la déclaration et l'autorisation préalable de la Mairie. Si l Sacem réussit à taxer directement des gendarmes, alors elle taxera le simple quidam aussi facilement.
  • Oui, le prix n'est pas le même pour une radio ou un lecteur cd,
    et un lecteur cd, même s'il ne diffuse que de la musique libre, peut tout à fait diffuser autre chose, sans moyen de le prouver...c'est donc bien le moyen d'écouter ou de diffuser qui est taxé.Et puis, il y a aussi la spré, dont le tarif vient de doubler...
    Même en faisant un listing des morceaux détaillés avec artistes, titres des morceaux et licences, l'inspecteur pourra toujours argué que l' appareil peut servir pour
    diffuser des titres sacem...
    La borne est surement un moyen de faire taire la sacem, mais je ne pense pas
    qu'elle soit adapté à cette situation...
  • En hiver je vais moins chez le coiffeur, je laisse pousser mes cheveux, même si ça me chatouille un peu au niveau des oreilles, mais je préfère, parce que rasé en hiver, pas glop, j'ai essayé et quand je sors de chez le merlan c'est le choc thermique.
    Par contre en été je fais tondre court.
    Bonjour chez vous.
  • Tu as surement raison Gloup
    les faits que tu décris sont là.

    Mais ce que j'ai appris après avoir écumé quelques gens de la SACEM c'est que bien souvent ils ne connaissaient pas bien le droit d'auteur ; utilisant comme référentiel leur simple statut ; appuyé par un monopole de fait. Cela ma été confirmé par le board lui même ; leur mission étant d'aller chercher l'argent ; ce n'est pas simple ; les raccourcis sont faits et assumés pour éviter que les gens n'aient pas trop de prétexte pour ne pas payer.
    "tout le monde doit payer la SACEM" est un raccourci simple a comprendre...même si parfois c'est vraiment tiré par les cheveux.

    Si on lit et on comprend le code on se rend compte qu'on les colle très (trop) souvent.

    Alors je crois qu'il y a bcp de situations de fait qui s'opèrent ; je préfèrerait que les gens, les artistes sachent mieux ce qu'est le droit d'auteur (apprendre à l'école) ; en outre que les prérogatives des sociétés d'auteurs soient mieux expliqués et pragmatiquement délimités ; de fait les perceptions seraient plus justes et les référentiels plus en adéquation avec le droit....pédagogie quoi...
  • C'est quand même fortement débile de déduire par la présence d'un lecteur CD ou mp3.....que l'on est susceptible de diffuser de la musique de leur catalogue......

    Parce qu'a ce moment la......si on veut jouer au débile aussi.....les auteurs qui diffusent en licence libre avec une clause NC pourraient faire le tour des commerce pour réclamer de la tune.....
    bah oui ! les commerces sont équipés pour éventuellement diffuser ces auteurs .....non?

    ça pourrait même être sacrement marrant de faire une taxe "factice" au profit des auteurs sous licence libre (nc), et d'aller distribuer ça aux commerçants ......histoire de leur faire prendre conscience de la débilité de cette logique..........

    chiche !? :D
  • Clair, pas con :D
  • Ben nan, pas chiche, c'est pas les commerçants qui font les lois, et c'est pas eux qui décide de cette logique...
    J'suis pas là pour défendre mon bout de gras ( suis sous N.C pour pas passer chez carrefour, comme quelqu'un d'autre a dit précédemment...)
    La pédagogie a été faite, mais après ?
    Ce que j'en déduit, c'est que pour l'instant, il n'y a pas de solution... ?
  • Sushidread écrit:
    Ben nan, pas chiche, c'est pas les commerçants qui font les lois, et c'est pas eux qui décide de cette logique...

    non, non ....c'est pas ça que je voulais dire...........

    ça serai un "coup médiatique " histoire de "casser" la logique sacem de se dire qu'a partir du moment ou on a un lecteur CD ou MP3...c'est que l'on va diffuser de la zyk de leur catalogue.......

    parce que ça voudrait dire que même si un commerçant choisi de diffuser de la musique libre(vraiment libre)....il se devra quand même de payer la sacem juste parce qu'il est "susceptible" de diffuser de la "zyk sacem"........ce qui est (je me répète désolé) débile.....

