Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! (voir : http://dogmazic.net/irc )

Me In The Bath - Bricks

octobre 2015 modifié dans C'est moi qui l'ai fait !
Salut les dogmaziciens

Bon, ok, EP suivant bouclé. Voilà. C'est mal, je sais, je devrais savoir m'arrêter, mais bon, EP suivant bouclé, voilà.

J'ai finalement pris le parti d'assumer le coté sombre et désespéré de Another Step et continuer sur cette lancée... Seulement c'est sympa, au fur et à mesure de l'avancé de Bricks, le nouvel EP... Y'a comme des notes d'espoirs qui se sont glissées sur les bandes... Et ça fini franchement dans un style plus joyeux... Qui n'a cependant rien à voir avec la période mélodique de Me In The Bath disons, époque The Release Release, 2011/2012... C'est très différent. D'ailleurs je vais développer un peu.

Pour le moment, le EP est en rotation sur Wumzle Radio. Ça veut dire aussi en streaming et téléchargement ogg. La publication sur Clewn Audio suivra très vite, et Dogmazic aussi dans la foulée.

Bon, vous êtes paré ? Pop corn à portée de main ? Attention au chambardement de votre psyché, ça reste de la zic qui chamboule...

01 - Army Of Trees

http://wumzleradio.clewn.org/?track=MeInTheBath-Bricks-01-ArmyOfTrees

Le EP commence avec un terrible sifflement à vous décoller les tympans... Un peu de chaos initial, puis la basse arrive sur des arpèges saturés, voilà la batterie homemade dans une config caisse claire très en retrait, ça commence à se caler un peu... Puis la rythmique commence à s'orienter reggae, le chant devient de plus en plus mélodique et.. Surprise, la chanson se termine, plus de sifflement, plus de souffle, juste la voix qui répète quelques phrases sur un mode très clair... Et voilà, vous êtes dans le bain, bienvenue dans Bricks ! Morceau suivant.

02 - Valley

http://wumzleradio.clewn.org/?track=MeInTheBath-Bricks-02-Valley

Ça commence avec un peu de souffle, le chant arrive, on croit que ça va être easy... Et puis la batterie homemade se pointe en mode boucan mixé très en avant, le tempo flotte, la basse s'excite sur des walkings atonaux typiques de Me In The Bath, le chant vire à la comptine annonée, les ruptures de tempo devienne plus violente... Solo de guitare, ça commence à se calmer, mais la conclusion traîne en longueur, s'étire un peu, c'est le chaos, tout est très confus et on se demande vraiment où le morceau veut en venir... Et ça se termine comme ça.

03 - Honey

http://wumzleradio.clewn.org/?track=MeInTheBath-Bricks-03-Honey

Voilà une chanson pas facile... Qui tourne autour du sentiment de perte quand un chien fidèle trépasse, enfin, une fois que le temps a suffisamment passé... Le chaos, la confusion, la douleur, bref, tout ce qui était déjà affreux dans le EP précédent, est à nouveau là, et pourtant, c'est une chanson sur l'acceptation, il y a de l'espoir dans tout ce vacarme...

04 - One Week At This Hospital

http://wumzleradio.clewn.org/?track=MeInTheBath-Bricks-04-OneWeekAtThisHospital

Et c'est à ce moment que le miracle se produit, voilà le tournant de l'histoire que raconte cet EP... Le chaos devient comme réconfortant, ce n'est plus une conséquence de la confusion, mais simplement, le bon vieux tohu bohu primordial débarrassé de toute considération morale, antérieur à toute dualité bien/mal... Et la dernière phrase du morceau ouvre vraiment une fenêtre vers l'espoir, espoir qui semble vouloir se concrétiser

05 - The Next Page

http://wumzleradio.clewn.org/?track=MeInTheBath-Bricks-05-TheNextPage

Et là, la courbe accélère brutalement, le feu qui couvait embrase soudain tout le reste, la confusion est toujours là mais elle devient juste comme une sorte d'ivresse vaguement agréable, le chant semble soudains s'assumer et devient plus audible, presque compréhensible... Et plus la chansons avance, plus elle dévoile de petites surprises, des motifs harmoniques ou rythmiques soudains disruptif, oh allez, tout ça n'est juste qu'une petite blague, Me In The Bath cherche juste à vous distraire un peu... La dynamique est assez prononcée, le chant devient de plus en plus mélodique, les fausses fins se multiplient, plus ça va, et plus ça devient audible, aussi... Et voilà, Me In The Bath annonce un tournant, on entre dans une nouvelle phase, mais la suite de l'histoire, ce sera pour le prochain EP

Réponses

  • novembre 2015 modifié
    Salut,

    J'arrive avec des nouvelles pour cet album ; j'en profite un peu pour donner diverses news concernant Me In The Bath et son label ; au passage.

