Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Diaspora* un réseau social libre et décentralisé

Bonjour à toutes et à tous,

Récemment j'ai reçu un courriel de l'équipe de Diaspora* comme quoi mon compte serait bientôt actif sur leur pod (un pod est un serveur où sont stockés nos informations de profil, et ce pod communique avec d'autres pods, en somme un réseau social acentré).

Peut-être certains ici ne savent pas ce qu'est Diaspora*, je tiens donc à l'expliquer un peu, Diaspora* est un réseau social (ou d'amis) comme Facebook mais libre et sans les inconvénients de celui-ci ou de GooglePeluche, en effet car nos informations ne se trouveront pas obligatoirement chez celui qui fournit le service mais cela nous permet de stocker nos informations chez nous comme je le fais avec mon serveur maison ou alors chez un ami si on n'a pas envie de s'occuper de la partie technique (quoi que la technique devient de moins en moins nécessaire à apprendre, ça se simplifie). En somme avoir un petit ordinateur chez soi à basse consommation (dans un minimum de 5 watts) qui peut prendre la forme d'un chargeur de téléphone portable et qui s'occupe de notre petit bout de réseau social qui communiquera avec ceux de nos amis.

À l'image de Benjamin Bayart, le président de FDN French Data Network, fournisseur d'accès à Internet associatif depuis 1992 qui milite pour décentraliser l'information, de faire du vrai Internet et pas du Minitel 2.0 (cf. sa conférence aux RMLL en 2007 à Amiens « Internet libre ou Minitel 2.0 »), en gardant la maîtrise de nos données. Je vous invite à regarder sa conférence d'un oeil attentif, depuis je perçois le réseau Internet d'une toute autre manière.

Ainsi ce réseau permet de ne plus être esclave de certaines entreprises sans scrupules si nous voulons rester en contact en utilisant des solutions multimédias de notre époque.

Là où je voulais en venir, c'est le mail que je viens de recevoir, à la fois touchant, éprit de sincérité, d'une vision du futur, d'un avenir meilleur, j'aimerai aussi y croire, mais je me dis que peu de personnes vont suivre face à la partie technique probablement rebutante, et vous ? Que pensez-vous de cette initiative tout comme la FreedomBox ? Seriez-vous prêt à vous auto-héberger comme moi pour garantir votre vie privée ?Je cherche des avis de gens surtout peu éclairé sur le sujet mais les remarques de tout le monde me semblent nécessaires.
Dear Equilibre -

Thanks again for your interest in joining the Diaspora* community, and for your patience. We’re working on getting your invite out to you as quickly as possible, and we’re still committed to getting it to you by the end of October. We’re pushing out hundreds of thousands of invitations as quickly as we can -- thanks for bearing with us.

As promised in our previous message, we want to tell you a little more about why we believe so strongly in Diaspora*'s mission: to build a new and better social web, one that's 100% owned and controlled by you and other Diasporans.

Diaspora*'s distributed design is a huge part of it. Like the Internet itself, Diaspora* isn't housed in any one place, and it's not controlled by any one entity (including us). We've created software that lets you set up and run your own social network on your own "pod" (or server) and connect your network to the larger Diaspora* ecosystem. You can have a pod all to yourself, or one for just you and your friends, or your family, giving you complete ownership and control over your personal social information (including your identity, your posts, and your photos) and how it’s all stored and shared. Or you can simply join one of more than 20 open pods.[1]

This means you can do what you want. You can express yourself candidly, and be your authentic self. You can go by whatever name you like on Diaspora*. Pseudonyms are fine, and this both protects you (if you want to say something your boss or your parents disagree with) and opens the door to real connection. Here’s how one blogger and Diasporan put it:

"Maybe his kind words mean so much to me because T is someone I've met through a [pseudo]nym -- he got to know the real me's ideals and beliefs, and liked that person... A compliment from [him] is based on my own sincerity, and thus, has a certain purity. It is untainted by perceptions of how I look, what I'm wearing, and so on. Given that, I value it especially highly."[2]

This kind of authentic connection brings back the social freedom that made the Internet awesome in the first place. And this is just the beginning.

You can make great connections with anyone in the Diaspora* ecosystem, not just the people on your own pod, because the pods are linked together.

You can also use Diaspora* as a home base for your outbound posts on Facebook, Twitter, and Tumblr, writing to them all from Diaspora*. In the future, you’ll be able to monitor your inbound streams from Diaspora* as well.

Yet our distributed design means no big corporation will ever control Diaspora*. Diaspora* will never sell your social life to advertisers, and you won’t have to conform to someone’s arbitrary rules or look over your shoulder before you speak.

And because your information is yours, not ours, you’ll have the ultimate power -- the ability to move your profile and all your social data from one pod to another, without sacrificing your connection to the social web. Over time, this will bring an end to the indifferent, self-serving behavior that people can’t stand[3] from the walled gardens that dominate social networking today. When you can vote with your feet for the environment where you feel safest, the big guys will have to shape up, or risk losing you.

