Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Passer (ou pas) de CC BY-NC-SA à CC BY-SA ?

Depuis de nombreux mois déjà, je songe à passer de CC BY-NC-SA 2.5 à CC BY-SA 3.0 pour tout ou partie de mes musiques...

Seulement voilà, j'hésite, je m'interroge... Certains comprendrons mieux pourquoi je me suis intéressé, entre autres, à la "SAQ" de Pola-k...

D'emblée, je n'ai évidemment aucun problème avec le fait que certaines de mes musiques continuent à être distribuées par d'autres biais (pair à pair [peer-to-peer], autres sites Web, ...) sous "l'ancienne" licence BY-NC-SA 2.5.

Pour moi, la "viralité" de la licence est indispensable (d'où, la clause SA restera de toute manière).

Mon objectif premier n'est évidemment pas commercial, sinon je n'aurais jamais quitté la SABAM (équivalent belge de la SACEM) pour commencer à publier sous licence libre... J'ai été tellement dégoûté par l'autre côté de la barrière (industrie du disque, monde musical commercial classique), que la clause NC m'est apparue nécessaire au moment de sélectionner la licence pour mes musiques. Avec le recul, je m'interroge sur son bien fondé...

Si je ne me trompe pas, concrètement, passer de CC BY-NC-SA à CC BY-SA impliquerait :
  • l'autorisation explicite de passer mes musiques (non modifiées ou remixées sous licence CC BY-SA) dans des soirées publiques à entrées payantes, sans que je ne touche quoi que ce soit (pas de problème pour moi) ;
  • l'autorisation explicite de passer mes musiques (non modifiées ou remixées sous licence CC BY-SA) dans des lieux publiques (restaurants, entreprises, salle d'attentes, ...), sans que je ne touche quoi que ce soit (toujours pas de problème pour moi) ;
  • l'autorisation explicite de passer mes musiques (non modifiées ou remixées sous licence CC BY-SA) sur des radios AM/FM ou Webradios classiques ou encore comme musique d'attente pour centrale téléphonique, sans que je ne touche quoi que ce soit [aucun risque pour moi, surtout si l'on se fie aux "charmants" commentaires de matmix & Co... :lol: ] (ça me convient toujours) ;
  • la possibilité pour autrui de presser des CDs (sous licence CC BY-SA) de mes albums ou musiques et de les vendre, sans que je ne touche quoi que ce soit (ça me dérange un tout petit peu, mais vu que l'acquéreur peut, grâce à la licence CC BY-SA, redistribuer des copies du CD gratuitement, cela ne se vendra pas longtemps => ça me convient aussi) ;
  • la possibilité d'utiliser ma musique dans des publicités (qui devront donc être publiées sous CC BY-SA également), sans que je ne touche quoi que ce soit (ça me plaît moins, surtout si je ne cautionne pas du tout le produit/service mis en évidence, mais bon je pourrais toujours récupérer l'une ou l'autre micro-séquence pour faire des clips pour mes musiques, si cela venait à arriver...) ;
  • la possibilité d'utiliser ma musique dans des courts-métrages/films (qui devront donc être publiés sous CC BY-SA également), sans que je ne touche quoi que ce soit (là, ça me dérange beaucoup moins, car cela signifie que je pourrais plus que vraisemblablement trouver nettement plus de séquences à réutiliser pour faire des clips pour mes musiques) ;
  • la possibilité d'utiliser ma musique dans des jeux vidéo libres (ou non) [ça me plaît beaucoup moins pour ce qui n'est pas libre, mais bon, soit...] ;
  • cela n'élimine en rien l'improbable possibilité de gagner un peu d'argent en levant la clause SA pour un projet particulier [que j'approuve] (court-métrage, publicité ou autre) ;
  • cela me permettrait de faire entrer mes modestes musiques dans la "vraie culture libre" ;
  • Je suis certains qu'il y a des tonnes d'autres exemples, mais je crois que c'est amplement suffisant (voire déjà de trop)...
    [/list:u]

    En résumé, ce qui me dérange le plus, c'est de retrouver ma musique dans des publicités/films que je ne cautionne pas. Que l'on puisse gagner de l'argent avec mes musiques, me dérange nettement moins, vu que dans la plupart des cas la clause SA sera un frein important/suffisant pour un véritable usage commercial...

    Tout cela pour vous demander votre avis sur cette simple question : Passer (ou pas) de CC BY-NC-SA à CC BY-SA ?

    Voyez-vous d'autres implications importantes auxquelles je n'aurais pas pensé ? Me suis-je trompé au sujet de certaines implications du changement de licence ? Suis-je bien dans le vrai pour ce qui est des jeux vidéo non libres (propriétaires) ?

    Si vous avez déjà fait le pas, j'aimerais vraiment avoir votre retour d'expérience, vos conseils avisés...

    J'espère que les réponses qui seront apportées à ce message pourront également aider d'autres membres de Dogmazic dans leur réflexion/sélection d'une licence CC ou équivalente...

    Merci d'avance pour votre contribution !


