Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Pour ne pas copicoller de bêtises

bonjour

je profite de ma phase de décafounissure des erreurs htm qui en a vraiment trop besoinl, maintenant que j'ai réussi à faire fonctionner une feuille css externe (faut pas croire, je suis une quiche en informatque, malgré les apparences)...

je reprends.... Je profite de la phase de décafounissure de mon code html, pour tenter aussi de décafounisser d'autres choses. Y aurait-t-il un courageux pour revérifer les résumés des licences sur ma page de test provisoire http://gloup.pagesperso-orange.fr/tst/troussoutils.html ? (tout en se rappelant que ce ne sont que des résumés)

Derrière le lien, c'est en fait ma page pour copier-coller sur mes pges de listourne du Rätcha Laïw de Radio Dogmazic. Il vaut mieux un correcteur supplémentaire pour ce truc à copier-coller, je veux éviter de copier-coller des bêtises. Il s'agira de relever d'éventuelles énormités, pas de chercher une rédaction peaufinée, ça n'est pas destiné non plus à remplacer le code juridique des licences.

Merci.

Réponses

  • Hello Gloup,

    tiens, je connaissais pas la Licence Publique Rien à Besouiller ^^

    sinon, une question, comme ça... je vois que sur toutes les licences qui autorisent les dérivations, il est indiqué :
    Vous devez en indiquer le titre, l'auteur, et la licence, et le cas échéant l'auteur et la nature des modifications
    faut-il vraiment indiquer les modifications ?
    Il me semble que c'est effectivement le cas pour la GNUArt
    mais aussi pour toutes les autres ?
  • cette licence LPRB ressemble fortement a la WTFPL (Do What The Fuck You Want To Public License) .......^^

    trop bon.....
  • à rajouter pour les CC 3.0 :
    "l'auteur ne s'engageant à rien, s'il est inscrit à la sacem, vous pourrez avoir des emmerdes"

    Sinon j'avoue que ça m'intrigue aussi cette histoire de nature des modifications ? ?
  • du coup j'ai bouquiné un peu la cc by-sa 2.0 fr :
    http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/legalcode

    Voir les points 4.b et 4.c, je pense, où il est décrit en détail l'obligation de viralité et celle de citer l'auteur ainsi que l'oeuvre d'origine. Mais il ne m'a pas sembler voir d'obligation de mentionner les apports / modifications.

    disons... le coup d'indiquer les nouveautés, c'est un truc qui va bien pour les logiciels par exemple, parce que ça peut avoir une certaine importance pratique. je peux comprendre qu'un développeur préfère que les nouveautés introduites par une autre personne soient indiquées, parce que ça peut être, heu... traitre, si on veut. Genre si je publie une version dérivée de Thunderbird qui communique à un spammeur tous les emails des utilisateurs, y'a des chances pour que y'ai des utilisateurs qui ne s'en rendent jamais compte. L'exemple est bien sûr extrème et sans doute aussi débile, mais c'est pour montrer qu'un prog n'est pas aussi "évident" à première vue qu'une zic.

    La zic, ben on l'entend
    Le prog, il fait plein de trucs complètement indicernables, et je comprend qu'on puisse demander une description... par soucis de transparence (et sans doute aussi pour d'autres raisons... j'imagine que ça doit tenir aussi à la volonté de maintenir une sorte de documentation, etc)

    Par contre je vois pas trop l'intérêt pour une musique.
  • merci d'avoir pris le temps de me donner votre avis de barbu intégriste avant de me condamner.

    Indiquer les modifications, ça découle du CPI "respecter l'auteur" ou "l'œuvre", je ne me rappelle plus le texte dans la lettre. C'est un avocat à la retraite, bénévole dans l'association où je travaille (pour une fonction qui n'a rien à voir, il n'avocate plus rien), qui m'a dit que si je chope du Chopin et que je le transforme en Disco, je suis supposé indiquer que ça a été transformé, en tout cas c'est en gros l'explication qu'il m'a donné pour cette notion de "respect". Mais la loi ne demande toutefois pas de détailler chaque apport. "Arrangement Charles Blondy" suffit.

    Sinon la licence "rien à besouiller" déoule directement de la licence "Rien à Branler", écrite par le même auteur que la licence DTFWYW.
  • rhâaa, ma v'là barbu integriste :lol:

    pas de blâme, hein Gloup, je condamne rien ni personne
    je me demande c'est tout
    parce que sur le site GNUArt, on lit :
    Le concessionnaire peut modifier son ou ses exemplaires du programme ou de toute portion de ce dernier, en formant ainsi un ouvrage fondé sur le programme aux conditions suivantes :
    Le concessionnaire doit joindre à l'ouvrage modifié des indications concernant ses modifications dont la date ainsi que son nom.
    ce qui donne quand même des obligations assez précises sur les modifications. et du coup je m'étais demandé si la cc by-sa était aussi contraignante.
    Gloup écrit:
    "Arrangement Charles Blondy" suffit.
    donc manifestement c'est quand même assez, heu... souple (ce qui me convient finalement bien parce que je me vois mal en fait demander aux gens qui voudraient dériver mes bruits d'indiquer les mesures, etc...)

    Pour les reflexions sur l'utilité de la chose, j'en étais venu à ces idées parce que GNUArt se base sur la GNU/GPL qui est à l'origine une licence pensée pour les logiciels. Mais y'a donc aussi, comme tu l'indiques, une histoire de respect. ok ok.
  • en matière de barbu intégriste, je me compte dedans, puisque je n'ai pas de monpauvrelieu, pas de système petitmou, pas de fesse-bouc, et pas de compte javenzouille. ce n'était pas une exclamation éberluée, mais de la camaraderie.

    COMMUNIQUÉ:
    Égarement par reblochon bancaire à partir de dix quolibets.
  • ... tu veux un camembert ?

    ok je -->

Ajouter un commentaire