Pour nous contacter : soyez au rendez-vous sur IRC ! ⋅ Parcourir l'archive musicale Dogmazic ⋅ Notre Blog
Notre Documentation

2 questions sur les licences libres

2

Réponses

  • Ça n'a aucun rapport, la publication d'un oeuvre est un acte public. Ou alors l'oeuvre est publiée par un anonyme et devient donc une oeuvre orpheline (auteur-e-s inconnu-e-s).

    Et effectivement le droit de repentir/rétractation existe déjà. La blockchain gardera trace de la publication et du repentir. Je ne vois pas trop ou est le problème vis-à-vis du RGPD (qui concerne des données privées).
  • DECAY a dit :

    Et effectivement le droit de repentir/rétractation existe déjà. La blockchain gardera trace de la publication et du repentir.

    Bien vu !
  • DECAY a dit :

    Je ne vois pas le rapport avec le RGPD.

    Le rapport est que si il y a une base de donnée qui contient également certaines informations personnelles de l'artiste ça relève du RGPD. Sinon encore une fois n'importe qui peut publier n'importe quoi sous n'importe quel nom d'artiste.

  • Ça sert à rien d'avoir des informations personnelles sur l'artiste et s'il y a confusion entre deux artistes au nom similaire le droit des marques peut éventuellement s'appliquer, mais ça c'est en cas de litige entre 2 artistes...

    Après je vois 2 manières de régler ça :
    - Par exemple, sur Dogmazic il ne peut pas y avoir 2 artistes avec le même nom.
    - Même nom possible, mais style musical différent (le site officiel aussi pourquoi pas ?) ou autres. Il y a pleins d'infos public sur les oeuvres qui ne relèvent pas de la donnée personnelle (composition du groupe, compositeur/interprètes, année de formation, date de publication des albums/EP/morceaux, etc...).

    Techniquement parlant, je peux créer un groupe qui s'appelle Jean-Jacques Goldman et publier des morceaux. Il y a des chances pour que je me fasse attaquer en justice par Jean-Jacques Goldman, car je peux créer de la confusion avec sa musique. Si c'est le cas je n'ai plus qu'a changer le nom du groupe et la blockchain n'aura cas garder trace du changement de nom. Si j'ai un deal avec JJ et qu'il me laisse utiliser son nom malgré le risque de confusion, quel mal y-a-t'il a ça ?
  • L'idée c'est de trouver un moyen pour que les auditeurs et les créateurs de projets puissent avoir des données fiables sur les artistes et leurs licences dans le temps. Si par la suite l'artiste peut éditer son nom, sa licence ou tout ce qu'il veut alors cela ne règle pas le problème. Surtout du point de vue de quelqu'un qui va récupérer un morceau en Art Libre pour un projet commercial, sortir le projet 6 mois plus tard et s’apercevoir qu'entre temps la licence n'est plus en art libre mais en NC.
  • DECAY a dit :

    Ça sert à rien d'avoir des informations personnelles sur l'artiste

    Si une technologie blockchain est utilisée pour les artistes libres, je pense qu'il faudrait en amont que les plateformes procèdent à des vérifications sérieuses sur les artistes pour justement éviter toute confusion (problème de nom déposé, problèmes de droit d'auteur, choix des licences, etc.). Et pourquoi pas s'inspirer de la sacem en ajoutant les noms de tous les ayants droits pour un éventuel projet de rétribution des artistes libres. Avec impossibilité de changer ses données sur une période définie.

  • On en revient à C3S. C'est un peu ce qu'ils essaient de faire, blockchain en moins...

    (blockchain restant un mot magique pour "inviolable et sacré" alors que toutes sortes de technologies antérieures comme la signature numérique faisaient déjà le boulot, et avec un coup en temps de calcul moindre)

    (RGPD serait pas un mot magique du même style, du genre, à faire partir en vrille toute discussion : "ah oui mais vous avez pensé au RGPD" déclamé sur le ton dramatique de la femme du Reverend Lovejoy qui dit "mais quand va-t-on enfin penser aux enfants ?" dans les Simpson)

    Il faut garder à l'esprit que la moindre transaction blockchain (bitcoin, nft, etc) demande de brûler plus d'énergie que ne le ferait le foyer français moyen en un mois. Alors qu'une simple signature numérique avec un algo basique (enfin, basique si on aime les maths de haut niveau) à paire de clefs publique/privée peut authentifier aussi bien une relation contractuelle. Artiste/œuvre, réutilisateur/œuvre, etc.

