Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

First Since Jura ! (pour Noël ?) - [Me In The Bath/Crem Road records]

6 nov. modifié dans De tout et de rien...
Salut les amis !

Alors cet été, y'a eu un mois d'août (c'est assez courant l'été). Et ce mois d'août, y'a eu un mercredi. En fait y'en a eu plusieurs, même, mais moi celui qui m'intéresse, c'est celui du 24 !

Parce que vous savez, Me In The Bath, je sais pas combien de fois, on a fait le coup des invités ! Dans le One Man Band !

-déjà le dernier album en date ! "Me In The Bath" l'éponyme ! Sa piste finale, c'est un mixage/retravaillage intensif tellement abouti que j'ai même pas eu besoin de faire un mastering tellement il était terminé & abouti, fait par rien de moins que @DECAY à partir de ce damné album de 2015 (que je continue à seeder "kit de remix, pistes séparées", sur le P2P, tout l'album tout entier), plus particulièrement de cette fameuse chanson "Snakes" qui ouvre l'album -"la chanson des petits écureuils", pour les initié-e-s !

-mais Nomys (aka DECAY) il en était pas à son coup d'essai ! On avait déjà fait de la collab façon "à distance", avec lui qui s'occupe de jouer la batterie ! En particulier sur "#5 (2020 Rework)" sur 2020 et sur "We Ain't Got Time" sur "We Ain't Got Time", et en plus, je devrais pas en parler, parce qu'il voulait même pas spécialement être crédité ! Ou en tous cas, pas dans un "featuring" dans le titre du morceau, pas pour une simple prise de batterie, mais pour dire, les invités, y'en a eu, mais alors, c'est que le début !

-parce que par exemple, et c'est vieux, et c'est très très difficile à écouter, et c'est d'actualité parce qu'après des années à procrastiner j'ai fini par mettre à jour la collection audio du site de Crem Road pour corriger une erreur dans le tag du morceau qui conclut l'album qui fait que ce morceau (et c'est pas trop tôt) il vient enfin d'arriver dans l'album sur le site, y'a eu le coup du "Is 100 Enough" qui était la centième release que je sortais si on comptait tout tout tout (groupes divers et projets solo tout aussi divers) ou presque (heureusement pour tout le monde, Hacking Directory Tree, le concept-projet ne publiant que des pistes de bruit blanc, a été proprement oblitéré de l'histoire générale de la musique contemporaine, et tout le monde ne s'en porte pas plus mal). Mais si on comptait tout tout de ce qui avait pas cessé d'exister, Is 100 Enough c'était la 100ème, et ça fait pas mal d'années, mais pour le coup, on avait fait le coup ! Inviation à collab dans le cercle de mes zicos proches, genre ex-de groupes communs, comparses du label... Et collab ! À distance ! Deux avaient répondu présent, Le morse des mers avait envoyé plein ! Trop ! De pistes de basse ! Et Fulvio avait envoyé une jolie piste de chant polyphonique ! Et hop, voilà un album avec invité (si je me souviens bien c'était le premier) !

-mais bien sûr en bonus, y'a tous les albums "sur scène" de Me In The Bath, limite Me In The Bath a fait plus d'albums live que de concerts effectifs, et sur scène, je sais pas pourquoi, faut toujours que y'ait des guest stars pour venir ajouter au bazar général ! Ça peut être comme ça sur un titre ou deux (mes salutations au batteur anonyme du live FDM 2014 ! J'ai la preuve qu'il m'a laissé toute latitude quand à ses droits d'interprète pour son jeu de batterie ! Sur l'album, on m'entend clairement lui poser la question de la publication de l'album, et sa réponse est tout aussi claire)... Déjà ça fait plein d'invités ! Et plein d'albums live ! Et tout en impro pour la plupart ! Et ils sont tous très bien, et puis, en plus du batteur anonyme, les invités, évidemment, il sont tout le temps récurrents de ex groupes à nous etc etc ! Le morse des mers a pas arrêté ! Turm sort de sa retraite pour ne plus jouer de guitare, vu qu'il est devenu batteur ! Ism a pas été jusqu'à redevenir bassiste comme du temps de ce groupe mythique Nique Dindon Caramel Bonbon, qui sera un jour reconnu à sa juste valeur, ou guitariste comme du temps de Euh, qui est pas mal marrant aussi, mais par contre il a pas oublié qu'un jour il a été batteur/seconde voix dans Gorbie's Stuff ! Alors quand par malheur y'a une fête de la musique et qu'il est dans le coin et qu'on a une petite chanson de Gorbie's Stuff à balancer dans les gencives de l'auditoire, c'est arrivé qu'il soit sur les planches...

