Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

La Sacem contraint les coiffeurs à couper leur poste radio

13»

Réponses

  • alors je ne suis pas d'accord avec vous :
    1- comparer les titres qu'on entend chez le coiffeur aux revues qu'on y lit, c'est comme zazie qui compare le vol d'un yaourt dans une grande surface au téléchargement d'un mp3
    2- relever le parallèle Europe 1, ok c'est vrai, mais ce n'est qu'une goutte d'eau en plus, on veut montrer quoi, que si on vire le patron alors les pauvre coiffeurs n'ont plus à payer la sacem. c'est de l'actualité "coup d'éclat"
    3- expliquer que, comme la radio paye déjà la sacem, alors plus personne devrait la payer, c'est un peu comme dire que, (pour reprendre les raccourcis type point 1) comme mon boucher paye la viande à Rungis, bah, j'ai plus besoin de la payer.
  • __sam écrit:
    3- expliquer que, comme la radio paye déjà la sacem, alors plus personne devrait la payer, c'est un peu comme dire que, (pour reprendre les raccourcis type point 1) comme mon boucher paye la viande à Rungis, bah, j'ai plus besoin de la payer.

    ton exemple ne fonctionne pas......... dans le cas du boucher , le grossiste de Rungis ne touche les tunes qu'une fois.......la sacem elle touche les tunes deux fois! .......

    c'est comme si le boucher payait son morceau de viande 5euro.......toi tu viens et tu payes 8euro ton bout de viande...et en plus tu repaye 5euro au grossiste de Rungis......bref tu payes 13euros au final......le boucher touche 3 et le grossiste 10..........

    si le commerçant refilai les tunes a la radio....ton exemple fonctionnerai......mais ce n'est pas le cas..........
  • Moi je suis favorable à l'interdiction totale de toute musique dans les salons de coiffure, et plus généralement dans les commerces (y compris et surtout dans les boîtes de nuit). Et puis c'est tout.

    Est-ce qu'on oblige les mélomanes à se couper les tifs dès qu'ils écoutent de la musique ?
  • Dans la mesure où je ne fréquente mon coiffeur que tous les 6 mois, je lui dois bien cette épitaphe :
    AU MOMENT PILE OÙ JE M'ENDORS J'EN PROFITE POUR ME RÉVEILLER (Richard Gotainer, caféine)
    (autant demander l'avis d'un singe, même si sa musique n'est pas libre.)
    copyrightdeath-ok.jpg
    Est-ce qu'on oblige les mélomanes à se couper les tifs dès qu'ils écoutent de la musique ?
    Serait-ce bientôt, qu'on n'y prendrait garde... ??
    Du coup : qu'envisage-t-on ?

Ajouter un commentaire