Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

perdu par dans le libre....help

voila voila mon groupe sort sa démo de musique rock, notre volonté etait de permetre son libre accès via le net.
ces morceaux sont telechargeables sur notre site throwpandabat.free.fr
nous avons refusé la sacem et tout ce genre de truc pourtant nous avons fait proteger nos morceaux a la snac.
desormais expliquéz moi quel interet j ai a prendre telle ou telle licence, ce que nous voulons c est etre écoutés , copiés, distibués, remixés ...sans retour pécunier néamoins nous voudrions aussi eviter toute récuperation abusive...
cette histoire de multiples licences me prend la tete please un coup de pouce pour dissiper ce brouillard ............merci

Réponses

  • hello,
    en fait les licences c'est simple :lol:

    c'est fait pour préciser les droits qu'on donne aux utilisateurs, remixeurs (éventuellement), etc..
    par rapport à la gestion de droits, c'est un mode de gestion individuelle.
    on déclare sa musique sous telle licence selon qu'on veut :

    pour la copie : droit de copie

    pour la modification (sample, remix) : certaines licences l'accordent, d'autres pas

    pour la distribution, diffusion, revente : certaines licences accordent le droit de tout faire, distribuer, diffuser, revendre, d'autres seulement distribution et diffusion non commerciale.

    voir la page licences : le tableau donne pour chaque licence le panel de droits spécifiques.

    "déclarer sa musique" c'est tout simplement inscrire dans les tags id des fichiers numérique et inscrire sur les supports de distribution : "cette oeuvre est sous telle licence" et donner l'url de la page de la licence.
  • unn bon article, clair, simple, résumant l'enjeu des licences libres et du copyleft, dans le cadre du droit à l'ère du numérique : Les enjeux de la licence Creative Commons (CC) sur le site de l'Agence de Presse Pédagogique, que je ne connaissais pas, mais m'a l'air intéressante;

    je cite le premier texte mis en lien à la fin de l'article :
    "À la lecture de ce texte, le lecteur comprendra que la licence Creative Commons n'est pas pour supplanter les licences actuelles. Elle existe parce qu'avec l'arrivée du numérique, et particulièrement d'Internet, un nouveau territoire où le téléchargement, la diffusion de multiples copies, la création et la publication d'oeuvres modifiées et la collaboration règnent en roi et maître, les créateurs avaient besoin d'un nouveau cadre juridique adapté aux possibilités offertes par le réseau des réseaux.
    (...)
    Creative Commons est une première tentative sérieuse d'adapter le droit d'auteur au monde numérique. Elle assure aux créateurs une protection de leurs oeuvres, tout en leur permettant de partager en tout ou en partie leur travail, et en favorisant le travail collaboratif, un univers que de nombreux jeunes créateurs nés avec l'ordinateur et ayant fait de la culture de réseau un mode de vie ont assimilé tout naturellement. "

    Ceci s'applique bien sûr à toutes les licences libres, c'est un de leurs buts et enjeux fondamentaux : penser et adapter le droit d'auteur dans le monde actuel.
    Je ne suis pas loin de penser quant à moi que toute cette démarche du copyleft est en fait la droite ligne qui restaure droit des auteurs ET droit du public, en tenant les deux ensemble, contre les déviations et abus commis par le tiers intervenant dans le débat : les éditeurs et diffuseurs de contenus, devenus presque uniquement préoccupés de monopole et contrôle, au détriment en fait du public comme des auteurs.
  • À la lecture de ce texte, le lecteur comprendra que la licence Creative Commons n'est pas pour supplanter les licences actuelles. Elle existe parce qu'avec l'arrivée du numérique, et particulièrement d'Internet, un nouveau territoire où le téléchargement, la diffusion de multiples copies, la création et la publication d'oeuvres modifiées et la collaboration règnent en roi et maître, les créateurs avaient besoin d'un nouveau cadre juridique adapté aux possibilités offertes par le réseau des réseaux.

    La licence CC est elle reservé au web? ai je le droit de vendre un CD(dont je suis l'auteur bien sur) avec la licence CC?
    J'ai été voir sur le site, choisi la licence qui me convenait le mieux, et j'ai eu les differentes versions de la licence mais rien ne parle de support physique.....
  • non, elle n'est pas réservée au web !
    un texte, une video, une musique, un film, une revue (par PLoS : Public Library of Science ; plos.org) sous forme physique peuvent être sous licence CC !

    les licences libres se développent beaucoup par et avec le web, le numérique, parce qu'il y a une commodité, une convergence, qui rendent cet outil particulièrement adapté (c'est presque une litote :) );

    ces licences représentent juridiquement des outils de gestion individuelle des droits, un des modes existants de gestion de la propriété intellectuelle. utilisable donc, pour tous types de créations, sous toutes formes de supports !
  • bon ok je suis un peu chiant :D

    Ai je le droit de vendre un CD sur le quel il y a un logo Creative Commons? Ce n'est pas parce que je declare une oeuvre en copyleft que je n'ai pas le droit de la vendre?
  • bééééééééé non, tu n'est pas chiant du tout :D :D :D
    tu peux le vendre ton CD, et même sans le logo CC, c pas obligatoire, on n'est pas chez la SACEM ici!
    La licence est là seulement pour indiquer au public ce qu'il peut ou non faire de ce CD (contrat de cession pour schematiser)
    Donc, que tu mette ou non le logo CC, l'important est de mentionner : ce disque est diffusé sous une licence CC (la licence) dont le texte complet se trouve ici : http://........... = page_de_la_llicence_choisie
    8)

Ajouter un commentaire