-Et je peux difficilement passer sous silence la fameuse Fête de la Musique annulée en dernière minute ! Parce que y'avait Fulvio (GSS, The Kuang, en solo avec Silence International) et même Le morse des mers (de Brainless On Line, des Jumping Stools, entre autre) pour venir m'accompagner Au Fond Du Parc pour notre concert acoustique pirate de Fête de la Musique absolument non municipale. Le public était là, mais moins nombreux que les zicos, par contre, on a soigné la captation sonore avec plein plein d'enregistreurs, et puis c'était en acoustique, et puis c'était (sauf une) de l'impro, et Au Fond Du Parc au final est un album très sympa et audible (et pourtant, y'avait plein de vent ! Et des voitures sur la route en contrebas du parc ! Mais vraiment on a bien bossé niveau captation/prod ! )...

Et là on attaque le vif du sujet ! Alors je change de page ! Parce que bientôt le forum va arrêter de sauvegarder mon brouillon sous prétexte qu'il est trop long !

Réponses

  • 7 nov. modifié
    ...Donc, les invités, c'est arrivé, là normalement tout le monde a compris ! Mais y'a un truc, pour les invités, qui est une catégorie à lui tout seul, c'est les session "pas en live, pas en collab à distance", les sessions de home studio, avec les invités, qui débarquent, le temps, qui est compté, l'impro, qui est quasi de mise pour tout (histoire d'accumuler un temps correct de musique enregistrée en pas trop de temps de mobilisation générale des exécutants) !

    Et on en arrive au mercredi de ce mois d'août ! Le 24 ! Août ! 2022 !

    Parce que (et y'a pas mal de route, parce que je me suis un peu éloigné, mais pas trop, de ma région-à-attaches, mais pas non plus à l'autre bout de la petite France, mais faut saluer l'effort des gens qui la font, cette route ! Si c'est pour un peu de rando ou simplement une petite session "fumons donc un cigare en dégustant un bon alcool" c'est déjà sympa, mais quand c'est carrément pour venir travailler d'arrache pied à une session de home studio c'est aussi sympa aussi ! ) le mercredi, le 24, ce mois d'août (et ça s'est décidé euh, vraiment de justesse, mais ça s'est fait), en matinée Le morse des mers arrivait chez moi (ce qui m'a obligé à faire sérieusement le ménage (je pèse mes mots) pour avoir un home studio à même de recevoir un bassiste, qui prend de la place, parce qu'une basse, c'est d'envergure), ensuite on à mangé un sandwich à midi. Aussi au début on a pris du temps pour qu'il récupère tranquille du temps de route, et à la fin du temps, qu'il ne saute pas direct de son siège de bassiste à son volant ! Mais sinon, ça nous a laissé bien quelque chose comme six ou sept heures de dispo pour faire de la musique !

    Et donc c'était dans la catégorie (à elle toute seule) des sessions ni en live, ni a distance ! Et y'en a pas eu des millions, en fait c'était la troisième.

    On a un certain nombre de pseudorègles, qu'on applique plus ou moins avec de la souplesse relative, mais généralement, et cette troisième fois aussi :

    -on met en boite 13 titres. Ça a été un peu "de justesse" cette fois. Mais on l'a fait.
    -on bosse, généralement, en full impro, un max, même si ça peut arriver en bonus qu'on glisse ici ou là un ptit truc récupéré du répertoire "historique", mais sinon, aussi ça arrive qu'on décide d'une grille d'accord qu'on va plus ou moins laisser en la laissant plus ou moins flotter voire carrément prendre l'eau. Les textes, généralement, c'est du "hop on prend ce qui sort !".
    -Généralement on capte ce qu'on peut. J'ai toujours eu du mal à jouer de la batterie et de la guitare en même temps. Donc la session terminée, on a le matériel de base, et ensuite, faut vaguement patienter, le temps d'ajouter des instruments qui manquent un peu.

    Donc des session, celle-là, c'était la troisième. Celle là, elle est pas finie. Celle là, il faut ajouter une batterie ! Celle-là, j'espère bien qu'elle sera batterifiée, mixée, et masterisée pour noël ! Que notre auditoire motivé ait un petit cadeau de fin d'année !

