Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Hey!

Bonjour tout le monde!

Un petit post, le premier, pour dire bonjour à tout le monde avant de participer au forum et notamment de présenter quelques compos.

Je m'appelle Seb, la plupart du temps je pense que ce sera moi qui vous parlerait. Mon ami Raph fera certainement quelques interventions j'en suis certain.

Nous sommes donc deux amis qui formons le groupe "UPPER LINES".

Pas facile de décrire notre style musicale. Je pense qu'il prend source dans le folk-rock, avec une touche d'électro, quelques influences latines également. La plupart du temps il y a un côté progressif dans nos morceaux. Un grand tout où se mélange guitares acoustiques, électriques, basses, percus, batterie, synthés et pleins d'autres petits sons.

Le groupe à demarrer en 2011. Nous en sommes aux 6eme morceau présenté.

Nous faisons tout de a à z (compo / prise son / jeu / mixage / visuels / site web etc) et nous espérons bien récolter beaucoup d'avis pour évoluer dans le bon sens.

A bientôt au détour d'un post donc!

Raf & Seb ///
UPPER LINES /// Musique électro-acoustique progressives
www.upperlines.com

Réponses

  • hello
    bienvenue à toi/vous
    A quand du son sur dogma?


    aie !! licence cc by nc nd...Version 3.0
  • collegue écrit:
    aie !! licence cc by nc nd...Version 3.0

    Je précise vite fait :

    Version 2.0 : les auteurs et compositeurs assument les éventuelles conséquences s'il se trouvait qu'il y ait dans leurs morceaux des éléments illégaux, comme des emprunts conscients ou non à des créations dont les droits appartiennent à d'autres personnes

    Version 3.0 : les auteurs et compositeurs posent comme postulat : "c'est au public de se renseigner. C'est aux personnes qui republient/réutilisent de se renseigner pour savoir - avant même d'avoir écouté - si ce morceau est bien légal, et si ce n'est pas le cas, c'est à eux d'assumer les conséquences, si jamais ils l'écoutent ou le téléchargent, le redistribuent ou le réutilisent".
  • Merci pour cette précision, j'ai jamais fait attention s'il s'agissait d'une 2.0 ou 3.0 !

    Vu que je suis sur à 99.999% que nous n'avons pas pompé de trucs à d'autres (mis à part la reprise de Johnny Cash mais qui ne sera donc pas publiée ici...), est-ce que ça pose problème ou bien?

    Merci!

    Seb
  • y'a encore de la CC 3.0 sur dogma !? le préz a beau dire qu'il s'agit de la version internationale et non la version française, mais quand on veut inscrire un titre sur dogma, dans le menu déroulant, on a juste du CC 2.0, du CC 2.5, du CC3.0... comment savoir si c'est de la VI ou de la VF ? en fait, comme ce n'est pas précisé, doit-on comprendre qu'il s'agit de la VI ? auquel cas, il manque clairement les licences CC 2.0 FR... mais bon de toute façon, tout ça ne servirait à rien puisqu'il n'y a même pas un lien "quelle licence choisir ?" à côté du menu déroulant.... donc l'utilisateur ne peut que choisir au pif... c'est vraiment pas sérieux. je me barre d'ici.
  • Non taro attend.

    Il n'y a pas de lien à coté du menu déroulant, mais la première chose que l'on voit quand on se connecte à l'administration d'un projet musical c'est un long texte explicatif incitant à parcourir la documentation, avec des liens. Dont un lien vers l'assistant des licences, qui est une arborescences de questions auxquelles il faut répondre et qui résume bien le truc.

    Ce texte et ces liens sont répétés en en-tête de la page 'inscrire un morceau' .

    Ensuite, pour connaître la version (edit : la juridiction] de la 2.0 qu'utilise DZ, il suffit de ce rendre sur la page d'une des variante de cette licence ou on trouve un lien vers la page de celle-ci sur le site de Creative Commons.

    Ce point peut sûrement être amélioré mais bon...

    Pour ce qui est de la suppression des versions 3.0 du site, ça ne peut pas se faire instantanément, il y a un énorme travail de préparation préalable à faire, à la fois pour informer les artistes et pour gérer le truc au niveau technique.

    Je ne sais pas, en fait, si la décision a été d'ores et déjà prise, si c'est prévu pour la prochaine AGE, ou autre chose.

    Pour upperline : rien ne vous empêche de publier à la fois sous 3.0 sur un site et sous 2.0 sur un autre. Le cas est prévu dans le code des licence, dans le cas l'utilisateur à tout simplement le choix de la version qui gouverne le morceau qu'il a obtenu.

    exemple : on publie sous by-sa 3.0 unported et sous by-nc-sa 2.0 fr, en même temps : l'utilisateur peut se prévaloir, soit des droits octroyés au travers de l'une des version, soit des droits octroyés au travers de l'autre, à sa convenance.
  • Aussi, pour taro :

    Dogmazic est la seule plate-forme que je connaisse à proposer le choix de la version.

    Tous les autres, ont soit adopté la 3.0 unported, soit le font dès qu'elle est portée pour tel ou tel pays. Sauf peut-être Archive et Altermusique, pour ces deux je suis pas sûr.
  • Bonsoir,


    Ce que tu dis là m'inquiète particulièrement, shangril... Si la version 3.0 des CC est effectivement retirée de Dogmazic, cela ne va pas m'arranger du tout...