    A très bientôt !

Réponses

  • De la publicité commerciale avec la clause SA, ça me paraît un peu contradictoire avec la démarche du type qui est totalement mercantile, sinon il ne ferait pas de pub. La clause SA permettrait un détournement pour lequel le pubeux n'aurait pas de contrôle de l'image du produit, ce n'est pas tip-top pour rassurer le client qui paye la pub.

    La CC-BY ou la CC-Zero les intéresse éventuellement, mais s'il y a un SA, ça les gène aux entournures. Même si c'est une partie du boulot du pubeux de faire passer un défaut pour une qualité, auprès de ses clients ça ne passe pas forcément de se faire prendre pour un abruti autant qu'on prend pour un abruti le spectateur de la pub.
  • Merci, monpauvrelieu !


    C'est bien ce que je pense, même s'il est possible de faire du commercial avec la SA, cela posera problème/dérangera la plupart des requins mercantiles...

    Un point de plus en faveur du passage en BY-SA ! ;-)

    Merci encore pour ce message éclairé, monpauvrelieu !
  • le cas que je viens d'imaginer à l'instant:

    L'agence Rototo Marketing réalise une publicité pour la bière sans alcool Burp!, sous licence BY-SA.
    L'agence Kili-Kili Communication refait exactement la même pub en remplaçant Burp! par la limonade Berck!, et crédite l'original, non pas la bière, mais juste l'agence Rototo, voire l'employé qui a travaillé sans le nom de l'agence, dans les tout-petits caractères que personne ne lis jamais. Je crois encore moins a une pub en BY-SA maintenant.
  • Salut,

    je pense que ta réflexion est bonne et que t'as bien envisagé les "conséquences", et je rejoindrais monpauvrelieu sur les publicités commerciales en by-sa ... ça parait assez peu probable ...
  • décembre 2011 modifié
    Au lieu de passer de BY-NC-SA 2.5 à BY-SA 3.0, je te suggère avant tout de réfléchir au numéro de version : la 3.0 fait peser sur l'utilisateur une responsabilité qui devrait peser sur l'auteur (l'offrant). Donc plutôt à proscrire si tu es scrupuleux.
    Et ni la 2.5 ni la 3.0 ne sont transposées en droit français (pour le droit belge, faut vérifier).
    Donc, tu ferais peut-être mieux de revenir à la BY-NC-SA 2.0, avant toute chose.

    Pour ce qui est de supprimer ta clause NC, effectivement, les usages que tu envisages le permettent. Qu'en est-il des usages que tu n'envisages pas ? Héhé.

    Remarque très personnelle : je ne crois absolument pas à l'effet viral de la clause SA, qui reste un (louable) voeu pieu.
    Si le but est que les usages commerciaux se libèrent des blocages du copyright et des effets de rente et que la liberté se propage dans le monde merveilleux de la marchandise, c'est raté. Car évidemment, aucune marque n'utiliserait sciemment une musique sous clause SA. Donc, dans ce cas, la clause SA n'est qu'une clause NC qui ne dit pas son nom. Et moi, je préfère qu'il soit dit, ce si joli nom : "Non Commercial". Pour les mal-comprenants, comme pour les malhonnêtes, il est aussi bien plus évocateur que "Share Alike", et donc moins facile à outrepasser sous prétexte d'incompréhension.
  • L'usage du NC sur des plateformes financées par la pub (youtube, maille-spèce...) peuvent décourager l'utilisateur qui se dit qu'en mettant la musique sur un truc où il y a plein de pub ça ne se fait pas, il vaut mieux prendre la musique de l'autre qui ne met pas NC.

    Le SA gène moins, parce que les utilsateurs qui ne s'occuppent pas du commerce, mais seulement de se faire connaître, peuvent trouver qu'elle est bonne, l'idée de dire SA, pour que ça circule sur le net leur propre création.
  • L'usage du NC peut aussi servir justement à dissuader les utilisateurs de se servir de sites bardés de pubs comme YouTube ou MySpace.
  • en fait le -SA réduit (je n'ose pas dire "enlève", parce qu'il y a toujours un ou deux excités qui s'en foutent des licences) l'utilisation commerciale vraiment pour s'en mettre plein les poches. mais permet à la musique de circuler chez ceux qiu ne savent pas faire du web autrement que sur des maillespèce.