    Déjà et avant toute chose, le cycle de publication de Bricks est terminé. Vous le trouverez donc dans l'archive Dogmazic (ce qui intéressera probablement le plus de monde ici), aussi sur Clewn (pour ceux qui veulent du FLAC haute qualité ça peut être sympa)...

    Mais avant de vous rendre sur Clewn si tel est votre choix, je vous invite à lire un peu plus avant...

    Si je remonte, loin, loin, jusque dans les années 90, le label où publie Me In The Bath, qui compte seulement une poignée de projets, juste mes trucs solo, divers groupes où j'ai été, et quelques projets de potes, a d'abord été nommé c0c ; la présence web remonte à 97, mais il a fallu attendre que les techniques d'enregistrement numérique se démocratisent un peu pour que ça démarre vraiment avec la publication du EP de Beatles II en 2002.

    Je passe rapidement sur le fait qu'à l'époque, publier sur Internet nous faisait passer pour de doux dingues ("mais on va vous VOLER votre musique !")... De toute manière il ne s'est pas passé grand chose ensuite... Avec Gorbie's Stuff en 2004-2005 on publiait uniquement en gravant des CDs pour nos amis et en envoyant les fichiers audio par mail aux fans... C'est pas allé plus loin... C'est seulement en 2008 que c0c a pris une autre tournure en publiant de nouveaux artistes, de nouveaux albums... À ce moment là ça a changé de nom, c'est devenu ZC Virtual. C'est aussi à ce moment là qu'on a commencé à opter pour la libre diffusion, initialement pour pouvoir publier le single de Gorbie's Stuff sur le P2P tout en étant clair sur le fait que les deux morceaux étaient librement redistribuables... Ensuite, au fil des années, l'ensemble du catalogue a été "ouvertifié"...

    En 2010 ZC Virtual est devenu SLCNC Music ; c'est surtout qu'on a commencé à expérimenter vaguement autour de la monétisation... Proposer le FLAC en téléchargement à 1 cent le morceau... À une époque... Proposer les albums en payant une semaine ou deux avant qu'ils ne deviennent gratuit... Vendre à prix libre de petites séries de cassettes ou de CDs DIY produits à la demande... Mais c'est pas allé très loin.

    Il faut savoir que jusqu'alors, la présence web de SLCNC Music était un vague blog blogger. Fin 2012 on a lancé Clewn.org, une plateforme de publication ouverte à tous, principalement parce ce que Dogmazic venait de passer hors-ligne.

    C'est récemment que les choses se sont emballées un peu. Déja dans le courant de l'année écoulée les dons (financement exclusif de Clewn) ont commencé à éponger complètement les frais d'hébergement, alors que depuis deux ans j'assumais de mon coté les coûts, à perte. Déjà c'est sympa...

    Mais surtout, les streameurs de France principalement, des USA, de Russie et d'Ukraine aussi beaucoup, se sont mis à revenir de plus en plus sur le site pour écouter. Très peu de téléchargement, mais maintenant, les heures de stream, chaque mois, se comptent en milliers. Ce qui est marrant c'est que c'est surtout des gens qui viennent et reviennent, il y a pas tant de visiteurs uniques que ça. Approximativement, ces derniers temps, le Clewner moyen streame une dizaine d'heure de musique tous les mois...

    J'imagine que la publication de "Live Fête de la Musique 2015" a pas mal joué pour faire connaître toute cette musique ; publié à l'occasion du Netlabel Day, l'album grimpe régulièrement dans les charts Archive.org (qui est le point central pour trouver les albums du Netlabel Day) ; actuellement, sur 123 albums publiés pour cet événement, celui de Me In The Bath se classe dans le top 20%, c'est plutôt sympa et ça a permis à des gens qui n'auraient jamais entendu parler du projet sinon de découvrir un peu ce qu'on fait.

