Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! (voir : http://dogmazic.net/irc )

Privatisation du domaine public : avec la loi création, on a touché le fond !

"C’est tout simplement une spoliation des œuvres réalisées, avec la complicité de l’Assemblée Nationale et du Sénat, qui au-delà de l’aspect du gain illégitime pose d’autres questions :

– les licences Creative Commons sont tout simplement niées donc rendues inopérantes,

– les images illicites vont générer des revenus similaires aux images licites."

[...]

http://blog.wikimedia.fr/privatisation-du-domaine-public-avec-la-loi-creation-on-a-touche-le-fond-9234

Réponses

  • juillet 2016 modifié
    Mais... Légalement ça ne tient pas ce truc ?

    C'est nier le fondement même du code de la propriété intellectuelle ! Je n'ai pas délégué les droits d'exploitation commerciale de mes pochettes d'album, des photographies de mes peintures, de mes œuvres de Pixel Art Obscur à une quelconque société de gestion collective ! Comment diantre est-il possible qu'on me spolie de ceux-ci ? Que les sociétés de perception puissent demander à Google et cie de verser une redevance pour afficher mes images alors que je n'ai, contractuellement, aucun accord avec ces dernières ?

    Vous me connaissez ici surtout pour ma musique, mais mon travail pictural a une grande valeur à mes yeux et je suis proprement scandalisé.

    Ce projet de loi illustre terriblement le glissement vers une société totalement technocratique, obsédée par le contrôle !

    Quand on voit qu'il y a déjà quelques années, le législateur a usé d'un tour de passe passe juridique totalement tordu pour justifier le fait que les services de l'état incite les gens à commettre un délit (en partageant des fichiers copyrightés sur le pair à pair et en prenant des mesures à l'encontre des gens qui les auront téléchargés) ; on ne condamne pas les gens pour avoir téléchargé -on ne peut pas condamner quelqu'un pour un délit auquel il a été incité par l'état... Non, on dit, "ah mais peut être qu'en fait c'est pas vous qui avez téléchargé, on en sait rien, c'est peut être un pirate, mais dans ce cas on vous condamne car vous n'avez pas sécurisé suffisamment votre réseau domestique !"

    Quand on voit ça donc... Il faudra, presque, ne plus s'étonner de rien... Mais je garde encore de la capacité d'indignation en réserve... Et ces nouvelles mesures sur les droits afférents aux créations picturale ont bien ouvert les vannes. Je me sens abattu, pessimiste, et dégoûté.
  • Ça donne envie d'afficher "illégalement" dans la rue des photos de lieux publics, tout ça :)
    Du coup, vous avez eu des retours d'autres assos ?... des échos de pétitions, ou quoi ?

Ajouter un commentaire