    En faite je disais ça en réaction a cet article sur les coiffeurs qui voient , éventuellement, la solution "musique libre" .......qui du coup n'en est pas une..........(pour cette raison et pour d'autres......)
  • Pas de soucis...
    ( c'est juste que quand je vois taxe du libre, les algues de tous mes frères sushi
    engloutis pour la cause se rappel douloureusement à moi.!! :D

    Mais en terme de diffusion, ( sans parler tunes )
    les petits commerces pourraient être bien intéressant...
    Et les petits commerçants, ( en parlant tunes ) seraient bien
    intéressés de ne plus payer la sacem,
    ce qui par la même occasion, la gênerait un peu, la sacem.
  • Si y a bien un truc qui me hérisse le poil au sujet de la SACEM (hormis le fait qu'elle ne fait aucun effort pour informer ses propres adhérents sur leurs droits z'et devoirs) c'est bien sa politique commerciale. Et je pense que les coiffeurs et tous les commerces, services professions libérales et cie pourraient porter l'affaire devant une instance européenne appropriée (la SACEM et ses copines européennes se sont déjà faites tapées sr les doigts sur ce genre de sujet).

    Faudra qu'on m'explique par quel magie ces forfaits tous azimuts se sont imposés. La radio paye déjà !!! Pourquoi faudrait-il re-payer à chaque franchissement de zone ?

    Pour comparaison, chez les coiffeurs, il y a, il me semble des magazines que l'on peut lire et parfois des livres (si si) des vrais, dont les auteurs ne sont pas morts depuis 70 ans... Les dits-coiffeurs (ou bien dentistes tiens...chez le mien y a des bouquins) payent-ils la SACD ou autre société de gestion collective des droits de ces auteurs ? Non je ne pense pas (ou bien rectifier moi si je me goure).

    Certains disent souvent ici "la gestion collective c'est le boulot de la SACEM et elle le fait bien." Je suis vraiment pas d'accord avec ça : perso si j'étais adhérente j'aurais honte à les voir piétiner les auditeurs/mélomanes, taper sur tout ce qui bouge... sans compter le reste (asso, école, ...) s'en foutre plein les poches au passage (voir l'article récent sur les salaires des dirigeants) soutenir HADOPI avoir une politique de reversement plus que misérable et se vanter de faire dans l'équité (en comparaison avec les autres SPRD internationales : le choix entre la peste et le choléra). En plus on peut pas dire que c'est une tendance récente. L'historique de la SACEM n'est pas très glorieux notamment pendant la seconde guerre mondiale. Bref... pour moi la SACEM c'est :evil:
  • je suis bien d'accord avec ce que tu dis yza.....

    ce qui m' hérisse le plus c'est le fait que des commerces payent pour la radio.......la majorité des radio diffusent des musiquent uniquement par "promotion" que ce soit des musiques pour elles mêmes (diffuser 46fois le même titre par jour pour s'assurer que l'auditeur est bien au courant que tel album est a vendre....ou diffuser telles musiques pour s'assurer d'avoir beaucoup d'auditeurs qui entendront les pubs pour un déodorant qui pu la crevette....entre deux zyk........
    et par dessus tout ce brassage de tunes....le commerçant refile des tunes alors qu'il participe a l'augmentation du nombre d'auditeurs.......un comble.........
    franchement ......dans cette logique........ce devrai plutôt être les radio qui payent les commerçants pour diffuser leur "soupe de gerbe".........

    Par contre je partage l'avis de ceux qui disent que la sacem fait très bien son boulot.......après tout.....si il y a besoin d'avoir un poison efficace....le cyanure lui aussi fait très bien son boulot.......

    Ta remarque sur les magazines ou bouquins est pertinente........
    Le pire c'est que chez mon dentiste il y a le gros autocollant "sacem" sur une vitre....mais je n'y ai jamais entendu le moindre son....a part celui de la roulette.......

    (EDIT: quand je parle de commerçants.....je parle de "petits commerçants".......c'est sur que les grandes surfaces elles vendent 90% des produits dont la pub passe a la radio .....)
  • Les grande surfaces ont leur propre radio bien souvent...

    J'ai l'impression que la SACEM devrait imposer à ses artistes la mise en place de mentions comme "Diffusion interdite hors cadre privé" sur leurs albums, comme c'est le cas pour les films au moins la situation serai clair pour tout le monde...
  • Pour info

    ce matin 7h00 est passé un sujet sur europe 1; ils ont associés :
    - le salaire de 600 000€ du dir de la sacem ; une commission parlementaire va être initiée par les députés
    - les coiffeurs qui sont contre l'augmentation de la taxe ; et qui ont décidé de faire une journée OFF pour la diffusion dans leur lieu

Ajouter un commentaire