    C'est pour ça que depuis fin septembre j'ai commencé à réfléchir à avoir quelque chose d'un peu plus sérieux pour le label. Ma santé étant ce qu'elle est, je n'ai pu vraiment coder que quelques heures la semaine dernière, mais j'ai déjà quelque chose à montrer.

    Ça a impliqué, pour la quatrième fois en 18 ans, de changer le nom du label. Je tenais absolument à une url courte, qui soit facilement communicable oralement ou mémorisable si lue sur une affiche ; j'aurais voulu avoir slcnc.com ; mais le domaine est squatté. Slcnc-music.com est dispo, mais ça fait trop long, avec un sous domaine pour le nom d'artiste, dire à quelqu'un "vas sur meinthebath point slcnc tiret music point com" ça commence à être un peu trop error prone... Donc, exit Slcnc ; le label se nomme désormais Crem Road Records (du nom de l'illustre Route de Crémieu, pour ceux qui connaissent).

    Pour le moment, un site minimal est en ligne ; il reprend l'intégralité du catalogue de Slcnc Music, avec une interface déjà moins moche que celle de Clewn ; vous pouvez jeter un oeil ici : http://cremroad.com

    En fait Cremroad s'interface avec l'API de Clewn pour proposer tous les albums du sous ensemble "artistes Cremroad" du catalogue de Clewn ;

    Parce qu'en fait j'ai à nouveau une expérience (promise à un cuisant échec) autour de la monétisation à tenter.

    Bon, il faudra encore que ma santé me laisse le loisir de programmer ces fonctionnalités, c'est pas dit que ça soit disponible avant un futur plus ou moins lointain...

    L'idée en fait est très simple :

    Les albums, une fois terminé, sont gratuits (et sous licence libre ou ouverte...)

    Par contre, tant qu'un album est en cours de prod, les morceaux sont ajoutés au fur et à mesure, et librement streamable. Mais pour un téléchargement, il faudrait s'acquitter d'un abonnement modique (1.20 euros par mois à priori, ça devrait être ça) qui donne accès à l'ensemble des morceaux d'albums pas encore finis en accès anticipé.

    C'est possible que l'abonnement donne aussi droit à deux trois fonctions avancées du site, comme par exemple un espace privé pour créer des playlists de ses albums favoris pour les retrouver facilement plus tard, ce genre de chose, mais ça ça restera pour le futur déjà plus lointain.

    Il y a un truc auquel je tiens beaucoup, c'est que les flux financiers seront routés directement vers les musiciens ayant publié un "work in progress", à part égale. Un abonnement va à l'un, un abonnement va à l'autre, chacun son tour ; le label ne prendrait aucune part ; en espérant que si ça marche un peu, les différents musiciens feront un don en retour pour participer aux frais d'hébergement (qui, on est en 2015, s'élèvent à peine à une poignée d'euros tous les mois).

    Pour le moment, je veux surtout publier ma propre musique. Mais j'ai un pote producteur de techno minimal, qui n'a encore jamais publié, qui semble bien intéressé par le projet, et de mon coté j'aime beaucoup l'esthétique musicale qui est la sienne, s'il finalise son album il sera le second zicos à rejoindre ce concept de business. Désolé je n'accepte pas les démos pour le moment, je suis déjà bien occupé à contacter ici où là des musiciens que j'apprécie pour voir s'il y en a qui voudraient publier par ce biais.

    Enfin, j'ai une nouvelle mois réjouissante : suite à une fausse manip, j'ai effacé tous les fichiers projets (qui aurait permis de faire un mix différent) de tous mes enregistrement depuis 2010. Malheureusement j'ai mis plusieurs heures à m'en apercevoir, et dans le même temps j'avais un téléchargement d'une mise à jour de plusieurs gigas en cours qui a réalloué l'espace disponible et rendu impossible la récupération des projets effacé. Je n'ai pu récupérer qu'une demi douzaine de releases environ. Ainsi, pour la vaste majorité des albums de Me In The Bath, il n'y a plus la moindre possibilité, ni pour qu'un remix kit soit publié, ni que je fasse un mix différent dans le futur (ce qui aurait été, de toute manière, peu probable, pour moi un album, une fois publié, est définitivement bouclé et je ne regarde jamais en arrière ; juste, ça m'ennuie un peu pour la postérité :)).

    Voilà pour les news.

    Shan

Ajouter un commentaire