Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

eAuteur est elle une license valide ici

J'ai protégé mes musiques chez eAuteur !!! mais je ne la trouve pas dans les licences proposé par Dogmazic !!! aieeeeee que cela veut-il dire ?
pourtant ce n'est pas une licence sacem.

que dois je faire ?

merci

Réponses

  • "eAuteur" n'est pas une licence, mais une preuve d'antériorité par un tiers. C'est plus ou moins *dans le principe *l'équivalent à un dépôt dans une enveloppe soleau chez l'INPI...

    Autrement dit cela n'a strictement RIEN a voir avec une licence.

    De plus, pour avoir déjà jeté un œil à ce site, il me fait l'effet d'une vaste blague... En effet, contrairement à l'INPI qui est un institut public (on en pense ce qu'on en veut, mais au moins ça ne triche pas), il s'agit là d'une entreprise privée qui n'offre concrètement aucune garantie.

    A mon humble avis ils jouent sur le fait que les litiges sont rarissimes (tandis que la paranoïa du plagiat reste énorme en proportion) pour s'assurer des revenus faciles (la peur, ça fait vendre).

    Rien n'indique que cette protection ait la moindre valeur devant un tribunal et, si protection il y a, rien n'indique qu'elle perdure si la boite coule (c'est facile d'affirmer le contraire dans une FAQ... mais ça ne vaut pas tripette).

    Bref, je ne saurais que trop conseiller d'éviter de donner de l'argent à ce genre de trucs. J'invite les artistes à réfléchir sur cette "peur du plagiat".... Et si vraiment, pour une raison X ou Y la protection vous est indispensable, tournez vous vers des organismes sérieux et les institutions publiques.
  • août 2012 modifié
    Je peux rajouter que cette preuve d'antériorité peut être aussi faite avec une lettre en recommandé envoyé à soi-même, un dépôt à la Bibliothèque de France, enveloppe Soleau...

    Néanmoins, cela ne se substitue pas au choix d'une licence pour la diffusion de vos œuvres.
    Ok, on sait que MrX a créé l’œuvre Y, mais quand il diffuse cette œuvre, cela se fait sous quelles conditions ? C'est à cette question que vont répondre les licences.
    Quelle diffusion, quelles utilisations vous souhaitez autoriser ? NC (non commercial sans autorisation), ND (pas de modification sans autorisation), SA (autorisation de modifier mais restez sous la même licence pour les œuvres dérivées), aucune de ces trois ?

    Ensuite, si vous souhaitez apposer le logo eAuteur, sachez qu'il est tout à fait possible d'insérer un code html dans les pages de description des groupes et auteurs sur dogmazic.
  • Je peux rajouter que cette preuve d'antériorité peut être aussi faite avec une lettre en recommandé envoyé à soi-même,

    C'est une légende ça... Ca ne vaut pas grand chose non plus (voir rien du tout). Mais bon encore une fois, la probabilité que l'un d'entre nous ait besoin d'une preuve d'antériorité est infinitésimale.
  • merci beaucoup de vos réponse !!! la jungle de la musique est grande et pas toujours facile de si retrouver
  • Tumulte écrit:
    Je peux rajouter que cette preuve d'antériorité peut être aussi faite avec une lettre en recommandé envoyé à soi-même,

    C'est une légende ça... Ca ne vaut pas grand chose non plus (voir rien du tout). Mais bon encore une fois, la probabilité que l'un d'entre nous ait besoin d'une preuve d'antériorité est infinitésimale.

    T'aurais une source "fiable" qui dit que ça ne vaut pas grand chose Tumulte ?
  • Au tribunal, le recommandé qu'on s'est envoyé ne prouve qu'une chose : qu'on s'est envoyé l'enveloppe. Rien ne prouve le contenu de l'enveloppe qui a pu être envoyée ouverte, ou décollée/recollée.
  • Zeco écrit:
    Tumulte écrit:
    Je peux rajouter que cette preuve d'antériorité peut être aussi faite avec une lettre en recommandé envoyé à soi-même,

    C'est une légende ça... Ca ne vaut pas grand chose non plus (voir rien du tout). Mais bon encore une fois, la probabilité que l'un d'entre nous ait besoin d'une preuve d'antériorité est infinitésimale.

    T'aurais une source "fiable" qui dit que ça ne vaut pas grand chose Tumulte ?

    Mon prof de droit quand j'étais à la fac... Je lui fait confiance, c'est un avocat spécialisé dans les droits d'auteurs (j'ai perdu son nom en revanche).

    Mais comme le dit Monpauvrelieu, c'est assez logique. Même si l'enveloppe est scellée à la cire ou autre, rien ne prouve que tu n'a pas fait l'opération après que tu te sois envoyé l'enveloppe.
  • Le principe de la preuve d'antériorité :
    Prouver qu'il y a un rapport de création identifiée entre une œuvre et un auteur.

    L'envoi recommandé peut être cette preuve s'il est bien fait... mais il ne prouvera pas forcément que l'auteur a des droits dessus. Sinon tout le monde pourrait déposer un remix d'un tube et dire regardez c'est moi qui l'ai fait.
    Je sais que laposte a lancé un service de "coffre fort numérique" aussi...

    Les dépôts plus officiels prouveront que l’œuvre est "originale" (là aussi toujours soumis à de nombreuses interprétations , inspiration vs copie...).

    Et puis dans un jugement, ce qui est aussi jugé c'est la bonne fois du plaignant, l'honnêteté des personnes... L'intention même de vouloir "protéger" son œuvre est quelque chose qui peut faire pencher la balance. Mais bien avant d'en arriver là, et il s'en passe du temps avant (généralement plusieurs mois voire années), avant d'arriver devant un tribunal et tout ce que ça coûte, si tant est qu'on y arrive, il y a la peur et son exploitation par des entreprises commerciales (soit pour profiter des œuvres, soit pour les "protéger")...

Ajouter un commentaire