    Mais celle là, hélas hélas, Fulvio était pas là ! C'est ça de s'exiler, ça complique les "general meetings" ! Parce que le tryptique, y'a eu "Hole In Cardboard" (électrique, bien boucan, batterie "de playstation" pour ne rien gacher ajoutée après coup), y'a eu "Last Before Jura" (vous savez celle qui a eu un single qui s'appelait "Beauty Of Things" qui est arrivé, puis ensuite, ça a pris des mois, plein, plein plein de mois, bien la dizaine ou plus, pour que le reste de l'album soit batterifié à son tour ! Alors j'indique ici (ne croyez pas tout ce qui se dit ! Discog est euphémistique) que la batterie, c'est, directement dans son home-studio du sous sol qu'il a, et directement auprès de son entourage le plus proche pour tenir les baguettes, Le morse qui a supervisé les prises de batteries, et la captation. Et l'entourage, il avait pas des dispos de ouf non plus ! Donc ça a pris très longtemps !

    Mais donc à chaque fois, pour ce qui est des guitares et de la basse (qui sont, d'ailleurs, acoustiques dans le cas de Last Before Jura) et du chant et des chœurs, on était les trois ! Mais pas cette fois ! Cette fois on était que les deux ! Alors, Fulvio a bien réfléchi, mais a préféré nous laisser terminer le boulot, sans collaborer à distance avec sa Jazzmaster ! Je suppose qu'il a ses raisons. Je le soupçonne, déjà, de détester l'idée de s'assoir tout seul devant une DAW pour bosser en télétravail ! Je suppute aussi beaucoup, le connaissant, que s'il doit bosser de son côté, il passera son temps à jamais être satisfait, à mettre les prises à la poubelle, et à jamais terminer l'album ! En tous cas ça ressemble à ce qu'il a bien voulu expliciter, après deux trois semaines de réflexion, début septembre, et je l'écris en gras pour l'Histoire :

    Je préfère dire non tout de suite plutôt que dire oui, ne pas avancer, et finalement au bout de nombreux mois dire que j'abandonne

    (je cite à la louche, mais vous avez l'idée)

    Donc le bébé, ben, il est refilé à moi ! et l'eau du Bath ! Et je viens pas écrire ici pour dire autre chose ! L'album il devrait arriver ! La batterie ! Le mixage ! Le mastering ! (au passage je remercierai jamais assez les gens du Crounefoundine de 2018, oui oui vous tous les 8 ! Déjà j'ai pu acheter un micro chant potable ! Et puis, ça a fait un début de mise de fond pour acheter le kit de batterie électronique ensuite ! Un truc qui change la vie ! ).

    Mais alors, il faut conclure avec du primordial, de l'explicite, de l'informatif, et voire même du concis. Donc il me faut ouvrir un troisième message ! Pour marquer le coup !
  • 6 nov. modifié
    Oui, voilà, il faut ajouter de la batterie. Et en quatre années d'usage intensif, mais en mode "je branche un cable sur la sortie audio du module de la batterie, et j'enregistre ça en analogique", j'ai jamais été complétement satisfait de comment sonne cette damnée batterie. Après, c'est assez variable. Mais y'a des constantes. Dans le variable, et pour certaines ambiances (en particulier les soft), et pour certaines choses (particulièrement le kick) ma batterie se dépêtrait encore un peu. Mais dans le constant, et j'ai beau jouer sur tous les paramètres possibles et imaginables, et y'a beaucoup de combinaisons possibles offertes par les boutons du module... J'arrive jamais, jamais à avoir la caisse claire vraiment qu'il faudrait. Elle est toujours, toujours trop timide pour mes usages, et dans les pires cas, elle se discerne que si elle fait un peu du break, du contre-temps, et sinon, elle est pour ainsi dire pas là du tout ! Surtout si la guitare sature, si la basse ronfle, si ça devient un peu Me In The Bath quoi !

    Et il y a une solution ! Simple ! Que j'avais peu de raison de ne toujours pas mettre en œuvre, mais que maintenant en prime j'ai plus aucune excuse, parce que j'ai dû faire le ménage, donc la batterie est largement à portée de cable USB de la workstation depuis le 24 aout ! Parce que début août, j'ai fait mon install propre d'un Linux récent et long terme, comme ça je vais pas avoir à re-bidouiller régulièrement, et si j'ai eu à faire une install, c'est que j'avais besoin de changer de disque dur, le précédent commençait à vraiment être trop plein ! Et ç'aurait été dommage de préparer une config logicielle pour avoir à la refaire au changement. Mais maintenant c'est bon, y'en aura plus ! Alors j'ai plus d'excuse.