    Le ND réduit l'usage sur ces plateformes (mais un peu moins eficace que pour les aspirateurs-à-fruc mentionnés ci-dessus, il y en a qui ne se gènent pas pour utiliser du "Charles Blondy de la Sachem", alors "un-type-que-personne-ne-connaît" ça ne les gènera pas plus)
  • A noter que pour les gens qui veulent absolument coller de la musique sous NC sur des sites bardés de pub (quelle drôle d'idée, tout de même), ou qui sont dans les cas évoqués plus haut par l'initiateur de ce thread, il reste toujours la possibilité de demander dérogation à l'auteur. Comme les auteurs de musique libre sont tout de même plus facilement joignable que les autres, généralement, il y a là de quoi créer du lien, du dialogue, de la discussion, de la négociation, du contrat, de l'humain, quoi. Eh oui, le NC, des fois, c'est tellement bon qu'on en mangerait.
  • Tout d'abord, merci à tous pour vos réponses, qui vont bien m'aider à faire mon choix !

    monpauvrelieu, effectivement j'avais pensé à des trucs du genre de ton exemple extrêmement parlant avec l'agence de pub "Rototo Marketing" ! Mais, dans ce cas, 2 possibilités : soit une mort de la publicité :lol:, vu qu'il n'y aurait plus que quelques modèles réutilisables (peu probable), soit la déferlante de nouvelles publicités toujours plus créatives et innovantes (utilisant ou s'inspirant ici et là des parties modifiées ou non d'autres publicités)... Cela imposerait directement beaucoup plus de concurrence point de vue de l'originalité... Pour ce qui est de l'utilisation non-commerciale d'une musique faite par quelqu'un qui poste une vidéo amateur sur youtube & co, NC ou SA ne change rien, sauf pour ceux qui se disent que cela ne se fait pas... Sauf exception, ce n'est pas eux qui font du commerce, mais bien youtube & co ! Bien vu ! Je n'avais pas pensé que certains puissent être freinés par une NC dans ce cas ! Mais c'est vrai que la notion de non-commercial se discute... J'avoue que je suis toujours très heureux d'apprendre qu'une de mes musiques est utilisée dans tel ou tel travail dérivé (remix, vidéo ou autre) et de pouvoir avoir accès au dit travail. Accepter une utilisation commerciale, si le résultat est sous BY-SA (viralité oblige), je crois que je peux franchement vivre avec... Et si ce n'est pas suffisant pour l'utilisateur, on négocie la levée de la clause SA pour le cas précis, ainsi tout le monde devrait pouvoir s'y retrouver... Le fait que la clause SA réduise l'utilisation commerciale me rassure, car cela me donnerait plus que vraisemblablement la possibilité de refuser l'utilisation de ma musique dans des projets que je ne cautionne pas du tout !

    Zeco, merci pour le partage d'avis sur la question des publicités en BY-SA.

    incaudavenenum, je vais également analyser la version 2.0. Pour la transposition en droit belge, cela s'arrête également à la version 2.0. En fait, même si c'est utopique, je préfère dire commercial, mais libre (CBF => Commercial But Free) et espérer pouvoir amener ne serait-ce qu'une seule personne à se dire : il existe une autre voie (libre), sans les limitations du copyright, qui me permettrait également de gagner ma vie... En fait, j'aurais bien aimé avoir une clause TELL qui obligerait de dire qu'on a utilisé telle ou telle oeuvre dans tel ou tel travail dérivé (apparemment tu sembles un peu utiliser la NC dans ce sens, pour avoir un dialogue, de l'humain). Jusqu'à présent, la clause NC ne m'a pas permis d'établir de dialogue. Certains travaux dérivés m'ont été communiqués par leurs auteurs => dialogue, mais je suis tombé sur beaucoup d'autres par pur hasard... Mais, plusieurs de tes arguments sont à méditer aussi !

    Encore merci pour vos réponses !
  • Remarque très personnelle : je ne crois absolument pas à l'effet viral de la clause SA, qui reste un (louable) voeu pieu.
    Si le but est que les usages commerciaux se libèrent des blocages du copyright et des effets de rente et que la liberté se propage dans le monde merveilleux de la marchandise, c'est raté. Car évidemment, aucune marque n'utiliserait sciemment une musique sous clause SA. Donc, dans ce cas, la clause SA n'est qu'une clause NC qui ne dit pas son nom. Et moi, je préfère qu'il soit dit, ce si joli nom : "Non Commercial". Pour les mal-comprenants, comme pour les malhonnêtes, il est aussi bien plus évocateur que "Share Alike", et donc moins facile à outrepasser sous prétexte d'incompréhension.

    Que dire de plus ? je rejoint la pertinence de cet avis...
  • collegue, je suis bien d'accord avec vous et incaudavenenum sur le fait, qu'en pratique, une clause SA revient indirectement à être une clause NC. Mais théoriquement, elle devrait permettre plus, grâce à son effet viral... Je préfère continuer à rêver un peu :wink: !

    J'ai comparé les versions 2.0, 2.5 et 3.0 BY-SA des CC. Pour les détails concernant les éventuels points problématiques [dans la version 3.0], je vous invite à consulter mon message de ce 10/12/2011 dans "SAQ licences libres" (de Pola-k). De mon côté, je suis rassuré quant à la CC BY-SA 3.0.

    Je crois franchement que je vais passer à la CC BY-SA 3.0, mais je me laisse encore un peu de temps pour réfléchir et prendre connaissance d'autres réponses/avis/réactions au sujet de la version 3.0 des CC et des clauses BY-SA.

    Encore merci à tous pour le temps que vous avez déjà consacré à me répondre !

Ajouter un commentaire