Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! (voir : http://dogmazic.net/irc )

Comment utiliser BitTorrent ?

03:02 modifié dans Le p2p
Bonjour à toutes et à tous,

Au vu des faibles statistiques de certains partages par BitTorrent sur ce forum, je me suis dis qu'il serait bon d'en faire un tutoriel afin d'expliquer comment l'utiliser.

Le tutoriel est divisé en trois parties, la première est un peu de théorie sur le pourquoi du comment ce satané système existe et fait couler du sang sous les ponts, la deuxième fait l'apologie de comment l'utiliser, c'est très simple vous verrez, puis la troisième partie est destinée aux artistes ou à ceux qui désirent diffuser du contenu par ce moyen.

J'ai donc commencer à rédiger ce tutoriel avec OpenOffice puis je l'ai sorti en version PDF puisque tout le monde sait lire ce format :

http://sourceml.photolibre.cc/bittorent/Tutoriel_BitTorrent.pdf

La liste des fichiers utilisés pour le rédiger ici : http://sourceml.photolibre.cc/bittorent/

Vos retours, conseils, coquilles trouvées sont bienvenues, pour le moment les deux premières parties sont rédigées, il manque juste l'explication des liens magnets que j'ajouterai, la troisième partie je m'y plongerai prochainement.

Document sous licence Creative Commons - BY - SA 2.0.

Bonne lecture !
«1

Réponses

  • Initiative excellente.

    En espérant que cela en incitera certain/certaines à utiliser ce moyen de publication, bien pratique pour publier des flacs ou des sources rapidement et simplement.
  • J'ajoute juste, rapidement, qu'il y a quelques utilisateurs de BitTorrent sur Dogmazic (qui supporte BitTorrent nativement), par exemple le pseudo-label In Cauda Venenum propose plusieurs albums par ce biais.
  • J'ai lu le tuto, il est plutôt bien. Riche en information sur des sujet parfois connexes, ce qui est pas plus mal.

    J'ai relevé une petite faute : au tout début, "le propage" ; c'est en fait du pluriel et il faudrait écrire "le propagent".

    Ce serait peut être bien de préciser que les licences ouvertes, qui permettent la redistribution, sont particulièrement bien adaptées au modèle pair-à-pair où tout le monde redistribue ce qu'il/elle a téléchargé - et qu'il n'y a pas de problème même avec une clause NC, car distribuer sur BitTorrent en lui-même ne constitue pas une exploitation commerciale, c'est seulement les sites webs qui cataloguent les torrents qui peuvent éventuellement exploiter commercialement une œuvre, et ce uniquement si on va inscrire son torrent dessus.

    Autre petite suggestion : il serait peut-être pas mal de préciser que publier sur BitTorrent peut avoir un coté néfaste : je veux dire une fois qu'il y aura eu des personnes pour télécharger, il devient dans la pratique quasiment impossible de retirer une œuvre (il faudrait contacter chaque personne qui partage) ; donc la possibilité de faire appel à son droit de retrait, ou de changer le mode de licence, est très réduite et il faut bien être sûr de son coup avant d'employer ce moyen.

    Juste des petites suggestions.

    Bonne soirée
  • Je nuance un peu ma seconde suggestion :

    Si l'on utilise un traqueur qui a une fonctionnalité de modération, comme celui du Site Du Luxembourg ou http://www.freetorrent.fr/ , il sera possible de supprimer son contenu, tout simplement en le supprimant du site web qu'on a utilisé.

    Cependant rien n'empêchera, bien entendu, les gens qui ont déjà téléchargé de créer un nouveau torrent en utilisant un autre traqueur, et de repartager à nouveau.
  • shangril écrit:
    une fois qu'il y aura eu des personnes pour télécharger, il devient dans la pratique quasiment impossible de retirer une œuvre (il faudrait contacter chaque personne qui partage) ; donc la possibilité de faire appel à son droit de retrait, ou de changer le mode de licence, est très réduite et il faut bien être sûr de son coup avant d'employer ce moyen.

    Ce n'est pas que pour le pitoupi. Si on met en licence ouverte sur n'importe quel support, on n'arrive pas à contacter chaque personne qui dispose d'un exemplaire de l'œuvre pour leur dire d'arrêter de faire des copies.
  • Oui effectivement.