    Mais donc, c'est un peu ce qu'essaie de faire C3S. Une base de donnée claire et vérifiable des artistes, des œuvres, de leur réutilisation... Et, bingo, dans le but d'une rémunération. C'est vraiment très dommage que le projet avance si lentement, ach, teufel, ces damnés allemands et leur manie de considérer que tout travail bien fait demande du temps :D :D :D :D

  • 15 mai modifié
    Un artiste peut changer son nom (il en a le droit), tant qu'on garde une trace de ce changement, je ne vois pas en quoi ça serait pas fiable.

    Wikipédia fait déjà ce travail de traçabilité des noms dont tu parles (par exemple pour le groupe Rapsody https://en.wikipedia.org/wiki/Rhapsody_of_Fire ). La seule différence c'est que toutes les données de wikipédia sont changeable par les contributeurs, mais dans le cas qui est le notre ça ne sera pas le cas. On ne pourra qu'ajouter des données non en enlever.

    Ce que fait la SACEM ne suit pas la réalité de la vie d'un groupe de musique (qui peux changer de nom très souvent, pour diverses raisons). Les licences libres et ouvertes se veulent justement plus flexible, c'est pas pour retomber derrière sur des trucs aussi chiant (et inutile).

    Sur dogma par exemple à l'exception des données de style (car les groupes peuvent mettre n'imp'), les données sont fiable, ou en tout cas elles l'étaient quand elles ont été posté (les artistes mentent rarement sur leur nom de groupe/bio). Il ne manque que la date de mise en ligne de l'info (pour la contextualisé, plus elle est vielle, plus il y a des chances qu'elle soit erroné) et une vérif automatique comparant la waveform d'un morceau nouvellement poster avec ceux existant (pour éviter les gens qui violent les licences). On peut considérer que les noms de groupes soient des ID (donc unique), mais que derrière le groupe peut s'appeler comme il veut. Et c'est tout !

    C'est pas compliqué, pas intrusif, ça utilise des données public (données de publication d'oeuvre), et c'est fiable (autant que Wikipédia quoi).

    Et de toute façon un groupe qui ne met pas de lien de contact valide ou qui raconte n'imp' dans sa bio, tu fais quoi ? tu le traîne en justice car il rend ta base de données "non-fiable" ?
  • JJJJJJ
    18 mai modifié
    DECAY a dit :

    Et de toute façon un groupe qui ne met pas de lien de contact valide ou qui raconte n'imp' dans sa bio, tu fais quoi ? tu le traîne en justice car il rend ta base de données "non-fiable" ?

    Si j'avais une plateforme de diffusion de musique libre et que dans ma base de données des informations n'étaient pas correctes voir pire des morceaux sous sacem alors je ferais en sorte de me blinder.
    En passant par un contrôle des informations publiées (ex. wikipedia vérifie toujours ses sources) et en s'assurant que l'artiste a parfaitement bien compris la licence qu'il a choisi.
  • JJJ a dit :

    DECAY a dit :

    Et de toute façon un groupe qui ne met pas de lien de contact valide ou qui raconte n'imp' dans sa bio, tu fais quoi ? tu le traîne en justice car il rend ta base de données "non-fiable" ?

    Si j'avais une plateforme de diffusion de musique libre et que dans ma base de données des informations n'étaient pas correctes voir pire des morceaux sous sacem alors je ferais en sorte de me blinder.
    En passant par un contrôle des informations publiées (ex. wikipedia vérifie toujours ses sources) et en s'assurant que l'artiste a parfaitement bien compris la licence qu'il a choisi.
    Je suis d'accord avec ça et cela n'a toujours aucun rapport avec le RGPD.
  • JJJJJJ
    18 mai modifié
    DECAY a dit :

    Je suis d'accord avec ça et cela n'a toujours aucun rapport avec le RGPD.

    Et bien si on fait un contrôle renforcé des informations afin de s'assurer que l'artiste publie des données exactes cela peut rentrer dans le cadre du RGPD. En imaginant que Dogmazik soit l'unique plateforme où il poste ses œuvres.

    Si il n'y aucune donnée publique pour prouver l'antériorité d'une œuvre, il faut bien récupérer des données privées.
  • JJJ a dit :

    DECAY a dit :

    Je suis d'accord avec ça et cela n'a toujours aucun rapport avec le RGPD.

