Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

Sorti tout droit du grenier

2»

Réponses

  • Old Songs c'est vraiment un album que j'apprécie beaucoup, parce que y a toujours ce côté pop et accessible pour ce projet. Je m'inspire pas mal pour ma propre musique.
  • merci Jaws !
  • juin 2019 modifié
    Et tiens,

    Je repense à une vieille chanson de Me In The Bath, avec un clip bricolé, issue de l'album "Loop" dont on a parlé plus haut dans ce fil... Déjà 7 ans ! Les années filent vite.

    Cette chanson m'a trotté dans la tête plutôt beaucoup récemment, et du coup, je me suis dit, pourquoi ne pas déterrer ce bon vieux fil "sorti tout droit du grenier" pour vous faire profiter de cette jolie petite vidéo !

    C'est également sur Dogmazic.

    Crem Road records est donc fier de vous présenter... "You Told Me Right" !

  • Salut ici !

    Ah ben j'ai à nouveau le coup de la chanson qui me tourne dans la tête actuellement... Donc c'est signe que c'est peut-être temps de faire un nouveau post dans ce fil !

    C'est une petite chanson de rock bien noisy, mais néanmoins très mélodique.

    "Worm Inside Your World" sur Dogmazic

    À l'époque @Gabite avait fait ce commentaire super sympa "Jim Morrison, sort de cette baignoire" :smiley:

    C'est aussi sur le Tube :



    Bon bain, sur ce
  • juillet 2019 modifié
    J'aime bien ce morceau ! J'ai beaucoup apprécié comment les vocals sont traités, ne faisant plus que des lignes mélodiques.
  • Merci Jaws !
  • Et on ne m'arrêtera pas !

    En voici un de plus, d'électro à tendance popisante, des débuts de Still Living Creature :

    Sur Crem road
    Sur Dogmazic
    Sur YouTube

    Bonne journée sur ce,

    S.
  • Tiens, j'en parlait justement hier comme album à écouter lorsqu'on marche en ville...
    De manière générale Still Living Creature m'évoque pas mal le milieu urbain, surtout aux premiers albums, mais celui-là m'immerge vraiment dans une atmosphère bétonnée et urbaine.
  • D'une manière générale toute ma prod jusque récemment (2018) est urbaine, elle tire sa source de la lumière des réverbères et du son des voitures sur les voies rapides dans le lointain... Enfin, plus suburbaine qu'urbaine, mais tu vois ce que je veux dire.

    On a noté un gros relâchement du stress ambiant sur "Something Planned", et déjà avant sur la toute fin de "Summer Getting Warmer", une fois que je me suis exilé à la campagne (avril 2018) !
  • 23 août modifié
    Et voici, et voilà, un nouvel Épisode de "Sorti tout droit du grenier" !

    Cette fois on va tailler dans le vif, on va attaquer la veine dure, on va pas plaisanter puisqu'il s'agit de parler de "Almost Complete" de Gorbie's Stuff, un album dur, tragique, sombre et explosif, né de la rage contenue d'une jeunesse que l'on vit dans les grandes zones périurbaines avec cet idée clair que le monde, de toute façon, ne veut pas de toi.

    "Almost Complete" c'est donc avant tout des retranscription de cette haine et des sentiments afférents, "We won't leave behind / Anyone of you / They said and I realized / They picked up anyone but me"... La vie n'avance plus et on se heurte au mur, celui de la société de l'argent qui te laissera de toute façon sur le bas-coté car tu n'es pas à la hauteur pour "eux", à cause de ce penchant pour le rock n roll qui te marque comme au fer rouge.

    C'est des histoires d'amours déçues, des étés interminables à travailler dans une usine, le tout servi par un son sur le fil du rasoir, d'une extrême brutalité, qui, lui aussi, brûle de hargne, bout de ressentiment.

    C'est un album de révolte, d'espoirs impossibles et de rêves brisés, entre les sombres sentiments de la poésie urbaine façon Velvet Underground, la froide colère arty de Sonic Youth et toujours, toujours, la tentation pop adolescente façon "Teenage Kicks" et "Baby, Baby". J'espère que ça vous parle.

    Mi recueilli en live lors d'un des quelques tempétueux concerts que le groupe à pu donner notamment sur Lyon, mi lors d'une session de répèt, il résume à lui seul toute l'esthétique de Gorbie's Stuff, étoile filante qui a soigneusement tout carbonisé sur son passage et elle-même du même mouvement, une période de ma vie aussi brève qu'intense qui a su donner un sens aux mots de Thunders, "I only make rock'n'roll for kids to dance" dans ma vie réelle. Il se termine, rien que ça, par The Evening Shift, triste ballade garage rock à la suite d'accord... Rebondissante... Qui est pour moi simplement la meilleure chanson que j'ai jamais écrite...

    Et qui est donc l'extrait que je vous propose ci-dessous. Cliquez ici pour l'album complet sur le tube. Aussi dispo sur Dogma et Crem Road en libre téléchargement.

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréListe ordonnéeListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier