Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Licences pour court métrage

Bonjour, je suis passionné de vidéo et j'ai plusieurs projets de court métrage pour 2012, j'ai déjà réussi à trouver des comédiens bénévoles mais j'ai beaucoup plus de difficulté à trouver des musiciens pour créer des ambiances musicales pour mes projets...
A force de recherche je suis tombé sur le site Dogmazic et je suis agréablement surprit par la richesse du catalogue musicales qui est proposé.
Mais ma question est la suivante, est ce que je peut utiliser n'importe quels titre pour un court métrage diffusé sur le web ?
Si non quels licences me le permet ?

Quels sont les conditions ? (exemple : non du compositeur au générique?)

Cordialement,
Vincent

Réponses

  • salut,

    ça dépend en fait de ce que tu entends par diffusion sur le web... Si il y un coté commercial (exemple : site avec des pubs comme YouTube) tu ne pourras pas utiliser les morceaux qui utilisent une variante de licence qui interdit les exploitations commerciales - il y a les deux sur Dogmazic, certaines licences autorisent les exploitations commerciales, d'autre non.

    Un autre point important dont il faut tenir compte, c'est que certaines licences, comme par exemple les variantes avec clause "SA" (share-alike) des Creative Commons, la licence Art Libre, et d'autres, exigent que les travaux dérivés (donc, ton court metrage) soient placés sous la même licence que l'œuvre qu'ils réutilisent (la musique).

    En gardant à l'esprit que, tant pour une clause 'pas d'utilisation commerciale' que pour une clause 'travaux dérivés placés sous la même licence', il est toujours possible de demander au cas par cas une levée de la clause, directement aux artistes, spécifiquement pour ton court.

    Pour faire bref, certaines licences t'autorisent à faire quasiment tout ce que tu veux, d'autres sont plus restrictives mais on peut négocier une levé de toute condition au cas par cas.

    Dans tous les cas, tu devra indiquer dans tes crédits le nom du projet musical, et également les conditions de redistribution du morceau que tu utilises - ceci peut être fait, en fournissant l'adresse internet de la licence.

    Je suis loin, très loin d'être un spécialiste, il est possible que je raconte des choses peu exactes dans ce message, j'invite qui que ce soit se sentant concerné à me corriger le cas échéant.

    Bonne soirée.

    [edit : ortho]
  • Pour répondre un peu plus exactement à la question, une licence, par exemple, qui autorise les exploitations commerciales et n'a pas d'exigence particulière, c'est la variante 'by' tout court des Creative Commons - à ne pas confondre avec les by-sa, by-nc, by-nd, by-nc-sa et by-nc-nd.

    Pour chaque morceau, en cliquant sur la licence, tu trouvera un tableau qui résume ce qu'elle permet.

    Peut-être, avec un peu de chance, pourras tu trouver ici des musiciens prêts à composer spécifiquement pour tes courts, des morceaux en lien direct avec le thème du projet.

    Méfie toi quand même un peu des versions 2.5 et 3.0 des licences Creative Commons : les versions 2.0 disent 'le musicien est responsable s'il a inclus des éléments dont il ne dispose pas des droits', tandis que les 2.5 (je crois) et 3.0 (c'est sûr) disent 'le musicien s'en lave les mains, c'est au public de vérifier qu'il n'y a pas d'éléments non légaux dans la musique'.

    Bonne soirée
  • A propos de la clause nc (non commercial), la définition exacte de l'usage commercial n'est pas claire, tout dépend de l'interprétation qu'on en fait. Perso je pense pas que mettre une video sur youtube soit un usage commercial, puisque celui qui met en ligne la video ne touche rien.
    Dans le doute, mieux vaut contacter les artistes concernés.
  • Ok, merci pour vos explications.
    Donc si j'ai bien compris les licences "licence art libre" ou "creative commons by 2.0" par exemple, je peut tous faire avec.
    Mais dans le doute je contacterai les artistes directement.

    Encore merci :D
  • De rien,

    Effectivement contacter les artistes est encore le plus simple.

    Je te reprends, concernant la Licence Art Libre : à moins d'obtenir une autorisation spécifique, il faudrait que ton court soit lui même sous licence Art Libre si tu utilises des musiques sous cette licence, il me semble.

    Par contre, pour la cc-by, il y a pas plus permissif. Il suffit de citer l'auteur et de donner le lien vers la licence (pour que le public soit au courant que cette musique est libre).

    Bonne soirée
  • Et si le court métrage est sous Licence Art Libre, il faut que tous les co-auteurs du court-métrage soient d'accord pour celà.
  • shangril écrit:
    Un autre point important dont il faut tenir compte, c'est que certaines licences, comme par exemple les variantes avec clause "SA" (share-alike) des Creative Commons, la licence Art Libre, et d'autres, exigent que les travaux dérivés (donc, ton court metrage) soient placés sous la même licence que l'œuvre qu'ils réutilisent (la musique).
    shangril écrit:
    Je te reprends, concernant la Licence Art Libre : à moins d'obtenir une autorisation spécifique, il faudrait que ton court soit lui même sous licence Art Libre si tu utilises des musiques sous cette licence, il me semble.
    Puis-je publier une oeuvre placée sous LAL dans un ensemble qui ne l’est pas?

    Oui, c'est possible.

    l'article 3 de la licence stipule que :
    « Tous les éléments de cette oeuvre doivent demeurer libres, c'est pourquoi il ne vous est pas permis d'intégrer les originaux (originels et conséquents) dans une autre oeuvre qui ne serait pas soumise à cette licence ».