    Mais avec le P2P le processus de partage est facilité.
  • Si on met en licence ouverte sur n'importe quel support, on n'arrive pas à contacter chaque personne qui dispose d'un exemplaire de l'œuvre pour leur dire d'arrêter de faire des copies.
    +1

    Tiens ça me fait penser un peu à la SACEM qui dit par exemple qu'elle veut bien que ses membres diffusent sur leur site mais en streaming seulement. C'est un foutu mythe ce truc. A partir du moment où c'est dispo, ben c'est dispo point barre. Que ce soit en streaming ou en DDL ou en p2p. Et effectivement, si en plus c'est dispo avec une licence libre, alors il suffit d'une personne qui télécharge pour qu'elle se retrouve avec les droits de diffusions accordés par la licence, à vie. Et au-delà, même, si elle a rediffusé à son tour.

    La où je comprend ton point de vue, shangril, c'est que techniquement, effectivement, c'est plus simple de stopper une diffusion en mode client-serveur où il suffit de retirer le truc du serveur, qu'en p2p, où chaque utilisateur devient à son tour un serveur. tout à fait.

    Je tenais quand même à appuyer la remarque de monpauvrelieu, parce que ça fait parti des trucs que les zicos devraient bien avoir en tête, et spécialement s'ils utilisent les licences libres, parce que dans ce cas c'est cencé vouloir dire qu'ils ont compris au moins ça : la diffusion, en soit, est de toute façon libre et pour arrêter une diffusion, le meilleur moyen, c'est de commencer par pas diffuser ^^
  • Tiens salut dj3c1t,

    "Pour qu'elle se retrouve avec les droits accordés par la licence"... Jusqu'à ce que les artistes retournent peut-être leur veste et changent le régime de licence de leurs morceaux.

    Par exemple, il y a des précédents d'artistes qui publient tout d'abord sous LLD, puis qui ensuite sont signés, s'inscrivent à la SACEM et annulent la LLD. J'ai pas les noms en tête mais il y en a eu sur Dogmazic. (enfin, à ce qu'il me semble, je suis pas absolument sûr non plus).

    C'est pour ça que j'ai un peu insisté sur le point de la difficulté de retiré une œuvre publiée via le P2P ; je crois qu'il faut être conscient des implications et assumer.

    Perso ça me pose pas trop de problème. Pas envie d'être signé et de devoir sortir un album tous les deux ans seulement, pas envie de priver les auditeurs de leur liberté. De toute façon vu le genre de musique que je fais les chances d'être signé flirtent évidemment avec le zéro.
  • yo Shangril.
    je continue par là ;)
  • Salut à vous, participants à ce fil, et aussi à ses lecteurs et lectrices ;

    Je reviens poster ici avec un semi hors-sujet, c'est à dire un petit retour d'expérience de mon utilisation de BitTorrent pour publier des contenus sous licence libre ou ouverte.

    J'avais fait une toute première tentative en 2008... Puis au printemps de cette année j'ai recommencé à utiliser sporadiquement ce moyen... Ensuite, à partir du mois d'août, je me suis mis à l'utiliser de façon assez intensive ; principalement parce que le service d'hébergement de fichiers que j'utilisais jusqu'alors a suspendu cet aspect de son activité.

    Il se trouve qu'au début, il n'y avait pas grand monde pour télécharger, mais il commence à y avoir quelques personnes qui récupèrent la musique et les vidéos par ce moyen ; pas des millions non plus, mais aujourd'hui je viens de constater qu'il y avait pas mal de mes torrents qui sont actuellement en cours de téléchargement ; donc je vais résumer brièvement ce que j'ai fait pour faciliter la vie des téléchargeurs et téléchargeuses.

    Au début, je me contentais de poster des liens magnet ici ou là ; mais depuis j'ai adopté une autre tactique qui simplifie beaucoup le truc :

    J'utilise un hébergement de fichier gratuit pour héberger une archive au format zip contenant les fichiers .torrents qui servent à lancer les téléchargements via BitTorrent Cet hébergement propose des fichiers hotlinkables (pas besoin de passer par trois pages web blindées de pub pour accéder au fichier, il est possible de publier un lien direct vers l'archive zip) et fournit dans son pack gratuit un espace disque de 500 mega octets, ce qui est plus que suffisant : à titre d'exemple, le fichier .torrent qui sert à lancer le téléchargement de mon plus gros paquetage ne pèse que un peu plus de 200 kilo octets, alors qu'il y a plus de 900 fichiers et près de 10 gigas de données dans le paquetage en lui-même. Donc mon archive zip ne pèse que quelques centaines de kilos, j'ai encore pas mal de marge.

    L'avantage de cette approche, c'est que l'archive zip qui contient les fichiers torrents aura une url unique qui ne change pas ; ainsi, chaque fois que je veux ajouter de nouveaux contenus, j'efface le vieux .zip, je publie la nouvelle version, et je n'ai pas besoin de mettre à jour aucun lien nulle part, tous les liens restent fonctionnels et pointent vers la nouvelle version.

    Donc, j'ai mis ce lien dans la section 'centre de téléchargement' du site du pseudo-label qui propose mes projets et ceux de quelques potes. Par ailleurs, j'ai aussi mis ce lien dans la section "description" des divers projets qui sont sur Dogmazic. Et aussi, quand j'annonce une nouvelle publication sur les forums, généralement, du moins quand j'y pense, je publie ce lien dans le fil en annonçant que les morceaux sont disponibles sur BitTorrent.

    Je dois dire que les torrents que je publie proposent systématiquement le format haute qualité audio flac lossless, ce qui évidemment incite beaucoup à les télécharger, car c'est le seul moyen d'obtenir les morceaux dans une qualité aussi haute. Par ailleurs, chaque torrent propose aussi le ogg et le mp3. Je rappelle qu'avec la plupart sinon tous les clients BitTorrent un peu récents, il est possible de sélectionner au cas par cas les fichiers que l'on va en fait télécharger, ainsi si quelqu'un ne veut que les flacs ou que les mp3s ce n'est pas un problème.

    Rappelons aussi que sur BitTorrent, chaque téléchargeur devient à son tour une source ; aussi, plus il y a de monde pour télécharger, et meilleures sera la vitesse de téléchargement pour tout le monde.

    Donc, je n'ai pas fait grand chose de bien compliqué, et j'ai la satisfaction de voir que mon travail est téléchargé par de plus en plus de personnes.

    Pour conclure, je voudrais remercier au passage Equilibre qui a été un peu un pionnier pour ce qui est de télécharger ce que je propose via BitTorrent, et qui conserve chaque torrent actif pour continuer à faire office de source et donc permettre à tout le monde de télécharger plus vite. Je remercie aussi Le morse des mers qui m'a aidé à valider ma config au printemps... En fait ça a été très simple, tout a marché du premier coup. Et, bien évidemment, je remercie très sincèrement les personnes qui téléchargent.

    Bonne journée à toutes et tous

    [edit : ortho]
    [edit 2 : conjugaison]
  • j'ai réussi à mettre en route mon bittorrent transmission sans me faire jeter par mon FAI, mais rien n'est jamais gagné. Lorsque j'utilise du P2P sans brouillage de protocole, et seulement dans ces cas, l'internet se débranche tout seul, alors je ne garantis rien.
  • Salut monpauvrelieu,

    Petite info : les vidéos marquées "Nicolas Chartoire Music Videos CC-BY 2.0 fr" sont disponibles en deux formats, mais ce sont les même vids : il y a un torrent de ces vids au format AVI qui est plus léger et de meilleure qualité, et un torrent qui contient une image CUE/BIN prête à graver pour créer un vidéo-CD qui sera lisible sur un lecteur DVD de salon ; mais dans les deux cas se sont en fait les mêmes vidéos.

    Moi le truc qui m'énerve avec mon FAI, c'est que je ne peux pas télécharger de fichiers plus gros que environ 25 mégas d'une seule traite, systématiquement la connexion est interrompue. Donc si le serveur propose la reprise sur interruption je peux m'en sortir avec un logiciel gestionnaire de téléchargement, mais ce n'est pas toujours le cas et il y a des contenus auxquels je n'ai de fait pas accès.

    Le problème est exactement le même dans l'autre sens, pour téléverser : je ne peux pas téléverser d'une seule traite les fichiers un peu volumineux, mon seul recours c'est FTP ou BitTorrent. Avant quand je pouvais encore passer par Lulu, pour mettre un fichier un peu gros sur DZ je le FTPisait sur Lulu et ensuite je fournissais à DZ le lien ; mais Lulu ne propose plus ce service...

    Cependant je dois prochainement emménager quelque part où il y a des chances que j'ai un meilleur up, ce qui devrait résoudre le problème.