    Les MAOistes me voient venir, avec mes histoires d'USB, de batterie électronique, et de kit d'usine qui sonne pas comme il faudrait !

    En bref, au lieu de brancher un cable audio Jack, analogique, entre la batterie et l'interface de numérisation du son du PC... Et donc de jouer avec les sons d'usine...

    Je peux utiliser un cable USB, et brancher la batterie sur le PC. Et sur cette liaison USB, envoyer des signaux (genre des signaux "pam je viens de taper sur la caisse claire") de norme MIDI (qui doit avoir fêté sa petite quarantaine de bougies, donc c'est un peu un truc un peu standard). Et comme ça, adios les sons du kit ! À moi de jouer ! Avec mes petits signaux midi ! Pour piloter une boite à rythme logicielle, installée sur l'ordi. Qui a chaque frappe, et en plus en tenant compte de l'intensité du coup pour pouvoir jouer sur le "plus ou moins fort" quand on frappe, va aller me sortir un son, que j'aurai toute latitude à choisir. Bon évidement je vais pas mettre des sons de congas et de tam-tam. Ben euh non. Je vais ressortir des vieilles mémoires de masse les enregistrement du kit Batterie Homemade, réalisés y'a longtemps, du temps où ce légendaire instrument était encore d'actualité (avant que je vive avec du voisinage de bâtiment collectif et donc quand je pouvais encore faire de la percussion electroacoustique sans trop déranger autour !). Et voilà ! Ça va envoyer ! Mes sons de boite à biscuit, de boites en carton, de bouteilles de verre vide, voilà ce que la batterie va donner, quand je vais frapper sur les pads ! Et ce sera beaucoup mieux !

    Mais donc il faut juste préparer la config. Alors, je le fais pas ! Mais ! J'aime et limite ! Tout est planifié ! La santé doit tenir aussi, mais bon... Elle tiendra un peu j'espère ! Alors la limite, c'est

    -Brancher les câbles. Alors ça tombe bien, c'est déjà fait
    -Configurer la pile logicielle. Que la batterie soit vue par JackD dans sa tranche gestion du MIDI. Que JackD (qui est un peu le gros rond point central de la commune, dans le monde de la musique sous GNU/Linux et même sur certains autres UNIX si ce n'est tous, sauf que les gens sous MacOS ils pourraient très bien en profiter mais ils en profitent rarement et c'est dommage ! ), que JackD, ensuite, envoie tranquillement chaque signal midi à Hydrogen, j'adore Hydrogen, il m'a jamais laissé tomber, je vais avant toute chose tenter Hydrogen comme boite à rythme "Logicielle", il va faire comme il a toujours fait depuis 14 années qu'il me sert, c'est à dire faire le job... Et là, j'ai le plus pénible à faire, affecter, à chaque pad de la batterie, le bon son correspondant du kit de sample "batterie homemade". Et puis ça, c'est pour avant fin novembre.
    -parce que, je suis tenu par ma parole donnée (là cette semaine, au Morse en plus), je bloque deux semaines début décembre pour consacrer mon temps "loisirs" à, de une, finaliser mes arrangements (j'ai passé une bonne partie de septembre à bien écouter la session, et à préparer le boulot, ma vision du jeu de batterie est un peu là), de deux, d'enregistrer les prise de batterie, de trois, de tout découper mixer masteriser encoder taguer ! Et là on arrive au de quatre !

    De quatre ! Publier l'album ! Paré ! Pour Noël ! Comme ça vous aurez tous et toutes une bonne bande son pour les festivités, les repas de famille, la boum du nouvel an, la non-gueule de bois du 2 janvier parce que vous aurez pas bu trop et que vous serez en état de vous re-remettre l'album pour bien l'apprécier !

    Voilà. On peut plus dire que personne ne sait, maintenant. Tout est posé ! Les jours risquent fort de continuer de passer, j'entends dire qu'à peut près une fois par jour, le soleil se lève ! Donc, ben, ça sera vite là !

    Alors joyeuse pré-fin d'année, et j'espère, on se revoit en fin d'année avec un gentil album tout neuf pour vous !

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréListe ordonnéeListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier