Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Réponses

  • Ça nous pendait au nez depuis longtemps.
    On va donc devoir continuer à se dégoûter des musiques des années 60's à cause du matraquage en boucle de Radio Poubalgie de quelques titres sévèrement sélectionnés selon les intérêts financiers d'une centaine de personnes.
    Un artiste a donc le droit de prendre sa retraite à 25 ans s'il a fait un tube, un seul, c'est d'une importance primordiale pour l'ensemble des citoyens qu'il y ait deux ou trois pelés qui gagnent plein de blé sans rien faire. Si tu trimes comme un abruti en étant mal payé tout en te bousillant la santé, c'est de ta faute, t'avais qu'à être artiste. Passe-droit, pauvre fond !
  • Y a un truc qui m'échappe: je croyais que la musique était protégée 70 ans après la mort du compositeur, après quoi elle passe dans le domaine public.

    C'est quoi cette histoire de protection des droits qui s'achève 50 ans après la sortie d'un morceau?
    Qui touche les droits de diffusion après cette période si ce n'est pas l'auteur lui-même ou ses héritiers?...
  • Peut-être un début de réponse apportée par Laurent Petitgirard lui-même :
    Pour les droits voisins des interprètes et des producteurs, la date de départ des 70 ans de protection est fixée à la sortie commerciale de l'enregistrement. Pour le droit d'auteur c'est à la date du décès du dernier ayant-droit de l'œuvre que commence la durée de 70 années de protection.

    c'était la durée pour les interprètes qui était jusqu'alors à 50 ans ?
  • oui, il s'agit des droits des interprètes et des producteurs (surtout ces derniers), ça concerne les enregistrements audio d'œuvres musicales. La durée est de 50 ans à compter de la date de sortie, à l'heure actuelle, et ç ava augmenter lorsque la France qui a poussé pour que l'Europe adopte cette directive, transcrira cette directive en racontant que c'est la faute à l'Europe qu'on est obligé de faire ça.

Ajouter un commentaire