    Mais je hors-sujette grave, là. Désolé Equilibre de venir polluer le fil dont tu es à l'origine.
  • j'ai réussi à mettre en route mon bittorrent transmission sans me faire jeter par mon FAI, mais rien n'est jamais gagné. Lorsque j'utilise du P2P sans brouillage de protocole, et seulement dans ces cas, l'internet se débranche tout seul, alors je ne garantis rien.
    Salut monpauvrelieu,

    Avant d'engager ton FAI pour cause, combien as-tu de fichiers en partage/téléchargement ? Il y a peu j'en avais plus de 600-700, même à 20 connexions maximum à la fois, lancer mon client revenait à couper les câbles du réseau, je m'explique.

    Si comme tout bon client de FAI national tu as une bobox, et que ce FAI n'est pas foutu de s'être mis en IPv6 (sauf Free et FDN) alors que ça fait bien dix ans que ce protocole est prêt et vingt ans qu'on en parle, cela fait que tu utilises du NAT, donc une adresse IP privée inaccessible depuis l'extérieur (type 192.168.xxx.xxx), le routeur fait de la traduction d'adresse, du coup si tu lui envoie 500 connexions d'un coup, tu lui demandes autant de traduction en même temps, autant dire qu'il ne va pas se presser pour ça.

    En fait, je ne suis pas programmeur, mais écrire une application réseau en architecture P2P (que ce soit du partage de fichier, de la téléphonie, du calcul distribué ou ce que tu veux) demande plus de travail pour passer outre le NAT que de simplement écrire les fonctions du logiciel. Si nous avions tous une adresse IP publique et accessible depuis l'extérieur, le P2P serait bien plus fluide, et on pourrait s'amuser avec pleins d'applications réseau différentes que du client-serveur dont on est sous perfusion.

    @ shangril : Si tu dois envoyer des gros fichiers, par exemple sur Dogma (pour ce qui est du libre en général), tu peux me filer un lien magnet / torrent pour que je le télécharge et te donner ensuite une URL HTTP (et inversement).

    @ tout le monde : je vais prendre un peu de temps pour finir le tutoriel demain, surtout avec la panne de Dogmazic, cela vous permettra de publier via Bittorent (en attendant ou pas), patience. ;)

    Et si d'autres personnes souhaitent que je fasse office de source pour leurs projets musicaux, il n'y a pas de problème, il faut bien que j'occupe mon petit serveur. ;)
  • J'ai eu des coupures avec environ 20 fichiers, ou bien aucune coupure avec plus de 2000 fichiers. C'est en activant le brouillage de protocole vers les serveurs que ça s'est arrêté.
    Pour l'instant ça tient avec le bittorrent à côté, mais j'avais laissé tomber le bittorrent en raison de coupures répétées, avec un seul torrent pourtant. Pour moi l'explication des coupures ne semble pas liée au nombre de fichiers en partage, ça ne coïncide pas, et j'avais aussi pensé à réduire pour vérifier, ça n'avait rien changé.

    Actuellement, je n'ai plus de coupures, avec 4500 fichiers sur la mule, et tout le pack shagri-L sur Transmission. Les deux tournent simultanément, et pas de problème. L'installation n'a pas été modifiée chez moi (dans l'appartement même en tout cas, pour ce qui se passe à l'extérieur je ne sais pas).
  • Quel FAI utilises-tu ? (Histoire de lui faire une mauvaise pub :lol: )

    Je n'avais pas pensé au chiffrement, c'est une bonne piste, même si le type de trafic reste détectable (par SPI ou DPI je suppose).
  • le FAI qui fourni une boîte-à-vivre pour se connecter.
  • J'ai beau essayer de comprendre le message caché, je n'y arrive pas, peut-être dû au fait que je ne connais pas les box françaises. :roll:
  • Je vais t'éclairer (au risque de me faire griller)

    Orange fournit un modem routeur sobrement nommé LiveBox... Boite à vivre, donc.
  • Okey, effectivement. :)

    Dans le tas je connais la Freebox, la Neufbox et euh c'est tout, voilà la raison de mon ignorance.

    Si tu peux changer de FAI, fais-le, il n'est vraiment pas recommandable, d'ailleurs ils sont éditeur de contenu, ce qui les mets en porte-à-faux en fournissant de l'Internet, si ils en fournissent en fait. :roll:
  • Moi j'attends le mesh général ! La techno est bel et bien là, quoiqu'il y a encore des soucis (trop de protocoles incompatibles entre eux), mais le modèle du FAI est à terme, condamné.

    D'ailleurs, si seulement il y avait plus d'infos sur les possibilité du mesh, ça accélérerait l'adoption... Faudra que je fasse un petit billet pédagogique sur mon blog à l'occasion, tiens.

Ajouter un commentaire