    Et bien si on fait un contrôle renforcé des informations afin de s'assurer que l'artiste publie des données exactes cela peut rentrer dans le cadre du RGPD. En imaginant que Dogmazik soit l'unique plateforme où il poste ses œuvres.

    Si il n'y aucune donnée publique pour prouver l'antériorité d'une œuvre, il faut bien récupérer des données privées.
    S'il n'y a pas de données antérieurs alors la publication en question sera la première, c'est elle qui fera preuve d'antériorité par la suite. C'est une "première publication" quoi...

    Moi je veux bien récolter des données privées, pourquoi pas hein. Mais pour l'instant, d'après les exemples que tu me donnes je ne vois ni l'intérêt ni la pertinence.
    Quand un artiste "publie des données", il donne du contenus public dont il juge lui-même l'étendu. Je ne vois pas au nom de quoi on remettrait sa parole en doute, s'il cherche à ne pas être retrouvé ou à donner une "fausse image", il prend le risque de ne pas pouvoir faire valoir son droit en cas de litige. Donc c'est zéro "bénèf" pour lui et tout pour l'auditeur...

    Avant de ce dire qu'il faut récolter des données privées, ça serait bien d'avoir au moins un exemple dans lequel c'est indispensable. C'est le minimum.
  • JJJJJJ
    24 mai modifié
    DECAY a dit :

    Avant de ce dire qu'il faut récolter des données privées, ça serait bien d'avoir au moins un exemple dans lequel c'est indispensable. C'est le minimum.

    Un projet évolutif, comme par exemple si un jour il est possible de rémunérer des artistes libres via la blockchain, il faudra bien que les plateformes possèdent des données privées pour une éventuelle rétribution. En fait on peut tout imaginer mais c'est tellement chouette de rester dans son confort qu'on en oublie qu'à l'époque il y avait ici une réelle émulation et que maintenant il n'y a plus grand chose. C'est dommage et je me demande quelle divinité vous attendez pour relancer tout ça. Si c'est pour héberger des mp3 sous licences libres franchement tout le monde peut le faire, mais y'a t-il un staff pour donner une direction ? Essayer de passer dans les médias et d'avoir une nouvelle vision des choses ? Est-ce que les nouveaux groupes qui s'inscrivent ici savent qu'ils vont être écouté par 3 ou 4 personnes ? Et surtout, si vous croyez en ce projet, quelles sont vos idées à vous le staff pour faire en sorte de développer tout ça ? Finalement c'est la vraie question.
  • 24 mai modifié
    JJJ a dit :

    DECAY a dit :

    Avant de ce dire qu'il faut récolter des données privées, ça serait bien d'avoir au moins un exemple dans lequel c'est indispensable. C'est le minimum.

    Un projet évolutif, comme par exemple si un jour il est possible de rémunérer des artistes libres via la blockchain, il faudra bien que les plateformes possèdent des données privées pour une éventuelle rétribution. En fait on peut tout imaginer mais c'est tellement chouette de rester dans son confort qu'on en oublie qu'à l'époque il y avait ici une réelle émulation et que maintenant il n'y a plus grand chose. C'est dommage et je me demande quelle divinité vous attendez pour relancer tout ça. Si c'est pour héberger des mp3 sous licences libres franchement tout le monde peut le faire, mais y'a t-il un staff pour donner une direction ? Essayer de passer dans les médias et d'avoir une nouvelle vision des choses ?
    Rémunérer des artistes libres via blockchain ? Je ne suis pas sûr de te suivre. Tu as l'air de connaitre bien mieux le sujet que moi, peux-tu détailler un peu plus le processus de rémunération que tu imagines ?

    Dans le cas dont tu parles oui il faudrait effectivement, faire gaffe au RGPD. Pour le coup je serais d'avis de ne pas faire ça en directe et de passer par une autre structure afin justement de pouvoir s'en passer (ce qu'on fait avec HelloAsso). Par exemple on pourrait permettre l'inclusion de lien vers les porte-feuilles Cesium https://cesium.app/fr/ pour pourvoir rémunérer les artistes en Ğ1, ça ne nécessiterait pas de traiter de données privée de notre coté.

    Pour faire court, dans cette association, nous sommes :
    1 - peu nombreux et encore moins à avoir du temps libre,
    2 - peu fortuné,
    3 - sans les compétences techniques pour améliorer l'archive actuellement,
    4 - nous sommes reconnu à l'internationale, mais très peu soutenus.

    Donc on attend aucune divinité. Il y a un staff (petit) qui donne une direction. On passe dans les médias qui nous invitent ou qui veulent bien de nous (et il y en a très peu).

    J'ai moi-même, depuis le début de cette discussion, contacté MusicBrainz (le 15 mai) pour voir si on ne pouvait pas automatiser la publication chez eux, ils m'ont répondu samedi.

    En attendant, je pense qu'il est bon de discuter sainement, de récolter les bonne idées, de faire celle qu'on peut et garder les autres au chaud pour quand on pourra.

    Si tu veux développer un module pour ampache afin de rémunérer les artistes avec je ne sais quelle crypto-monnaie fais-le ! Si tu veux nous aider à améliorer les point critique d'usage de l'archive (dont certains trainent depuis 2015), bienvenu ! Si tu veux te charger de trouver des espaces de paroles pour la musique libre dans des médias d'envergures, c'est avec plaisir ! Si tu veux juste partager des idées ici et qu'on y réfléchissent ensemble, super aussi !
    Par contre si tu veux juste arriver avec une "brillante" idée et qu'on te dise "amen", tu t'es gouré d'endroit.

    Je me permet aussi de te faire remarquer que j'essaie de te fournir des réponses construites avec des exemples (ce qui me prend un certain temps à rédiger d'ailleurs), et que tu te contentes de quote une phrase et d'une réponse évasive depuis plusieurs posts. L'émulation ça doit aller dans les deux sens à mon avis.
  • JJJ a dit :

    Est-ce que les nouveaux groupes qui s'inscrivent ici savent qu'ils vont être écouté par 3 ou 4 personnes ?

    Euh, en fait, on a des stats d'écoute qui glissent sur un an. Si je prends juste au hasard mon projet rock Me In The Bath je peux voir 1975 écoutes, sur les un ans écoulés donc... Je sais pas si y'a des youtubeurs dans la salle, mais obtenir ça sur YouTube c'est pas franchement évident... Bon il faut reconnaître que ma musique est ici un peu populaire et que c'est pas non plus le premier album posté ici qui aura autant d'écoutes... Mais je pense que ça fait un peu plus que 3 ou 4 personnes ! On a une réelle communauté derrière Dogmazic, même si c'est une communauté des plus silencieuses, mais il y a vraiment des gens qui sont là. Qui écoutent. Et c'est déjà bien plus qu'un début.
  • Sur les priorités de l'asso, en voici quelques unes :
    - améliorer l'UI de l'archive,
    - communiquer à la mesure de nos moyens sur la musique libre et promouvoir la musique libre et ouverte.

    @aisyk qu'en penses-tu ?
  • DECAY a dit :

    Sur les priorités de l'asso, en voici quelques unes :
    - améliorer l'UI de l'archive,
    - communiquer à la mesure de nos moyens sur la musique libre et promouvoir la musique libre et ouverte.

    @aisyk qu'en penses-tu ?

    Sur le premier point, je pense qu'il est en lien avec la MAJ d'Ampache, je mettrai plutôt cette formulation en priorité.
    Sur le second point, oui. Quelles actions nous mettons en valeur, à destination de qui, quoi ? ;)
  • Je soutiens complétement Aisyk, notre Ampache est vieux de six ans et depuis il a dû s'en passer des choses révolutionnaires dans l'UI ! Une mise à jour est complétement indispensable, mais nos sysadmins font du bénévolat (c'est toujours bon de le rappeler) et personne de motivé pour s'occuper de ce gros chantier !
  • shangril a dit :

    Je soutiens complétement Aisyk, notre Ampache est vieux de six ans et depuis il a dû s'en passer des choses révolutionnaires dans l'UI ! Une mise à jour est complétement indispensable, mais nos sysadmins font du bénévolat (c'est toujours bon de le rappeler) et personne de motivé pour s'occuper de ce gros chantier !

    Y a eu quelques maj de sécurité sur l'Ampache quand même :) On doit le mettre à jour pour mieux suivre les dernières versions d'Ampache.
  • Il faudra aussi revoir les licences car la licence aimsa et une autre dont j'ai plus le nom n'existent plus.

Ajouter un commentaire

GrasItaliqueBarréListe ordonnéeListe non ordonnée
Emoji
Image
Aligner à gaucheCentrer le texteAligner à droiteBasculer en code HTMLBasculer en mode plein écranAllumer les lumières
Déplacer image/fichier