    Pour information, au sujet des différentes versions des CC, voir mes messages du 10 Décembre 2011 22:29 et du 12 Décembre 2011 22:39 sur le forum, en cliquant ICI.

    Les versions Generic/Unported 2.0, 2.5 et 3.0 des CC sont quasiment identiques (à 2 mots prêt). Seule la version 2.0 française diffère plus fortement, car elle se base toujours sur la version 1.0 des Creative Commons.

    Je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis au sujet de la version 3.0 des CC. L'auteur, même s'il ne donne aucune garantie quant à la légalité de l'oeuvre distribuée, est supposé s'assurer d'avoir tous les droits requis sur l'oeuvre en question. C'est la même chose pour la version 2.0 française, sauf que la manière de procéder pour y arriver est "explicitement" définie (déclaration de bonne foi sur base des connaissances de l'auteur et d'une enquête raisonnable). Peu importe la version de la licence choisie, si l'auteur a utilisé un sample propriétaire (non-libre) ou autre, illégalement, cela relève de sa responsabilité et en aucun cas de celle de l'utilisateur final (auditeur). Toutefois, si l'auteur est condamné pour avoir utilisé illégalement du contenu protégé par le droit d'auteur, l'auditeur/utilisateur final pourrait également être contraint à supprimer/ne plus utiliser le contenu litigieux. L'auteur responsable de l'utilisation illégale du sample (ou autre) pourra évidemment être amené à payer des dommages et intérêts. L'auditeur/utilisateur final, lui, pourra toujours se défendre, car il a, en toute bonne foi, utilisé (écouté/modifié) une oeuvre sous licence libre et qu'à sa connaissance aucun sample propriétaire n'a été utilisé pour créer cette oeuvre source...

    L'exclusion de garantie vise plutôt à protéger l'auteur d'une éventuelle plainte de l'auditeur/utilisateur qui réclamerait des dommages et intérêts parce qu'il ne peut plus écouter/exploiter la chanson (modifiée ou non) parce qu'en fin de compte la mélodie ressemblait trop à celle d'un illustre inconnu "sacemisé" du fin fond de l'Alaska...

    Exemple similaire : C'est un peu comme si Microsoft, condamné aux États-Unis pour violation de brevet concernant des technologies autour de XML dans la suite Office 2007, ne pouvait pas être tenu pour responsable, vu les clauses d'exclusion de garantie de tout défaut de son CLUF (Contrat de Licence Utilisateur Final)... Il est évident que les clauses d'exclusion de garantie ne reportent pas la responsabilité sur l'utilisateur final. Microsoft a été obligé de retirer les produits Office 2007 de la vente dans les états concernés et a été contraint à verser des dommages et intérêts colossaux pour cette violation de brevet, mais aucun utilisateur ne s'est vu confisquer le produit litigieux et aucun n'a dû payer de dommages et intérêts aux ayant droits des brevets...

    Remarque importante : la plupart des gens télécharge illégalement de la musique propriétaire pour l'écouter, mais il y a rarement des personnes condamnées pour cela. Alors, pour un téléchargement d'une musique sous licence libre qui finalement portait atteinte au droit d'auteur d'autrui à cause d'un sample utilisé illégalement ou d'une mélodie ressemblant trop à une autre propriétaire, il viendrait bien mal que l'auditeur soit sanctionné, vu qu'en toute bonne foi il ignorait l'illégalité.
    Note : HADOPI n'a pas arrêté le téléchargement illégal, cela porte par contre atteinte à la vie privée des internautes et aux libertés fondamentales de chacun...
    P.S. : Je suis contre tout téléchargement illégal, comme je suis contre HADOPI !

    J'ai commencé à passer mes musiques en CC-BY-SA 3.0 (Album : Lost In The Dark Forest, notamment) et compte toutes les passer sous cette licence pour suivre la route de la "culture libre"...

    J'espère donc de tout coeur que les CC 3.0 ne seront pas "chassées" de Dogmazic... Le dual licensing rend les choses plus compliquées/lourdes encore et je ne souhaite pas non plus passer en LAL (nettement moins internationale, d'après les informations que j'ai pu recueillir à son sujet)...

    Bonne continuation à vous (Raf & Seb) [upper lines] et bienvenue sur Dogmazic !
    Désolé d'avoir quelque peu détourné l'objet de votre message de départ, mais la réponse de shangril m'a vraiment troublé...
  • Merci pour les explications, DJ Quality, et merci pour avoir pris la peine de te plonger dans le code juridique des licences pour avoir une idée sur la question.

    J'avoue que bien qu'ayant lu tes conclusions précédentes dans l'autre fil du forum dont tu donne le lien, je ne les avais pas entièrement comprises.

    Maintenant, les choses sont beaucoup plus claires pour moi, et je comprends mieux cette histoire d'exclusion de garantie.

    Ce que tu annonce ici devrait être relayé un peu. Ça donne un autre son de cloche. Généralement sur le forum quand on parle des 2.0 et des 3.0 on en revient souvent à cette histoire d'auditeurs responsable.

Ajouter un commentaire