We’re still building this move-your-profile capability, as well as other key features. It’s hard work, but we’re building the future we want to see, with incredible community support.

Diaspora* is a genuine community effort. More than 160 people have contributed to our code, putting us in the top 2% of all open source projects tracked by Ohloh.[4] Hundreds more volunteers have translated Diaspora* into 13 of the world’s spoken languages so far, with another 32 translations in progress. Thousands of Diasporans have given us more than 3,000 points of feedback. (We’re listening closely, and building the features you’re asking for as fast as we can.) And of course, thousands of donors have helped pay for our development, and hundreds of thousands of people -- including you -- are patiently waiting for access to try it out.

Thanks again for your patience. We can’t wait to see you here, and to build a brighter future together.

Sincerely,

- Dan, Max, Ilya, Sarah, Yosem, and Peter
Wednesday, September 21st, 2011

[1]: JoinDiaspora.com is just one of the pods within the Diaspora* ecosystem. Here’s a directory of some of the others that are open to new users (there are even more out there too, including many that are private, not open). If you’re eager for an account, you may decide to sign up on any of the open ones, but please be aware that the Diaspora* ecosystem is still very much in an alpha, or pre-launch phase, so it’s likely that you’ll encounter some issues.

[2]: Excerpts from this blog post by Garidin Winslow.

[3]: "Report: Facebook Is Most Hated Social Media Company", Courtney Rubin, Inc. Magazine, July 20, 2011.

[4]: http://www.ohloh.net/p/diaspora/factoids/10029264
Si quelqu'un souhaite traduire pour les non-anglophones, je rajouterai la traduction. ;)

Réponses

  • diasporama (enfin leur node) est utilisable dès à présent sur : https://diasp.org

    cherchez donc un tdBt ;)


    dF
  • Vouip, je me suis inscrit, visuellement c'est très sympa.

    Par contre ça se corse si je veux l'installer sur mon serveur sachant que j'utilise déjà AlternC pour gérer tout ce qui est web et mail, je tenterai de trouver du temps à cela, dans un avenir lointain. :)
  • Yep yep, salute, wesh, hallo, ave,

    Si j'ai bien suivi, il y a des "pods" publics comme diasp.org sur lesquels on peut s'inscrire sans invit et qui hébergeront vos données....

    Par contre une invit est nécessaire si l'on souhaite monter son propre "pod", que ce soit un "pod" public où tout le monde peut s'inscrire, un "pod" privé destiné à héberger uniquement ses propres données, ou alors un "pod" entre les deux qui hébergera les données de quelques personnes seulement.

    Mes déductions sont exactes ou alors j'ai tout faux ?
  • Bon ben je me suis inscrit sur le pod suggéré par tdBt... Vous pouvez chercher un Shangril si ça vous branche...
  • Non ce n'est pas sur invitation pour monter son pod, sinon cela voudrait que le code n'est pas libre, en revanche vu la charge imposante que représente un tel système, il est normal que les inscriptions sur le pod officiel soient distribuées au compte goutte. :)
  • Ok merci pour l'info...

    Je supposais juste que pour monter son pod, et l'enregistrer en tant que tel, il fallait une invit'. Que le code soit libre, mais que l'acceptation du pod sur le réseau soit sujet à approbation. Mais donc d'après ce que tu dis ce n'est pas le cas.

    Perso ça me pose pas trop de problème de passer par un pod publique, après tout j'ai été jusqu'à utiliser Foocebake pendant deux ans.

    En tous cas, je tente l'expérience, on verra bien (N'chouffo) ce que ça va donner.

    Ciao
  • Bon, il est peut-être temps de poster un peu de retours...

    Diaspora est excellent. En particulier pour échanger avec des gens que l'on ne connait pas mais qui partagent vos centres d'intérêt.

    En fait, je m'en sers sporadiquement pour poster des photos de mes peintures, et j'ai eu des retours, sous diverses formes, allant du clic sur le "j'aime" à l'échange de commentaires, par à ce jour 4 personnes que je ne connaissais pas, dont 2 rien qu'aujourd'hui quand j'ai balancé une petite rafale de posts (comme je disais, je n'y vais que sporadiquement).

    Et je n'ai pas beaucoup de peintures là-bas... Je vais aller rapidement compter...

    J'ai 10 peintures en ligne là bas.

    Mon identifiant Diaspora, s'il y en a qui lisent ça, qui y sont, et qui veulent partager des trucs non-publics avec moi, c'est shangril@diasp.org (à rechercher dans la barre de recherche, si ça marche pas du premier coup, ré-essayez)

    Si vous voulez juste jeter un œil pour voir à quoi ressemble mon profil public, c'est

    http://diasp.org/u/shangril

    Bonne nuit

Ajouter un commentaire