    Cette interdiction s'applique seulement aux originaux. Une copie servile de l'oeuvre peut donc être intégrée à un ensemble (compilation, anthologie, album, collection,…) ne relevant pas de la LAL. A condition, bien sûr, que la mention LAL soit spécifiée pour votre oeuvre.

    Exemple 1 : on peut envisager qu'une photographie placée sous LAL, puisse servir d'illustration pour un article qui ne l'est pas. Dans ce cas, la légende de la photographie doit indiquer la mention de l'auteur et de la licence. Par contre, on ne peut pas envisager que la photographie soit modifiée par la superposition d'un texte ne relevant pas de la LAL. Car dans ce cas, nous aurions affaire à la création d'une oeuvre conséquente originale, qui mêle texte et photo. Cette oeuvre conséquente devrait donc être également soumise à la LAL.

    Exemple 2 : Un morceau de musique sous LAL peut être utilisé comme musique de film. Oui, à condition que le générique produise la mention du morceau, de son auteur et de la licence. Non, si ce morceau est mêlé à des bruitages ou autres éléments sonores qui ne sont pas soumis à la même licence.
  • taro une fois de plus tu assures !
  • Merci Taro pour cette précision, j'ignorais que selon la licence art libre, la synchronisation d'une musique sur un film ne consiste pas en une œuvre dérivée, c'est fort intéressant, parce que creative commons n'a pas la même vision des choses.

    Chez creative commons, on distingue une œuvre collective (par exemple une encyclopédie, ou une compilation) d'une œuvre dérivée (les traductions, les arrangements musicaux, les adaptations théâtrales, littéraires ou cinématographiques, ...) avec cette précision sur les œuvres dérivées :
    « Oeuvre dite Dérivée » :[...] Dans le cas où l'Oeuvre serait une composition musicale ou un enregistrement sonore, la synchronisation de l'oeuvre avec une image animée sera considérée comme une Oeuvre dite Dérivée pour les propos de ce Contrat.

    et du coup, la clause "sa" puisque c'est de celle ci dont on parle là, doit s'appliquer à l’œuvre dérivée, mais pas nécessairement à l'oeuvre collective.

    Bref, différence intéressante sur la synchro sur un film entre la lal et la cc-by-sa
  • Zeco écrit:
    la synchronisation d'une musique sur un film ne consiste pas en une œuvre dérivée
    oui enfin :
    FAQ LAL écrit:
    Exemple 2 : Un morceau de musique sous LAL peut être utilisé comme musique de film. Oui, à condition que le générique produise la mention du morceau, de son auteur et de la licence. Non, si ce morceau est mêlé à des bruitages ou autres éléments sonores qui ne sont pas soumis à la même licence.

    A. tu prends une musique sous LAL pour illustrer un film ou la scène d'un film...

    1. si tu entends la musique du début à la fin sans aucune interruption ni variation d'aucune sorte,
    2. s'il n'y a strictement aucun ajout d'autres éléments sonores par dessus la musique,

    alors le film n'a pas à être sous LAL.


    B. tu prends une musique sous LAL pour illustrer la scène d'un film...

    1. c'est une scène qui contient un petit bruitage, ou une vague ambiance sonore lointaine, ou même carrément des dialogues... même un simple reniflement...
    2. ou la scène dure 27 secondes alors que la musique fait 4 minutes 30,

    alors là, c'est sûr, le film devra être sous LAL.

    Dans tous les cas, la musique sous LAL devra être créditée comme il faut au générique, avec mention de la licence libre of course...

    ...


    Bon, le truc, c'est quand même que cette FAQ sur l'article 3 concerne la version 1 de la LAL.

    La version actuelle, c'est la 1.3. Et l'article 3 s'appelle maintenant article 4, et traite de la nuance décrite dans la FAQ.

    Et cela, en parlant d'accessibilité de l'oeuvre indépendamment de l'ensemble dans lequel elle est intégrée...


    Et donc :

    Si la musique sous LAL est accessible indépendamment de l'ensemble (= dissociable), alors l'ensemble n'a pas à être sous LAL.

    Si, d'une manière ou d'une autre, la musique a été "contaminée" par le moindre petit élément de l'ensemble, alors elle n'est plus "accessible indépendamment de" (= indissociable)... donc, l'ensemble doit être sous LAL.

    Et on se fiche de savoir s'il y a apport créatif ou non conféré par la mise en commun de son et d'images etc. etc. non, le seul et unique critère, c'est : est-ce dissociable ou pas de l'ensemble ?...

    ça veut bien dire que je peux prendre une musique sous LAL et faire un clip vidéo (où généralement on laisse la musique telle quelle) que je pourrai diffuser en CC BY NC ND si je veux...

    (tandis que si la musique est sous CC BY SA, le clip devra être forcément sous CC BY SA, donc)
  • sinon, si les conditions de distribution/diffusion du film ne sont pas compatibles avec la licence du morceau choisi, ça peut se faire quand même éventuiellement, mais à la condition INDISPENSABLE d'obtenir une autorisation PRÉALABLE de l'auteur de la musique. (on ne demande pas l'autorisation en faisant du fait accompli, en général ça passe très très mal). Si la licence ne convient pas, alors que la musique plaît, il faut impérativement commencer par contacter l'auteur et négocier (comme s'il n'y avait pas de licence).

Ajouter un commentaire