Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! (voir : http://dogmazic.net/irc )

Des fois, notre cercle public, il est pas beaucoup plus...

Salut toutes/tous,

Dans ce fil à propos des motivations à introduire une clause 'pas de modifications' pour la musique, incaudavenenum a dit un truc qui m'a beaucoup impressionné... D'ailleurs j'en ai fait ma signature :
"Des fois, notre cercle public, il est pas beaucoup plus vaste que notre cercle privé, d'ailleurs" incaudavenenum

Je rebondis, très rapidement et très succinctement, sur le sujet :

En fait, la limite entre cercle public et cercle privée est assez floue... Je dirais, même, de plus en plus floue avec le direct-vers-le-fan et les moyens de communication contemporains.

Car, bien sûr, il y a des ami(e)s qui deviennent des auditeurs/auditrices. Pas tous/toutes, mais certain(e)s. Je dois bien avouer qu'un fort pourcentage des personnes qui écoutent plus ou moins assidûment ma propre musique sont en fait des ami(e)s IRL ; d'ailleurs j'ai tendance à de plus en plus recentrer ma promo dans leur direction, histoire de les relancer régulièrement quand un nouveau morceau ou un nouvel album est publié - car leur intérêt peut être plus ou moins vacillant et demande à être entretenu.

Mais, aussi, parmi mes auditeurs/auditrices du 'cercle public', il y en a certain qui se manifestent... De par le passé, quand j'utilisais un peu le lieu pauvre, beaucoup des retours que j'avais étaient en fait faits dans le but de pratiquer l'auto-promo, et cela n'a jamais débouché sur des relations suivies...

Mais au fil du temps, j'ai fini par entrer en contact avec des personnes (très peu de personnes) qui ont un intérêt réel pour la musique que je peux publier... Et j'aurais même tendance à supposer que c'est un très fort pourcentage de mon 'cercle public' (au moins parmi ceux qui écoutent plus ou moins régulièrement et pas juste une fois comme ça) qui fait la démarche de me contacter... Et donc, ben, tout simplement, à force d'échanger des messages, les auditeurs deviennent des amis...

De même, si je regarde les projets musicaux que j'ai découvert depuis, disons, environ 3 ans - j'ajoute tout de suite que j'ai tendance à n'écouter que de la musique 'artisanale' ; auto-publiée, micro-labels, libre, vous voyez ce que je veux dire - , dans environ 60% des cas j'ai commencé à échanger régulièrement avec au moins un membre du projet, et j'ai tendance à considérer ces personnes comme des amis véritables, à qui on peut confier des trucs assez perso sans crainte d'être jugé.

Il y a une autre catégorie, celle des gens qui étaient déjà des amis avant de se mettre à produire de la musique dont je suis devenu fan. Pour cette catégorie, je vous laisse déduire les conclusion à tirer dans l'optique générale du sujet de ce fil.

Bonne journée,

Nico alias Shangri-l

Ajouter un commentaire